Les Doodies - Argentine
FacebookTwitterGoogle Bookmarks

Argentine

Du climat « frais » des glaciers et pics mythiques en Patagonie à la chaleur tropicale des chutes d''Iguazu en passant par la région des lacs et la superbe région haute en couleurs de Salta, l'Argentine a tout pour séduire. Ajouter du bon vin et l'une des meilleures viandes du monde. Top!!!!!

24 Janvier : Arrivée en Argentine à San Martin de los Andes

Nous quittons donc le Chili en bus à travers une jolie route montagneuse. Nous arrivons rapidement au poste de frontière au Paso Mamuil Mala (Paso Tromen) avec en toile de fond le somptueux Volcan Lanin.


073 argentine rutadelossietelagos 0002


Les formalités douanières se passent sans encombres et en moins de deux nous voilà du côté argentin. Nous faisons un premier arrêt à Junin de los Andes où nous sommes surpris de voir descendre 90% du bus... Nous continuons vers San Martin de los Andes. Arrivés là bas, nous traversons cette jolie ville avec ces petites maisons en bois et marchons, marchons vers le camping de la ville qui se trouve bien loin du centre... En tout cas lorsque nous avons tous nos sacs sur le dos... C'est bien ça fait de l'entrainement. Arrivés au camping, nous nous trouvons un petit emplacement près de la rivière, cela nous fait un peu oublié le bruit de la route qui borde le camping... Au passage, les gérants se font bien plaisir sur les tarifs, en janvier/ février, ils doublent leurs prix faisant monter la note à quasi 10 euros par personne pour un service tout de même limité. Nous partons ensuite en ville pour nous renseigner sur les moyens de faire la route des 7 lacs, célèbre pour la beauté des paysages. Plusieurs options existent, nous en étudions deux, le vélo et le bus local. La première est la plus sportive, celle qui nous permet d'être autonome et qui a un cout élevé du fait de la location des vélos et portes bagages, la seconde est la moins fatigante, la moins flexible (même si le bus permet de s'arrêter à tous les lacs) mais la plus économique. Nous rêvons d'un jour nous lancer dans des voyages à vélos... Nous étudions de plus près la topologie du lieu : 110 kms de route dont une cinquantaine non bitumée (=> très poussiéreux) et des pentes assez fortes... Bon je sens qu'il ne s'agit pas de la première expérience qu'il me faut ... Après moultes réflexions, nous choisissons la version économique:-)... Nous profitons d'être en ville pour nous acheter du pain mais aussi du chocolat chez un chocolatier, ce coin de l'argentine est réputé pour le chocolat et la vendeuse a été si charmante avec nous que nous n'avons pu résister... Nous rentrons au camping et nous préparons à diner. Nous profitons d'avoir de l'électricité pour nous regarder Django, le dernier film de Tarantino...


25 – 27 Janvier : Ruta de los siete Lagos

25 janvier  : Lago Falkner

Lever vers 9h. La nuit ne fut pas très agréable, la route est vraiment trop bruyante... Je pars en footing au terminal de bus pour nous réserver des billets pour l'après midi pour nous rendre aux lacs. De retour au camping, Yoann a préparé le petit déjeuner. Nous remballons nos affaires et vers 13h nous quittons le camping. Nous nous rendons au terminal de bus et Yoann part faire des courses pour que nous puissions vivre de façon autonome pendant les 3 jours suivants. Nous prenons le bus à 15h30 direction Lago Falkner. Le trajet est très joli. En quittant San Martin nous avons un premier panorama somptueux sur le lac Lacar (au bord de la ville) et entamons l'ascension dans les montagnes. Nous passons près du lac Machonico et un premier arrêt s'effectue au lac Hermoso qui n'est pas visible depuis la route. Les personnes s'arrêtant à ce lac font du camping sauvage car le camping officiel est fermé. L'arrêt suivant est le lac Falkner, nous sommes plusieurs à descendre et nous rendons au camping. Un petit brieffing est fait, il y a deux sites possibles pour camper, le coin familial et le coin pour les « mochileros » (les back packers = les gens avec des sacs à dos...:-)) où les règles sont plus permissives... Et bien pour nous ce sera le coin familial... Nous avons notre dose de bruit pour un moment... Nous nous trouvons un petit emplacement au bord du lac qui est superbe. Le panorama est très joli.


073 argentine rutadelossietelagos 0006


Je pars discuter avec la nana qui nous a reçu et lui demande s'il y a des marches dans le coin. En fait, nous sommes déjà dans l'enceinte du parc national Nahuel Huapi et du coup il y a effectivement des randos possibles. Elle me donne un tas d'infos utiles sur les autres lacs et toutes les randos associées. Nous passons le reste de l'après midi et la soirée tranquilles...  


26 janvier  : Lago Falkner et le trek del Cerro Falkner

Ce matin, nous partons faire le trek conseillé du Cerro Falkner (montagne Falkner). Le démarrage se fait sur un petit chemin en face du Lac Villarino qui se trouve à 1km du lac Falkner, à ce lac le camping est d'ailleurs libre. Le chemin est très bien indiqué, ça grimpe, ça grimpe au soleil... Cela nous permet de profiter du panorama sur les lacs.


073 argentine rutadelossietelagos 0027


Une partie de la rando se fait ensuite dans la forêt. A la sortie de la forêt, il ne faut pas se louper pour prendre le chemin qui monte au sommet du Cerro Falkner, il n'est pas très visible surtout qu'il existe un chemin qui longe un côté de la montagne. Nous entamons donc l'ascension en plein cagnard, cette partie est plus physique car le chemin est très sableux. A un moment donné nous nous retrouvons face à un mur de cailloux et de sable, peinant à distinguer un quelconque sentier. A ce moment là nous croisons un groupe qui redescend, nous discutons avec eux, ils nous confirment qu'il faut bien grimper à travers ces cailloux et que le sommet se trouve sur la droite... Nous comprenons la précision car une fois en haut du premier mur, nous sommes toujours sur un champ de cailloux sans vraiment distinguer de sommet, nous continuons donc sur la droite. En nous retournant nous avons l'honneur de retrouver les volcans Villarica et Lanin et tous les autres sommets argentins et chiliens... Nous continuons et après environ 40 minutes de cette pénible montée, nos efforts sont récompensés par une vue à 360° sur les Andes ! Magnifique ! Nous distinguons un nouveau volcan, nous ne savons pas bien s'il s'agit du Tronador en Argentine, de l'Osorno au Chili. Peu importe, c'est beau !

 

073 argentine rutadelossietelagos 0072p

 

De même nous voyons plusieurs lacs,  Falkner, Villarino, Hua Hum. Quelle vue ! Nous faisons un petit break et entamons la descente, le chemin est si peu indiqué que nous descendons par la mauvaise paroi de la montagne... C'est super casse gueule ! Nous retrouvons rapidement le sentier et rentrons bien fatigués au camping mais heureux de cette belle marche. Nous nous restaurons et Yoann nous prépare un bon petit feu...

 

27 janvier  : Lago Espejo Chico

Nous reprenons le bus dans la matinée et allons au lago Espejo Chico. Nous nous faisons d'ailleurs une petite frayeur car le bus ne respecte pas vraiment les horaires, il est passé avec 15 minutes d'avance, de plus il était quasi plein... (il n'y a que 4 bus dans la journée) Nous « sautons » le lac Pichi Traful, dont le camping a très bonne réputation mais bon nous ne faisons pas le grand chelem des lacs, nous en gardons sous le coude pour un futur voyage... La route est toujours aussi belle, nous attaquons la partie non goudronnée et voyageons dans un nuage de poussière (même dans le bus)!!! Quand je repense à ce vélo que j'ai boudé... aucun regret, j'admire ceux qui le font cela reste je pense un beau challenge. Pour ma part, pour bien m'entendre avec le vélo autant commencer par plus facile après on pimentera...:-) Nous passons par le lac Correntoso qui est majestueux ! Petite déception de ne pas s'arrêter... 5km plus tard, le bus nous arrête au lac Espejo Chico invisible depuis la route, il nous faut marcher 2kms chargés comme des mulets avant d'y parvenir. Nous arrivons au camping qui est aussi très chargé. Yoann nous déniche un petit emplacement « beach front ».


073 argentine rutadelossietelagos 0119


Nous nous préparons à manger et en profitons pour nous baigner. Nous bouquinons toute l'après midi. En fin d'après midi, le camping se vide autour de nous. C'est vrai que nous sommes dimanche . Il reste tout de même pas mal de monde. A croire que nous sommes poursuivis, mais nous avons eu le droit à du black metal que des personnes ont cru bon de mettre à fond à partir de 22h30 pendant une bonne heure, cette musique est juste une agression pour les oreilles, et nous avons également eu le droit à des personnes qui sont venus chanter près de la tente à plusieurs reprises en pleine nuit ! 


28 – 29 : Bariloche

28 janvier

Nous nous réveillons exténués et plutôt de mauvaise humeur. Nous aimerions tellement pouvoir profiter de ces coins de nature sans ce bruit, cette nuit était particulièrement affreuse mais les précédentes n'étaient pas calmes pour autant. Nous sentons l'effet des vacances scolaires... il nous faut trouver absolument nous trouver un itinéraire moins exposé... Nous quittons le lac vers 12h, des anglais ont la gentillesse de nous éviter les 2kms de marche pour retourner vers la route principale ! Thanks ! Nous attendons le bus, il ne nous est pas possible d'acheter un ticket pour Bariloche, il nous faut nous arrêter à Villa La Angostura pour acheter un billet pour continuer. Nous passons le lac Espejo qui est également superbe. J'aurai dit ça à peu près de tous les lacs. Il est vrai que cette route est vraiment sympa. Nous arrivons à Villa La Angostura, la vue en arrivant sur l'énorme lac Nahuel Huapi est grandiose ! Arrivé en ville nous achetons notre billet et filons à Bariloche. Le terminal de bus est excentré de la ville, nous prenons un bus local pour aller en centre ville. Nous prenons la première hostel du lonely : Hostel 41 below qui est bien située. L'accueil est très charmant, il leur reste 1 chambre double que nous négocions. L'hostel est propre et calme... Le proprio nous prête le bouquin « Trek in the Patagonians » qui est un bouquin du lonely sur les treks en patagonie. Nous regardons les itinéraires dans le coin. Au fond de nous, nous ne ressentons pas l'envie de rester ici. Tout ce monde les jours précédents nous a un peu refroidi, Bariloche et le parc Nahuel Huapi sont très prisés pendant les vacances scolaires. Nous avons vraiment envie de coins plus tranquilles, sachant que nous aurons toujours le choix et l'opportunité de remonter l'Argentine en repassant par ici. C'est décidé, nous repartons au Chili. Nous partons donc en ville pour préparer notre retour au Chili. Mais avant nous passons dans un petit snack « rock chicken » conseillé par le mec de l'hôtel. Nous mangeons deux empanadas, simples mais efficaces. Nous partons ensuite chez le glacier « Helados Jauja », réputé pour proposer les meilleures glaces de la ville ! Nous ne savons pas si ce sont les meilleures mais en tout cas elles sont succulentes ! Un vrai bonheur ! Nous allons ensuite à la compagnie de bus « Via Bariloche » pour acheter notre retour pour le Chili. Nous partons après demain. Nous partons nous balader au bord du lac puis nous rentrons à l'hôtel pour nous poser un peu. Bariloche est réputée pour ses restos, étant en Argentine, nous ne pouvons pas ne pas gouter un fameux asado (barbecue argentin) et comme nous sortons de trois jours de pâtes, nous nous accordons un petit resto. Nous allons à un premier resto conseillé par le lonely et retrouvons un centre de pompier... Nous allons au second « el boliche de alberto » qui est plein à craquer. Ils nous annoncent 40 minutes d'attente. Nous avons vraiment envie d'une bonne viande, nous attendons. Même pas 15 minutes plus tard, nous sommes appelés. Sous les précieux conseils d'argentins rencontrés au cours de nos 3 premières semaines, nous prenons un « bife de chorizo », sorte de côte de bœuf avec frites et salades et un petit vin rouge... (on se fait plaisir jusqu'au bout). La viande argentine n'est pas un mythe ! La viande est succulente, fondante, un pur délice. Nous nous régalons et rentrons à l'hôtel.

 

074 argentine bariloche 0001

 

29 janvier 

Nous sommes obligés de refaire nos affaires, plus de places dans l'hostel... Le proprio sympa m'en propose un autre. Du coup matin un peu précipité. Avant le check out, je pars à la laverie, je vais acheter du fil pour coudre mon sac à dos et je file au nouvel hôtel pour vérifier que c'est OK. Ce n'est pas du grand standing mais il a le mérite d'être situé devant l'arrêt de bus qui nous emmènera au terminal demain matin à 7h. Je retourne à l'hôtel, nous repartons tous les deux dans notre nouveau logis. Nous partons faire quelques courses pour les jours à venir et pour notre trajet en bus. Nous nous arrêtons dans un petit bouiboui qui prépare des snacks au barbecue. Nous prenons exemple sur l'homme devant nous et prenons un sandwich de vacio sans savoir ce que c'est. Ça a l'air bon ! Verdict c'est super bon même si nous découvrons à postériori qu'il s'agit d'agneau. Nous retournons manger une glace... Elles sont tellement bonnes ! Nous rentrons à l'hôtel et en profitons pour faire un skype avec nos parents et avec nos amis Alain et Carolina ! 7 mois que nous ne nous étions ni vu ni parlé ! Ça fait trop plaisir. Je repars, en ville pendant que Yoann travaille sur le site, pour récupérer notre lessive et acheter de l'essence pour le réchaud. Fin du récit d'une journée pratique...:-) Le soir, nous décidons de tester la polenta pour de futurs treks... Ça fait pas envie mais la polenta a des qualités imbattables, très peu de temps de cuisson et très légère. Il faut se roder sur la préparation et les accompagnements mais c'est tout à fait mangeable ! C'est sur que cela nous change du bife de chorizo mais bon pour marcher ce n'est pas pratique à transporter...:) Nous nous couchons tôt car demain lever très tôt et retour au Chili !

suivante


23 Février : Tout n'est qu'une question de mental... et de physique !

Arrivés en Argentine, il nous reste 6 kms à parcourir pour atteindre le poste frontière.


083 argentine elchalten 0040


Ces derniers kilomètres sont pénibles, nous marchons sur un chemin très étroit et boueux dans la forêt. Nous devons traverser plusieurs fois des cours d'eau. Nous sommes trempés. Nous nous sentons soulagés lorsque nous apercevons le poste frontière argentin au bord du lac desierto mais il nous reste encore du chemin avant d'y arriver... Arrivés là-bas, nous nous faisons tamponner nos passeports, il pleut toujours. Nous installons notre tente sous les arbres, nous sommes trempés et frigorifiés. Yoann nous prépare la popote et nous dinons sous la tente. Tout le monde fait de même et rentre dans ses penates. Pas de vue sur le Fitz Roy...


24 - 28 Février : Mythique Fitz Roy

24 février : Arrivée à El Chalten 

Lever sous les nuages, toujours pas de Fitz Roy à l'horizon. Nous prenons le bateau à 12h45 pour rejoindre l'autre rive d'où nous prenons un minibus. Arrivés à El Chalten, nous décidons de prendre un appartement ou une « cabana » avec Anne et Arnaud. Nous nous faisons conseiller à l'office du tourisme (où se trouve également l'unique distributeur de la ville). Nous allons à l'hosteria Kalenshen, arrivés à la réception, nous nous faisons tous les 4 la même réflexion. Ça fait très chic, nous nous disons qu'il doit y avoir erreur. Et non, le proprio nous présente un petit appart très coquet avec cuisine, écran plat, salle de bain et une chambre de 4 personnes... tout ça pour le prix de dortoirs dans d'autres auberges. Cool ! Le bonus est la piscine intérieure chauffée et le sauna... Nous transformons vite ce bel endroit en un capharnaüm avec nos tentes, duvets, vêtements que nous devons absolument faire sécher depuis l'épisode humide de la frontière. Yoann a même le luxe de découvrir que le match Paris – Marseille est retransmis à la télévision locale. Le reste de l'après midi est footballistique. Nos amis belges nous proposent un petit apéro puis nous filons à la Vineria, bar à vins de la ville où nous avons rendez vous avec nos compagnons de frontière. Nous retrouvons Mirenchu, Laurent et Audrey, Yves et un espagnol dont j'ai oublié le nom. Nous allons ensuite diner à une parrilla pour déguster une bonne viande. Nous passons une agréable soirée et proposons à toute la troupe de se retrouver le lendemain soir pour une soirée pizza à l'appart.

25 février : Cerro Torre

Temps magnifique ce matin, nous apercevons enfin le Fitz Roy et le Cerro Torre, montagnes emblématiques du Parc National Los Glaciares. Rien que la vue depuis la ville est spectaculaire. Les prévisions météo ne sont pas bonnes pour le lendemain, heureusement beaucoup de randos peuvent se faire à la journée, nous partons donc avec Yoann pour marcher au Cerro Torre. Le temps de nous organiser avec Anne et Arnaud pour le diner du soir. Nous partons vers 13h30. Le chemin est super bien indiqué, après une bonne montée à la sortie de la ville, nous arrivons rapidement à un mirador sur le Cerro Torre. La vue est splendide, le ton est donné pour le reste de la randonnée.


083 argentine elchalten 0098


Nous continuons dans les prairies, bosquets, avant d'atteindre la lagune du Cerro Torre au bout de 2h de marche. Le panorama est grandiose. Le cerro Torre est entouré d'un glacier : Glaciar Grande, des morceaux de glaces flottent sur la lagune. Le ciel bien dégagé nous permet de profiter de la grandeur du Cerro Torre à la forme si particulière.


083 argentine elchalten 0138


Nous restons un moment à le contempler. Nous rentrons au pas de course en ville. Arrivés vers 18h, nous prenons le temps de nous déguster une petite glace et rentrons à l'appart. Yoann se lance dans la préparation de la pâte à pizza. Nous avions récupéré la recette de Jaime, le cycliste chilien rencontré à Villa O Higgins. Les invités arrivent. Nous sommes 9 dans notre petit appart, chacun y va de sa petite contribution. Il y a des pizzas pour tous les gouts, au thon, au jambon, au fromage. Anne, Arnaud et Yoann, s'amusent à préparer différentes pizzas en fonction des ingrédients disponibles.


083 argentine elchalten 0190


Le résultat est plutôt convaincant, nous nous régalons. Nous accompagnons ces pizzas de délicieux vins argentins. Une fois les 8 pizzas (faites maison s'il vous plait) englouties, nous partons chez le glacier pour terminer cette excellente soirée sur une note sucrée:) Deuxième glace en un jour, ce n'est pas très sérieux...

26 février : Farniente...

Grasse matinée et petit déjeuner copieux au programme de la matinée. Nous partons ensuite faire des courses pour les 2 jours de trek que nous prévoyons le lendemain. Le temps est gris, nous restons tranquilles le reste de la journée et profitons de la piscine. Anne et Arnaud nous prépare un délicieux « chili con carne » pour le « souper ». Nous passons la soirée tous les 4.

26 - 27 février : Cerro Fitz Roy

Le temps est gris... Nous faisons le check out de l'hôtel et laissons des affaires à la réception. Le temps de faire quelques achats, nous quittons El Chalten et attaquons le sentier qui mène au Fitz Roy en fin de matinée . Nous arrivons rapidement à un premier mirador et là que voit on : RIEN...:-) enfin de beaux nuages gris tout au tour des sommets. Nous allons faire un tour à la laguna Capri et continuons le sentier vers le camping Poincenot. Nous arrivons en milieu d'après midi avec très peu d'espoir que cela se dégage pour aujourd'hui. Mais c'était sans prendre en compte le facteur Patagonie. Vers 16h – 17h, le rideau de nuages s'envole d'un seul coup laissant place à un temps magnifique et une vue dégagée sur le majestueux Fitz Roy Nous partons avec Anne, Arnaud et un couple de français rencontré au camp pour le glacier Piedras Blancas. Nous longeons pendant environ 45minutes le Rio Blanco et nous glissons à travers des rochers dans une toute petite vallée.

 

083 argentine elchalten 0241

 

Au bout de la vallée, nous arrivons sur l'impos ant glacier et sa lagune. Impressionnant ! Nous rentrons au camp et nous préparons à diner. Nos amis belges sont bien motivés pour le lever du soleil à la laguna de los tres au pied du Fitz Roy. Nous déciderons demain...

Nous voici le lendemain, nous sentons le camping en pleine effervescence dès 5h du matin. Étant réveillés, nous décidons de partir avec Anne et Arnaud à 5h30. La petite marche d'une heure environ est un peu raide au réveil... Nous arrivons un peu avant le lever du soleil et assistons au spectacle du Fitz Roy se parant de sa robe orangée à la vue du soleil.

 

083 argentine elchalten 0322

 

Nous restons un moment à contempler cette montagne magnifique et la vue à 360° que nous avons depuis la lagune. Nous redescendons au camping. Nous quittons Anne et Arnaud qui enchainent avec le Cerro Torre. Yoann et moi rentrons tranquillement en ville, nous profitons du chemin retour sous le soleil.

 

083 argentine elchalten 0376

 

Le mirador nous offre une toute nouvelle perspective. C'est magnifique. Quelle chance d'avoir un si beau temps. De retour à El Chalten, nous récupérons nos affaires à l'hôtel puis nous attendons des français nous ayant proposé de nous ramener à El Calafate. Le bonheur est de courte durée, ils ont contracté un chauffeur qui ne peut nous amener pour des raisons d'assurance. Nous devons donc nous trouver un endroit pour la nuit et nous acheter un billet de bus pour El Calafate. Nous nous retrouvons dans la même petit auberge que Anne et Arnaud, qui se trouve très proche du terminal de bus, très pratique pour le départ à 8h du lendemain... Yoann nous prépare le diner, nous passons la soirée à l'auberge.


01 Mars  : Grandiose Perito Moreno

Nous prenons donc le bus de 8h pour El Calafate, nous sommes avec Mirenchu, Anne, Arnaud et Tony, l'anglais que nous n'avions pas revu depuis Villa O Higgins. Ils se rendent tous à Puerto Natales. Le trajet est magnifique, nous quittons le Fitz Roy sous un temps merveilleux et profitons d'une vue panoramique sur les montagnes à mesure que nous nous éloignons de la ville. Le paysage devient ensuite plus aride et nous retrouvons guanacos et nandus au bord de la route. C'est incroyable le contraste entre ces paysages montagneux, de lacs et de glaciers et ces plaines et collines arides. En arrivant vers El Calafate, nous retrouvons les paysages de montagnes. Nous arrivons vers 11h et nous quittons nos compagnons. Le temps de nous trouver une petite auberge et de faire quelques courses, nous voilà de nouveau dans un bus qui nous emmène 80kms plus loin au glacier Perito Moreno. Nous sommes contents d'apprendre que depuis aujourd'hui l'entrée est passée à 130 pesos au lieu des 100 pesos la veille... pour les étrangers bien sûr... La majeure partie du bus descend pour faire une excursion en bateau, nous restons et sommes déposés au niveau des passerelles permettant d'observer le géant des glaces. C'est incroyable ! Quelle grandeur, quelle beauté.


084 argentine peritomoreno 0034

084 argentine peritomoreno 0087


Nous passerons toute l'après midi à l'admirer et à regarder tomber les énormes morceaux de glace de ses parois, faisant au passage un bruit assourdissant et créant de minis tsunami sur le lac... Nous passons une excellente après midi. De retour à El Calafate vers 20h30, nous nous préparons à diner et nous couchons. Demain, retour au Chili pour parcourir un des parcs mythiques de ce pays : Torres del Paine. 

suivante


13 - 15 Mars : Terre de feu, Terre de feu, Terre de feu, feu,feu...

13 Mars: Long, très long et monotone trajet vers Ushuaia

Nous quittons Puerto Natales à 7h30... Au programme, 12h de transport théorique et en pratique 14h pour atteindre le bout du monde... Enfin presque, Ushuaia, n'est pas la ville la plus australe du monde, il y a Puerto Williams au Chili de l'autre côté du canal de Beagle qui est la ville la plus australe... Ushuaia dirons nous a su usurper ce statut à merveille. Donc rien de palpitant dans cette journée de transport mis à part 2 changements de bus dont 1 au milieu de nul part, un nouveau passage de frontière entre le Chili et l'Argentine, des paysages arides peuplés de guanacos, la mer que nous longeons et traversons à bord d'un ferry (au passage Yoann et nos amis belges auront vu des dauphins de Commerson, dauphins noirs et blancs tandis que je faisais une escale technique...:-)) et enfin les Andes que nous retrouvons à l'approche d'Ushuaia. Arrivée donc de nuit dans cette ville très étendue. Nous allons dans une auberge que nous trouvons plutôt miteuse et partageons notre chambre avec 4 motards.. Sympa. Objectif du soir en trouver une autre...

14 Mars : Glacier Martial sous le soleil

Lever sous un soleil splendide qui nous révèle la beauté des paysages autour d'Ushuaia. Comme prévu, nous nous empressons de changer d'auberge et nous retrouvons au Refugio de los Mochileros qui est très acceptable. Nous passons une partie de la matinée à chercher une option pour quitter la ville... Pas gagné gagné cette affaire, on arrive plutôt facilement au bout du monde mais pour le quitter c'est une autre affaire...

 

087 argentine ushuaia 0014

 

Nous allons dans l'après midi nous promener avec Anne et Arnaud au glacier Martial qui se trouve à 7km de la ville. Le glacier n'est pas spectaculaire, en revanche la vue depuis le glacier est vraiment sympa. Nous voyons la ville, le canal de Beagle et les montagnes de l'isla Navarino au Chili.

 

087 argentine ushuaia 0024

 

Le soir, nous partons diner avec Anne, Arnaud et Joël, le cycliste suisse à la Casa de los Mariscos pour gouter la spécialité locale : Centolla, énorme araignée de mer. En entrée nous nous partageons une entrée de fruits de mer délicieuses avec calamars, langoustines, araignées, moules, coq... et Yoann et moi craquons pour la cassolette de poulpe et araignée en plat. Délicieux ! Nous passons une bonne soirée francophone...

 

087 argentine ushuaia 0027

15 Mars : Le plus dur est de quitter le bout du monde

L'horloge tourne... Nous souhaitons rejoindre rapidement Buenos Aires. Nous passons une partie de la journée à faire une analyse des différents moyens pour quitter Ushuaia à moindre coût. En anticipant, cela est tout à fait faisable mais à la dernière minute, c'est moins aisé. Finalement, nous optons pour la solution pénible du bus que nous prendrons demain pendant 48h... Nous sommes tout excité... En fin d'après midi, l'équipe francophone se retrouve autour d'une bière pour fêter nos vrais adieux cette fois ci. Anne et Arnaud partent en Antarctique demain, tandis que Joël reste un peu plus sur Ushuaia. Il est temps pour nous de filer vers le nord et de quitter les fabuleux paysages du Sud pour découvrir ceux du Nord...

 

16 - 17 Mars : 52 h de bus Ushuaia – Buenos Aires

Tout est dans le titre et nous vous faisons grâce de tous les détails palpitants de ces deux jours de folie !!! Nous avons quitté Ushuaia à 5h le samedi matin et sommes arrivés à Buenos Aires à 9h00 le lundi matin... Deux nouveaux passages de frontière consécutifs avec la frontière chilienne, à nouveau le ferry pour croiser le détroit de Magellan où j'ai cette fois la chance de voir aussi les dauphins de Commerson (noir et blanc). Une rencontre avec une famille de 6 français en tour du monde. Le tout dans un bus 5 étoiles avec sièges en cuir et service à bord digne d'une business classe...:-) Trajet qui est au final passé plutôt rapidement...


088 argentine buenosaires 0006


18 - 22 Mars : Buenos Aires

18 Mars : Microcentro

Nous arrivons bien fatigués au terminal principal de bus de Buenos Aires vers 9h du matin. Le temps de prendre nos repères, nous partons nous renseigner sur le tarif des bus pour Iguazu puis nous nous engouffrons dans le métro qui nous amène en centre ville. Nous allons à l'hostel Portal del Sur où nous devons attendre 14h que notre chambre soit disponible. Nous en profitons pour prendre une bonne douche. Nous sortons dans l'après midi, nous partons déguster un sandwich milanesa (poulet pané, salade, tomates) dans un boui boui du coin. Délicieux. Nous partons ensuite nous balader dans le microcentre qui grouille de monde. Nous découvrons quelques belles bâtisses et des petites ruelles marchandes. Nous nous rendons chez le vendeur officiel des places de foot pour le match Argentine – Venezuela (match éliminatoire pour la coupe du monde 2014). Malheureusement toutes les places sont vendues, il ne reste que les revendeurs non officiels qui font grimper les prix. Cela ne s'annonce pas très bien. En arrivant le lundi, nous avons raté les matchs du weekend des clubs de Buenos Aires et notre seule opportunité de voir un match en Argentine est de voir le match de l'équipe nationale. Nous nous rendons chez un revendeur de produits de foot Marcelo qui nous propose de se renseigner pour nous et de nous informer le lendemain. Nous continuons notre balade dans le centre et passons à la place de Mayo qui se prépare à vivre une nuit effervescente avec la retransmission de l'ascension du pape Francisco I qui est argentin...:) C'est toute une histoire en Argentine ! Nous rentrons ensuite à l'hostel, bien crevé des précédentes 48h...


088 argentine buenosaires 0020

 

19 Mars : San Telmo, soirée à Villa Crespo avec Augustina, Josefina et Fernanda...

Nous trainons à l'hostel toute la matinée. Ce soir nous avons prévu de retrouver les argentines que nous avions rencontrées à Valparaiso. Fernanda nous propose de diner chez elle avec Augustina et Josefina. Comme convenu, nous nous occuperons du dessert en préparant des crêpes... Nous partons dans l'après midi dans le quartier de San Telmo pour trouver du Nutella, aliment essentiel pour des crêpes réussies... Nous en profitons pour nous balader dans le quartier admirant les jolies places, belles bâtisses et églises du quartier. Nous passons retrouver Mafalda assise sur un banc de la rue Defensa.


088 argentine buenosaires 0031


Nous continuons jusque la place Dorrego où des danseurs de tango s'entrelacent devant les personnes trinquant en terrasse. Nous partons ensuite en quête du Nutella... Nous en trouvons dans une minuscule épicerie du quartier (heureusement que nous avons été conseillés sur ce coup là...). Nous retournons rapidement à la gare routière pour prendre des infos pour aller en Uruguay... A croire que nous aimons les ambiances glauques des gares routières... Nous rentrons rapidement à l'hostel et partons faire quelques courses pour la préparation des crêpes. Nous avons la chance de trouver de la confiture Bonne Maman aux abricots... Nous filons ensuite dans le métro pour nous rendre chez Fernanda qui vit dans le quartier Villa Crespo près de Palermo. Nous sommes très heureux de retrouver sa petite frimousse. En attendant les autres nous nous attelons à la préparation de la pâte à crêpes. Jose et Augus arrivent. Quel plaisir de nous retrouver à nouveau... Nous commençons par un petit apéro avec des petits toasts avec de l'avocat et du fromage frais. Nous enchainons avec de délicieuses empanadas « caseras » que Fernanda avait commandé chez un traiteur... Nous en profitons pour la taquiner sur le fait qu'elle n'ait pas cuisiner. Nous sommes durs nous les vacanciers, ce n'est pas comme si nous étions en plein milieu de semaine et que certains travaillent... Yoann s'attèle à la préparation des crêpes. Fernanda avait également prévu du nutella mais également un excellent dulce de leche ! Nous nous régalons !!! Nous profitons pour immortaliser ces moments, ce que nous n'avions pas pu faire à Valparaiso. Nous passons une excellente soirée tous ensemble. Fernanda nous propose d'aller jouer au ping pong à 1h du matin...:) Finalement cela ne se fait pas et Jose et Augus nous accompagnent à l'arrêt de bus que nous devons prendre pour rentrer chez nous... Nous rentrons sans encombres, le cœur rempli de joie d'avoir pu revoir ces 3 charmantes filles !


088 argentine buenosaires 0045

 

Un pequeno resumen para nuestras amigas porteñas que se quedaran siempre en nuestro corazon... (no es exactamente la traduccion del frances ya que escribi la parte en espanol en primero...)

Hoy es un dia especial. Tenemos la suerte de poder encontrar de nuevo a nuestras amigas argentinas que habiamos encontrado en Valparaiso de Chile. Fernando nos invito en su apartamento del Barrio Villa Crespo. La cita es a las nueve. Nosotros llegamos a las 9.30 Fernanda nos recibe en su hermoso apartamento cariñosamente ;). Antes de que lleguen Augus and Jose, Yoann y yo preparamos la massa para las “crêpes”. Nosotros somos responsable del postre y Fernanda de la cocina criolla casera... Jose y Augus lleguan. Que plazer de estar de nuevo todos juntos!!! Tomamos un aperitivo comiendo tostas con preparacion casera de palta y queso fresco... Despues tenemos el honor de probar las famosas empanadas caseras de Fer... Que Ricas!!!! Yoann se va a la cocina a preparar las crepes. En acompaniamiento, tenemos rico dulce de leche, nutella, mermelada de damasco... Que bueno.. Miam Miam... Esta vez aprovechamos la ocasión de tomar una foto. Pasamos una bueno noche todos juntos. Es hora de desperdirnos porque manana Augus y Jose trabajan mientras que Fer vaya a su hobby ;) Ojala que tendremos suerte de volver a ver nuestras amigas antes de que nos vayamos a Iguazu...

 

20 Mars : Recoleta – Musée des Beaux Arts

Aujourd'hui, il ne fait pas très beau... Cela ne motive pas trop pour sortir... mais bon nous nous trouvons l'énergie pour partir à la conquête d'un nouveau quartier... Aujourd'hui ce sera Recoleta. Nous prenons la rue de la Liberté pour prendre le bus, le problème c'est que nous n'avons pas de monnaie et aucune marchand n'accepte de nous faire du change. Du coup, nous y allons à pied...:) La rue est pleine de joaillier et de marchand d'or. Nous trouvons également dans une petite épicerie fine les meilleurs Alfajores dégustés jusqu'à présent en Argentine !


088 argentine buenosaires 0066


Nous arrivons au cimetière Recoleta qui est frappant par sa concentration de caveaux familiaux dont certains sont de vraies œuvres d'art. Nous ne nous sentons pourtant par forcément à l'aise de par la concentration et de la vétusté de certains caveaux .  Nous quittons ce lieu de recueil et profitons de la pluie pour aller visiter le musée des beaux arts de la ville. Nous y croisons un couple rencontré à Puerto Natales, le temps de réaliser que nous avions déjà chacun pris nos chemins... Le monde est petit. Nous faisons ensuite notre pèlerinage quotidien à Retiro (terminal de bus) mais cette fois ci pour acheter nos billets pour Iguaçu... C'est décidé nous partirons le vendredi. Hier nous étions retourné voir Marcelo pour les billets de foot, mais les places qu'il a trouvées étaient trop chères... Du coup pas de match vendredi, nous sommes déçus mais bon cela nous fera une raison de revenir en Argentine... Nous rentrons à l'hostel et y dinons. Nous passerons une partie de la soirée avec des français et des brésiliens rencontrés sur la terrasse. 

 

21 Mars : La Boca – Puerto Madero – Asado Party à Palermo...

Ce matin il fait beau. Rien de tel que d'aller nous promener au quartier coloré de la Boca. Nous prenons le bus 64 qui nous dépose au pied du Caminito : rue extrêmement touristique du quartier. C'est un peu « too much » nous sommes sollicités par les marchands de babioles et les serveurs des restos. Ceci étant dit, quelques endroits restent charmants et c'est drôle de croiser les figurines de Maradona et Messi dans les échoppes.


088 argentine buenosaires 0073 088 argentine buenosaires 0084


Nous continuons à pied vers la fameux stade : la Bombonera de la Boca Junior, club de Maradona... nous rentrons ensuite à pied par San Telmo et partons nous balader dans le quartier huppé de Puerto Madero. De retour dans le centre, nous passons nous renseigner sur les tarifs de la poste argentine (bilan nous ne ferons pas de colis depuis l'argentine...). Nous rentrons à l'hostel... Nous sommes super contents, ce soir nous faisons un asado avec les filles !!! Augustina et Josefina nous ont invités dans leur maison dans le vieux Palermo. Nous passons faire quelques courses, ce soir nous préparerons des cookies. Nous prenons le métro et en chemin pour aller chez les filles, nous recroisons les français vus la veille dans le musée. Cette fois ci nous discutons et faisons un bout de route avec eux... C'est dingue de se croiser 3 fois en l'espace de 2 semaines et dans deux pays différents... Nous les quittons et arrivons chez les filles vers 21h30. La maison est magnifique, nous sommes accueillis par Augus et leur sœur ainée, Fernanda est déjà là ainsi que Laura et Adrian des amis à eux que nous avions vus mardi soir. Nous sommes présentés aux parents qui ont la gentillesse de nous accueillir dans leur demeure. Nous demandons la permission d'utiliser la cuisine pour préparer les cookies. Adrian, el asador nous prépare un merveilleux asado avec chorizo, bœuf, poivrons, oignons, pommes de terre, salades... Une explosion de saveurs ! Nous nous régalons : Aplauso al asador. Nous passons encore une superbe soirée. Les filles sont vraiment adorables, ce sont ce type de rencontres qui vous poussent à voyager et vous donne l'envie de continuer... Fernanda avait parfaitement terminé la cuisson de la pâte à crêpes restante nous permettant de déguster à nouveau des crêpes ainsi que des cookies ! Nous terminons ce repas bien repus... Les filles nous offrent un maté, nous sommes super émus par ce cadeau plein de symbole ! Nous espérons vraiment les retrouver en France et les accueillir aussi bien qu'elles nous ont accueillis. Il est temps de les quitter... Comme on dit jamais 2 sans 3, alors la prochaine fois ce sera à Paris ! Nous rentrons en bus et sur le chemin de retour de l'hostel, nous rencontrons deux français rencontrés au Fitz Roy... Que de coincidences aujourd'hui. Nous restons un moment à parler avec eux dans la rue... Nous rentrons à l'hostel à 4h du matin...

 

088 argentine buenosaires 0112 

 

Un pequeno resumen para nuestras amigas porteñas

Hoy tenemos suerte de ver de nuevo Augus, Fer y Jose que nos invitaron muy amablemente a comer un Asado en la casa de Augus y Jose en el barrio : Viejo Palermo... La cita es a las 9... Como un buen frances que se respecta... llegamos a las nueva y media :). Nos reciben muy carinosamente. Tenemos el plazer de encontrar a los padres y dos hermanas de Jose et Augus. Muchas gracias de nos permitir vivir este momentos con “verdaderos” argentinos... Pedimos la autorisacion para utilizar la cocina para hacer un nuevo postre : los cookies... :) . Adrian el asador trabaja muy duro para que comamos lo mejor asado de nuestra vida.. :) Y que asado! Aplausa al asador. Comemos vaca, chorizo, pimientos, ceboCHa, papas, ensalada. Esta tan rico este asado... Que festin! Para el postre Fer a preparado lo que quedaba de massa de las crepes y nosotros los cookies. Que bueno!!! Pasamos otra vez una rica noche “criolla” con nuestros amigos portenos. Gracias a ustedes de nos permitir vivir momentos como estes. Este tipo de encuentros hacen que hicimos este viaje y que siguamos viajando... Nuestras 3 carinosa amigas portenas nos ofrecen un mate original... Muchissimas gracias! Esperamos encontrarlas de nuevo en Paris. Como se dice en Francia, “Jamas 2 sin 3..” La proxima vez sera en Francia y esperamos recibirlas tan bien que ustedes nos recibieron... 

22 Mars : Palermo

Lever très difficile. Nous faisons le check out de la chambre vers 12h et laissons nos affaires à l'hostel. Nous partons nous balader dans les parcs à Palermo. La balade est agréable. Nous partons ensuite dans Palermo Viejo et allons déjeuner à Palermo Hollywood au petit resto « Las Cabras » : très bon! Nous prenons ensuite le métro pour rentrer à l'hostel, nous faisons quelques courses et nous dirigeons vers Retiro pour prendre notre bus qui part pour Iguazu à 20h. 


23 - 25 Mars : Les Chutes d'Iguazu

23 mars : Arrivée à Puerto Iguazu

Trajet un peu pénible avant d'arriver à Iguazu vers 14h (18h de trajet) par une chaleur tropicale. Nous n 'étions plus habitué. Nous trouvons une residential à côté du terminal de bus. Nous y passerons l'après midi. Nous sortons le soir pour faire des courses pour nos piques niques des jours suivants... Soirée tranquille, demain est un grand jour...

24 mars : Chutes d'Iguaçu, côté brésilien

Rendez-vous sur le récit du Brésil  suivante

25 mars : Chutes d'Iguazu, côté argentin

Le temps est couvert, mais cela n'entame pas notre optimisme pour la journée... Aujourd'hui, grosse journée en perspective, nous visitons les chutes côté argentin. Comme du côté brésilien, nous devons nous acquitter d'un droit d'entrée sauf que de ce côté c'est limite du racket... (170 pesos argentin soit environ 30 euros tandis que les argentins paient 60 pesos..). Bref, côté argentin, nous sommes en immersion dans la forêt tropicale et au cœur des chutes. Dès l'entrée, nous voyons un toucan voler au dessus de nous. Ambiance ! Nous commençons par le niveau inférieur. Nous sommes quasi tout seuls ce qui est plutôt agréable, la faune est omniprésente, nous croisons les coatis et pleins d'oiseaux magnifiques.


090 argentine iguazu 0025 090 argentine iguazu 0045 090 argentine iguazu 0230


Le circuit inférieur rejoint les rives du Rio Iguazu et remonte de points de vue en points de vue vers les chutes. Nous nous retrouvons au pied de la grondante Chute Bosseti !!! Impressionnant, nous continuons la visite de chute en chute... nous délectant de ce spectacle unique. Dommage que le temps ait été un peu couvert en départ de parcours... Nous enchainons ensuite avec le circuit supérieur, il y a carrément plus de monde et surtout beaucoup de groupes, çà en devient presque désagréable à certains endroits... Ce circuit permet de prendre de la hauteur et de voir les chutes d'en haut.

 

090 argentine iguazu 0082

 

Nous passons respectivement par les cascades Dos Hermanas, Chico, Ramirez, Bossetti, Adam et Eve...


090 argentine iguazu 0064


C'est magnifique bien qu'un peu gâché par cette affluence. Nous décidons de nous rendre à pied à la gorge du diable plutôt que de prendre le train. Bien nous en a pris, nous nous retrouvons au milieu de centaines de papillons magnifiques. 


090 argentine iguazu 0070 090 argentine iguazu 0152 090 argentine iguazu 0158


Arrivés au « terminus » du train, nous prenons une longue passerelle qui nous permet de nous déplacer au dessus du calme rio Iguazu avant d'être projeter d'un coup au dessus de la gorge du diable. Ce débit d'eau est surréaliste. Spectacle époustouflant !


090 argentine iguazu 0184


De retour, nous prenons le petit train et décidons de refaire une partie du circuit inférieur pour en profiter par temps dégagé. Nous sommes ravis, le spectacle est différent avec le ciel bleu et les nombreux arcs en ciel qui se forment.


090 argentine iguazu 0238


Le côté argentin permet une visite de l'intérieur. Nous partageons l'avis que les deux côtés sont complémentaires. Quitte à être ici, autant en profiter ! Nous rentrons en ville et passons une soirée calme. Demain départ à 4h...

26 Mars – 04 Avril : Région Nord Ouest Argentine, aux pays des montagnes colorées

26 Mars : en route pour Salta

Départ 4h, dur dur... Nous prenons un bus qui nous amène à Posadas, nous permettant ensuite d'enchainer avec un bus pour Salta. Nous partons si tôt pour assurer la connexion. Nous dormons tout le trajet. Arrivés à Posadas, la nana de Tigre Iguazu nous permet de rester dans son bureau où il y a du wifi. Cool. Les 3h passent rapidement. A 13h, nous embarquons dans notre bus pour Resistencia où nous changerons à 18h pour le bus de Salta.. C'est tout un périple. Enfin dans notre bus pour Salta. Nous passerons une nuit plutôt agitée avant de rejoindre la ville dans la matinée.

27 Mars : Salta ...

Arrivés à Salta vers 8h, nous sommes bien contents de nous faire solliciter par des auberges. Un homme nous propose une chambre double à un prix très correct dans l'hostel 7 Duendes Twin Hostel (bien noté sur les forums) et propose en plus de nous offrir le taxi. Cool. Nous ne résistons pas ! Arrivés enfin à l'hostel, il nous propose le petit déjeuner. Décidément ils sont vraiment très sympas. Dans l'après midi, nous partons déjeuner les fameuses empanadas saltenas (spécialité de la région) et faisons un tour de la ville. Il y a de belles bâtisses. Nous faisons quelques courses pour préparer nos 7 jours de road trip. Le soir à l'hostel, nous faisons la rencontre de Olivier et Pauline qui viennent de terminer ce road trip. Ils nous donnent de précieux conseils, nous passons la soirée à papoter avec eux.. Coucher très tardif...

28 Mars : Boucle Nord, Salta - Purmamarca (~160km)

Nuit courte. Nous ne nous réveillons pas très reposés. Nous partons chercher notre voiture de location : une petite Chevrolet Celta que nous garderons une semaine. Nous repassons à l'hôtel pour faire le check out. Nous saluons Olivier et Pauline qui continuent vers le Sud... A nous le Nord! Nous partons vers 11h en direction Jujuy par la route de la Cornisa (ruta 9). Le temps est un peu couvert, la route est une bonne route asphaltée de montagne,  étroite et sinueuse... Les paysages sont bien verts et ça tourne... Nous ne nous arrêtons pas à Jujuy et continuons sur la Route 9. Nous traversons quelques petits villages avant d'atteindre la Quebrada de Humahuaca. Une Quebrada est une très profonde vallée ou un ravin. Changement de décor, nous troquons la verdure de la forêt contre les cactus et les montagnes dénudées. Petite séquence émotion lors de la rencontre avec nos premiers cactus...:-) Nous conservons les virages en lacet et suivons le cours du Rio Grande. Nous découvrons nos premiers paysages de montagnes colorées. Nous continuons jusqu'au petit village de Purmamarca, connu pour sa montagne aux 7 couleurs. C'est incroyable toutes ses strates de couleurs. Nous partons nous balader dans le village qui est saturé en cette « Semana Santa ». Nous découvrons sa petite place centrale bondée de petits vendeurs de produits artisanaux comme les produits à base de laine et les poteries. Nous ne nous sentons plus vraiment en Argentine, la proximité avec la Bolivie se fait sentir, les visages changent, le language aussi... Nous partons faire une balade autour de la montagne aux sept couleurs «  Paseo de los Colorados ».

 

091 argentine salta 0002

 

Nous profitons du spectacle des montagnes environnantes qui nous offrent leurs palettes de couleurs et de formes originales. De retour au village, nous croisons nos premiers lamas dans l'enclos d'une jolie maison parfaitement en harmonie avec le paysage.

 

091 argentine salta 0055

 

Le temps s'est couvert, nous partons nous chercher un camping. Nous trouvons à l'entrée du village un petit terrain verdoyant avec une jolie vue sur la montagne aux 7 couleurs appartenant à un local qui nous reçoit très gentiment. Nous avons à disposition, eau, électricité, petit abri couvert pour diner. Top. Nous serons seuls, il vit dans une maison dans les hauteurs. Nous sommes surpris de constater l'affluence de gros camions qui passent sur cette petite route. Attention aux oreilles et vive les boules quies.

29 Mars : Boucle Nord, Purmamarca - Humahuaca (~90km)

La nuit aura été réparatrice pour moi et compliquée pour Yoann... Plusieurs bruits de moteurs l'ont empêché de trouver le sommeil : celui des gros camions et le mien...:) Nous prenons notre temps. Il fait un temps magnifique. Nous laissons la voiture et nos affaires chez le monsieur et partons marcher sur le Cerro « El Morado ». Petite grimpette d'une demi heure nous permettant d'avoir une belle vue sur la montagne aux sept couleurs et le petit village de Purmamarca en contrebas.


091 argentine salta 0089


A la mi journée, nous reprenons la voiture, retrouvons la Ruta 9 et parcourons la vallée des peintres et sa succession de parois rocheuses colorées. Nous traversons le petit village de Maimara avec son cimetière aux tombes colorées avec en toile de fond les œuvres d'art naturelles. Nous continuons jusque Tilcara, autre petit village typique au cœur de la quebrada. Comme pour son « cousin » Purmamarca, c'est l'affluence des grands jours. Nous partons dans les hauteurs de Tilcara (7km en voiture et 4km à pied), pour aller voir la Gorge du diable, cascade se trouvant dans un canyon étroit. La route bien qu'en mauvais état et très étroite est splendide. Elle offre de jolis points de vue sur toute la vallée.


091 argentine salta 0121


En revanche, nous sommes beaucoup moins convaincus par le site lui même. En redescendant sur le village, nous changeons de chemin : erreur, il est pire que le premier et notre trajet devient une expédition quasi impossible pour notre chevrolet de rallye... Nous arrivons tout de même sains et sauf dans le village dans lequel nous nous perdons un peu avant de retrouver la Ruta 9. Nous nous rendons à Humahuaca dernier petit village de la quebrada. Nous y arrivons en milieu d'après midi après avoir traversé de petits bourgs et des montagnes peuplées de cactus... Le village est charmant, nous flânons dans les rues et partons nous chercher un camping pour la nuit. Nous traversons la rivière (Rio Grande), boycottons le camping Bella Vista que nous trouvons vraiment « tassé » et allons au camping la Carolina où il n'y a pas âme qui vive. Après une enquête de voisinage, nous recevons la confirmation que nous pouvons nous installer. Dans la soirée, d'autres personnes nous rejoindront. Nous passons une nuit mouvementée sous les aboiements de chiens...

30 Mars : Boucle nord, Iruya – Hornacal – Purmamarca (~270km - 9h)

Ce matin nous prenons la route pour le village d'Iruya. Ce trajet nous a été interdit par le loueur de voiture mais nous avons vraiment envie d'aller voir ce petit village et Olivier et Pauline nous ont dit que ça passait en véhicule de tourisme... Nous reprenons donc la ruta 9 en direction du Nord, les paysages se transforment, nous sommes maintenant face à de belles montagnes verdoyantes dans une ambiance plus minérale. Nous parcourons rapidement les 20 kms d'asphalte avant d'arriver à la bifurcation pour le village d'Iruya (ne pas prendre la première piste mais la deuxième un peu plus loin...), nous retrouvons une piste de terre caillouteuse. La voiture survit, les choses se compliquent rapidement au niveau du passage d'une rivière (au premier petit village : Iturbe?) que je qualifierai d'insurmontable. Le lit est très large et à première vue nous ne voyons pas où il faut la traverser. Nous attendons de voir d'autres voitures passer pour connaître le bon trajet. Je suis super stressée car à certains endroits il y a tout de même pas mal d'eau et du courant... Nous nous lançons derrière deux autres voitures... Nous parvenons finalement de l'autre côté. Ouf ! Nous continuons à travers une piste sinueuse qui monte et qui descend parcourant de magnifiques vallées encaissées verdoyantes peuplées de vigognes avant d'arriver à un col à 4170m avec une vue splendide sur des montagnes colorées et la nouvelle vallée en contrebas.


091 argentine salta 0229

091 argentine salta 0171


Nous entamons la descente sur une route en lacets vertigineuse. C'est impressionnant, la route est magnifique. Nous continuons à serpenter, découvrant les entailles de la montagne à mesure que nous nous approchons. Puis au détour d'un virage nous apercevons une charmante petite église, nous voilà arriver à Iruya après 3h de route et 70kms.


091 argentine salta 0187


Nous flânons dans ce joli petit village et déjeunons un lomito (sandwich avec steack, tomates, salade, œuf...) chez un local. Nous reprenons la route en sens inverse, nous délectant à nouveau de ces paysages incroyables. Le trajet passe plus rapidement et la traversée de la rivière n'est plus qu'une formalité. De retour à Purmamarca vers 16h30, nous décidons d'aller faire un crochet à un site naturel remarquable : Hornocal. Ce site se trouve à 25km (de piste) de Humahuaca et est encore peu visité. Nous avons obtenu les infos pour nous y rendre par un local. Rien qu'à la sortie de la ville, les paysages sont magnifiques avec un décor de cactus sous fond de roches pastels, nous filons droit vers une montagne que nous « gravissons » avec la voiture. Derrière la montagne, un magnifique tableau de montagnes colorées. Waouh !


091 argentine salta 0252


Nous restons un petit moment à contempler et il est déjà temps de redescendre. Arrivés à Humahuaca, nous décidons de pousser jusque Purmamarca et terminons le trajet de nuit. Ce qui est plutôt stressant sur ces routes non éclairées. Pauvre Yoann qui aura fait 9h de conduite dans la même journée... Nous arrivons chez le petit vieux du premier jour qui nous accueille à nouveau les bras ouverts. Nous dinons et au lit...

31 Mars : Boucle nord, Purmamarca – Campo Quijano (~314km)

Ce matin, nous prenons la Ruta 52 qui part vers le Chili. Le trajet est spectaculaire. Nous quittons Purmamarca et sa montagne aux sept couleurs, pourtant le feu d'artifice des couleurs continue, c'est une vallée entière de montagnes multicolores qui s'enchainent sous nos yeux.

 

091 argentine salta 0266

 

Commence ensuite une montée à travers des précipices et des montagnes déchirées. Passage d'un nouveau col à plus de 4000m et nous nous retrouvons sur un haut plateau à plus de 3500m d'altitude avec toujours de belles montagnes colorées et au loin la vue sur la grande Saline.

 

091 argentine salta 0286

 

Nous partons visiter ce grand désert de sel qui nous donne un avant goût de la Bolivie et reprenons la fameuse ruta 40 qui relie l'argentine du Nord au Sud sur plus de 4000km. La piste est plus monotone mais Yoann se met en mode rallye et semble apprécier. Nous croisons plusieurs troupeaux de vigognes et d'ânes. Nous arrivons à San Antonio de los Cobres qui se trouve à 3800 km d'altitude. Nous nous trouvons dans un village fantôme, nous trouvons un lieu pour déjeuner d'excellentes empanadas Saltenas avec une petite salade. Nous reprenons la route et suivons le tracé du fameux train des nuages (parcours de 434km arrivant sur un viaduc à plus de 4200m d'altitude). Au départ, nous sommes face à un décor minéral avec deux 6000m enneigés en fond et un troupeau de lamas.

 

091 argentine salta 0351

 

Nous continuons à travers de nouveaux paysages de montagnes colorées et parcourons la quebrada del toro. La route est sinueuse, nous longeons une rivière bordée de montagnes vertes et rouges. Nous croisons à plusieurs reprises les rails et admirons les différents viaducs. Nous arrivons dans la petite bourgade de Campo Quijano où nous décidons de passer la nuit. Inutile de repasser par Salta. Ce village est très vivant en ce dimanche, nous passons à un marché où nous trouvons diverses douceurs. Nous faisons quelques courses et rentrons au camping municipal.

01 avril : Boucle Sud, Campo Quijano - Cafayate (~320km)

Au programme de la journée, encore des routes spectaculaires. Le nord ouest de l'argentine est un régal pour les amoureux de paysages extraordinaires. Nous nous engageons dans les vallées Calchaquies. La première partie de la route surplombe le rio Calchaqui à travers une végétation luxuriante. Nous voilà dans la quebrada de Escoipe. La vallée est dans un premier temps très étroite puis elle s'ouvre laissant place à de belles montagnes rouges et vertes. Quelques cactus de ci de là. Nous montons inlassablement longeant les monts pelés de la Cuesta del Obispo. Le temps est couvert donnant à cette route en lacet un air dramatique. Arrivés au col Piedra del Molino à 3350 m, le paysage se dégage et nous voilà arrivés sur un haut plateau où le temps est radieux. Nous traversons le parc national des cardones (cactus), et nous retrouvons parmi des milliers de cactus bordés de montagnes colorées. Nous longeons la Recta tin tin, longue ligne droite de 14km avant d'arriver au village de Payogasta et de continuer vers Cachi.

 

091 argentine salta 0436

 

Ces villages sont surplombés de l'impressionnant Nevado de Cachi, montagne culminant à 6380m. Cachi est un petit village très agréable avec ses petites maisons blanches et son église typique. Nous en profitons pour pique niquer et nous balader. Nous reprenons la route à travers une mauvaise piste et passons les villages de Seclantas et de Molinos suivant toujours le cours sinueux du Rio Calchaqui dans des paysages grandioses de montagnes vertes. Changement de décor à l'approche du bourg Angastaco qui se trouve au milieu d'aiguilles aux couleurs pastels.

 

091 argentine salta 0515

 

Le trajet après Angastaco est surréaliste, nous faisant un peu oublier comme la piste est mauvaise.

 

091 argentine salta 0547

 

Nous filons vers Cafayate où nous nous trouvons un camping pour la nuit.

02 avril : Boucle Sud, Cafayate et son terroir

La journée va être consacrée aux richesses culinaires de cette région. Dans la matinée, nous partons acheter des alfajores (Calchaquitos, soit disant les meilleurs de la ville). Nous visitons la ferme des chèvres de Cafayate où nous ne manquerons pas de déguster de délicieux fromages de chèvre et de vache.

 

091 argentine salta 0622

 

Nous trouverons portes closes à la bodega Etchart (vignobles) car nous ne le savions pas mais aujourd'hui est un jour férié en Argentine (Célébration pour la bataille des Malouines). Nous allons nous consoler en allant déguster de délicieuses empanadas à la Casa des las Empanadas qui offre une douzaine de variétés d'empanadas délicieuses, le tout accompagné d'un vin Torrontes (cépage local) de la bodega Domingo.

 

091 argentine salta 0634

 

Nous nous accordons une petite sieste dans une petite cabane qui se trouve dans un autre camping au Sud de la ville et allons en fin d'après midi à la bodega Nanni qui propose des vins bios. Nous sommes un peu déçus par la dégustation que nous trouvons un peu expéditive. Nous partons à la vinoteca, nous acheter un petit vin rouge du domaine Don David. Nous rentrons au camping et nous faisons une petite soirée fromages et vin locaux. Un délice.

03 avril : Boucle Sud, Cafayate - Salta (~200km)

Nous ne pouvons quitter Cafayate sans faire une autre visite de Bodega, nous allons à la Bodega Domingo (même proprio que les chèvres de Cafayate...). Visite super sympa et dégustation tout aussi agréable. Nous leur achetons une petite bouteille de Malbec. Nous reprenons la route en direction de Salta en passant par la « Quebrada de las Conchas », célèbre pour des sculptures naturelles dans la roche, telles que les chateaux, l'amphithéatre, l'obélisque mais également pour des points de vue magnifiques sur la vallée comme on peut les voir aux Tres cruces , la Yesera... Du sud au Nord, nous passons de montagnes colorées aux montagnes vertes et rouges...

 

091 argentine salta 0706

 

Dommage que le temps soit un peu couvert. Passé le petit bourg d'Alemania, environ à 80 km de Cafayate, la quebrada s'arrête, reposant un peu nos yeux de telles merveilles. Nous rentrons sur Salta en fin d'après midi, nous allons à l'hostel « Salta por Siempre » qui a des parties communes super sympa et nous offrons le luxe d'une chambre privée avec salle de bain. Nous partons rendre la voiture et passons une petite soirée tranquilles.

04 – 05 avril : Studieux à Salta

Nos deux derniers jours en Argentine sont plutôt studieux, au programme préparation de la mise à jour du site puis organisation de notre retour au Chili. Le temps est tellement magnifique le dernier jour que nous nous accordons une petite sortie.:-)   

Demain, retour au Chili suivante

 

top

 

 

084 argentine peritomoreno 0087

Commentaires   

 
0 #4 Flo 15-04-2013 15:34
Toujours de magnifiques paysages surtout les dernières photos 'désert'.
De quoi faire quelques runnings non ?!
Yo je t'attends après un petit 3H50 en croisant la dame de fer ;-)
Allez hop hop on s'entraine vu le cadre ça mérite.
Profitez bien les loulous.
++
Citer
 
 
0 #3 Piter frize 09-04-2013 21:19
8) Trop beaux ces panoramiques. Merci de me faire rêver depuis la France.
Bon voyage et à bientôt
Citer
 
 
0 #2 Olivier et Pau 09-04-2013 14:42
Koukou à vous 2,
Très beau récit qui nous replonge dans ces magnifiques quebradas.
Content que nos petits conseils vous aient aidé. Bientôt, c'est nous qui profiteront des vôtres ;)
Bisous et profitez bien
Citer
 
 
0 #1 OSSENA 08-04-2013 09:21
Hello a vous deux,

Je vous lis toutes les semaines! J espere que vous allez bien et profitez bien de l Amerique du Sud!

Bises
Baptiste
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir