FacebookTwitterGoogle Bookmarks

Indonesie

Vaste pays que l'Indonésie avec ses 17000 îles. Nous avons été charmé par l'authenticité de Yogyakarta et la pureté des volcans Bromo et Ijen sur Java. La plongée et le petit village d'Amed nous remémorent Bali. L'ascension du Rinjani restera un moment fort de ce voyage en Indonésie. 

02 septembre: arrivée à Yogyakarta sur l'île de Java

Nous arrivons à Yogyakarta comme prévu vers 8h30 après avoir « enchainé » deux vols depuis Hong Kong, enfin... après avoir pris un vol d'Hong Kong vers Kuala Lumpur la veille au soir, avoir passé la nuit à l'aéroport de Kuala Lumpur et avoir pris un vol au petit matin pour Yogyakarta... Nous allons au centre d'informations pour nous renseigner sur la position exacte de l'adresse expliquée par notre hôte couchsurfing Miguel et pour nous renseigner sur où nous pouvons acheter les puces téléphoniques. Ils nous renseignent sur l'adresse et par chance, ils nous offrent gratuitement une puce avec quelques secondes de communication. Cool. Nous nous rendons au bus public le transjogja et prenons le bus 3B (pour 3000 R soit 25 centimes d'euros). Nous traversons la ville, arrivés à Sutoyo, nous suivons les indications claires de Miguel que nous retrouvons dans une charmante petite maison dans une petite ruelle calme. La maison est très sympa et bénéficie d'un super jardin. Miguel étudie les langues et s'intéresse spécifiquement aux langues indonésiennes, il travaille en total autonomie. Nous discutons avec lui un moment. Puis nous nous couchons. Miguel nous réveille vers 13h30 pour aller déjeuner avec lui. Nous partons pour un petit warung, resto local typique. Le principe est super, nous nous servons du riz et ensuite nous choisissons dans une vitrine les accompagnements qui nous font envie, nous pouvons nous resservir et à la fin du repas nous indiquons ce que nous avons mangé et nous payons. C'est génial et totalement basé sur la confiance. Nous passons un agréable moment avec Miguel avec qui nous échangeons sur notre voyage et sur sa vie en Indonésie. Le repas nous coute 22000R, soit 1,80 euros. L'Indonésie semble vraiment pas chère. Nous rentrons, Yoann et moi nous recouchons, nous avons vraiment besoin de récupérer. Miguel lui bosse... Vers 20h nous partons diner dans un super petit resto le Kedai Kebun où nous retrouvons plus tard, Debyiani autre hôte qui avait également acceptée notre demande couchsurfing. Nous passons une excellente soirée en agréable compagnie.


03 - 04 septembre : Yogya et ses temples

03 septembre : Prambaban Temple... à motocyclette

Nous prenons le temps et partons en fin de matinée. Nous allons manger dans un petit warung avec un choix plus varié que celui de la veille. Nous prenons poulet épicé, nems, omelette, samossa soja...C'est délicieux. Nous partons ensuite nous renseigner sur les tours pour les volcans Bromo et Ijen dans les agences se trouvant dans les rues Prawirotaman. Toutes les agences proposent le même genre de package avec des prix comparables. Nous prenons les infos et partons à la recherche d'une moto, après plusieurs refus, nous trouvons enfin un lieu à qui il reste encore des motos. Il nous propose une moto avec une boite manuelle, Yoann grand rider de l'extrême n'a aucun soucis à apprivoiser l'engin. La location coute 35000R la journée, soit 3 euros. Nous partons faire le plein d'essence, le démarrage est un peu folklo car en Indonésie ils roulent à gauche... Nous allons à la découverte du temple Prambanan. Nous mettons quasiment une heure pour parcourir les 20kms jusqu'au temple. La circulation est dense et nous avons le sentiment que la ville ne s'arrête jamais...Nous apercevons des coins de campagne avec rizière et bananiers... C'est très joli et agréable à parcourir en moto. Arrivés au temple, nous nous acquittons du droit d'entrée qui nous semble exorbitant (pour les standards du pays) environ 168 000R soit 14 euros chacun alors que les locaux ne paient que 30000R (2,5€). Ok pour que les touristes paient un peu plus que les locaux mais là, le ratio ne nous semble pas très juste. Avant d'entrer sur le site, nous sommes revêtus d'un sarung. Nous visitons le temple Prambanan qui est vraiment imposant et beau ainsi que le temple Sewu qui a son charme.

 

15 indonesie yogyakarta 0043

15 indonesie yogyakarta 0146

 

Il y a d'autres temples mais qui ressemblent plus à un tas de ruines. Le jour tombe et nous quittons ce lieu pour retourner vers Yogya. Nous décidons de passer par le quartier Sosrowijayan, autre quartier « routard » qui possède quelques agences pour les tours Bromo/Ijen afin de comparer les prix. Nous contactons Miguel qui par chance se trouve dans le coin. Il nous rejoint et nous emmène diner dans un restaurant qui sert un plat unique : le Gudeg, plat typique indonésien. Il s'agit de riz accompagné de « jackfruit », de pousses de patates douces, d'une sauce épicé préparé avec l'intestin de la vache et au choix poulet, œufs, tofu... Franchement délicieux ! Miguel est un excellent guide culinaire ! Merci. Nous rentrons à la maison et faisons un arrêt pour nous acheter des bières. Nous passons la fin de la soirée à discuter dans le jardin...

15 indonesie yogyakarta 0090

 

04 septembre : Borobudur Temple... à motocyclette

Lever tôt mais bloqués car nous n'avions pas les clefs pour ouvrir la porte...:-). Vers 8h, Fifi une des nanas de la maison, nous montre que les clefs étaient pendus à coté...:-). Nous partons vers 8h30 direction Borobudur, Il y a environ 45km. Comme pour Prambanan, nous avons l'impression que la ville ne se finit jamais vraiment. En arrivant vers le temple, nous traversons des campagnes verdoyantes très charmantes. Nous arrivons à Borobudur vers 10h, la sentence est là même que la veille, il y a un ticket office pour les étrangers. L'entrée est à 188 000 Rupiah, de mieux en mieux... Comme la veille, un sarung nous est passé autour de la taille. Nous visitons l'unique temple bouddhiste du site qui a une forme tout à fait particulière. Il est beau mais nous trouvons le prix tellement exagéré que nous sommes un peu décus.

 

15 indonesie yogyakarta 0001

15 indonesie yogyakarta 0104

 

Vers 11h30, la visite finie, nous reprenons notre monture. Nous devons rendre la moto pour 13h30. Nous voilà repartis vers Yogyakarta, nous avons été plutôt bon pour trouver le trajet par contre nous nous sommes complètement ratés sur le finish. Nous arrivons pile poil à 13h30 pour rendre la moto.:) Nous allons ensuite déjeuner dans le même warung que la veille, il est plus tard donc il y a moins de choix... Nous nous régalons tout de même. Nous allons ensuite réservé un tour pour visiter les volcans Bromo et Ijen, en lisant le lonely, visiter ces deux lieux en autonomes semble un peu galère... Nous choisissons d'une manière totalement intuitive l'agence Dunia Santai qui propose le tour à 740 000 R incluant les deux options suivantes :monter en Jeep au look out du Bromo :Pananjakan (80000) et le retour pour Denpasar sur l'île de Bali (80000),  soit un total d'environ 60 euros par personne pour 3jours transport, hébergement et petit déjeuner inclus. Nous rentrons ensuite chez Miguel où nous nous posons pour l'après midi. Le soir nous allons diner à un resto conseillé par le Lonely « Via via ». Bilan, nous nous retrouvons entre occidentaux, j'en profite pour manger des pates au Pesto:-), Yoann reste sur un plat indonésien. En revanche, Yoann prend en dessert des bananes frites avec glace et miel, un délice... Miguel nous rejoint pour prendre une bière, c'est notre dernière soirée ensemble. Merci Miguel pour ton accueil et tous tes conseils. Une expérience Couchsurfing de plus qui s'achève et qui nous montre que c'est un outil fantastique de rencontres et d'échanges.


05 – 07 septembre: West Java, direction Bali

05 Septembre : Route direction le volcan Bromo...

Rendez vous à 7h30 à l'agence, le chauffeur arrive il y a déjà du monde dans la voiture... Nous partons chercher d'autres personnes. Nous faisons connaissance avec nos voisins, il y a deux hollandais en vacances Simone et Rico, deux français en tour du monde Julien et Aude, une polonaise Monica et son mari belge Dean en plein premier grand voyage et deux australiens. Nous faisons un arrêt dans un restaurant de route pour touristes où tous les prix sont un peu plus chers... Nous reprenons la route, le trafic est dense, la route n'a qu'une voie et notre conducteur est en mode pilotage, il s'amuse à doubler tout véhicule motorisé à vive allure. Il ne vaut mieux pas regarder la route:-). Le trajet est long, les paysages sont agréables. Comme le temps est bien dégagé, nous avons la chance d'apercevoir les imposants volcans qui se trouvent sur notre route. Nous arrivons à Probbolingo en fin d'après midi et nous changeons de chauffeur et de van. Nous entrons et sommes accueillis par un magnifique Karaoké de Bob Dylan. Nous arrivons à notre auberge vers 20h, il s'agit du Yoshi hostel qui est très bien. Notre chambre est propre et coquette. Nous ne sommes pas tous dans la même auberge certains sont au Sion Hotel. Nous nous retrouvons tous pour diner au Yoshi, les autres nous disent que les chambres du Sion Hotel ne sont pas propres, ils ont tous retrouvé des cafards...Nous sommes chanceux... Nous croisons des belges faisant ce même tour par elles mêmes, elles cherchent à joindre un groupe car le faire par elles mêmes s'avère être compliqué, long et plus cher. C'est conforme à ce qu'il y a écrit dans le lonely... Elle nous indique également que le volcan Ijen est en activité... Ah bon ?...Nous verrons bien. Nous ne tardons pas car demain le réveille est positionné à 3h...

 

06 septembre : Splendide Bromo, route vers Ijen

Lever par les mecs de l'hôtel à 3h. L'hôtel nous donne un petit déjeuner dans une lunch box. Dans le tour le petit déjeuner est compris mais en fait vous ne pouvez pas le prendre à l'hôtel comme un client lambda. Les groupes sont éclatés, nous montons à 6 dans une jeep vers 3h45. Elle nous emmène au lookout Pananjakan. Là encore, nous avons un chauffeur en mode pilotage, la route est extrêmement accidentée. Il fait encore nuit lorsque la jeep nous dépose. Nous avons à marcher quelques dizaines de mètres afin d'arriver au lookout. Arrivés là-bas, il y a énormément de monde. Nous arrivons tout de même à distinguer les formes des volcans Bromo et Semeru et des montagnes voisines surgissant des nuages. C'est impressionnant.

 

16 indonesie bromo 0014

 

Nous nous postons à un endroit stratégique pour admirer le lever du soleil. Les variations de couleur à mesure que le soleil se lève sont superbes. Le manteau nuageux est toujours présent. L'endroit est très touristique mais nous comprenons la raison, c'est très beau et très accessible...

 

 16 indonesie bromo 0065

 

Nous restons environ 1h30/2h au lookout puis nous reprenons la jeep vers 6h qui refait le chemin en sens inverse, cette fois éclairé par la lumière du jour naissant. Le chauffeur est vraiment un pilote, entre les routes « de montagnes » et les multitudes de pistes, cela ne doit pas être évident en pleine nuit. Il nous dépose au pied du Bromo, enfin il nous dépose dans les nuages et nous indiquent la direction vers le Bromo que nous n'apercevons pas. Nous marchons environ 20 minutes pour le gravir. Le chemin est sablonneux et des hommes avec des chevaux proposent de monter les personnes qui le souhaitent. L'inconvénient de ces chevaux est qu'ils envoient pas mal de poussières et qu'en plus ils ne sentent pas très bon... Une fois en haut du cratère, nous apercevons un petit lac vert . A mesure que le temps passe, les nuages se dissipent et nous apercevons le panorama. C'est joli.

 

16 indonesie bromo 0125

 

Nous redescendons vers 8h et retournons à l'hôtel. Nous prenons une bonne douche glacée et retrouvons Monica et Dean. Nous prenons un minibus pour retourner à Probbolingo. Les groupes sont à nouveau éclatés, Monica et Dean partent directement à Denpasar, les hollandais restent à Probbolingo, seuls les australiens, les français Aude et Julien restent du groupe initial pour aller visiter le Kawa Ijen.

Un couple d'espagnol ainsi que deux français Antoine et Morgane se joignent à nous. Nous repartons, direction le Kawa Ijen. Nous retrouvons le chauffeur de la veille qui nous avait emmené depuis Yogyakarta. Il a l'air moins en forme que la veille, à savoir sa conduite est beaucoup plus calme...:-) Comme la veille, il nous arrête à un restaurant de touristes. Dans l'après midi, nous bifurquons vers le Ijen, la route devient extrêmement accidentée, à se demander comment un tel van et des motos peuvent y passer. En revanche, elle est très belle, la végétation devient tropicale avec ses bananiers, ses hautes fougères, ses grands arbres. Nous arrivons au Catimor Hotel en plein milieu de plantation de cafés vers 17h, cool il fait encore jour. Le café ainsi que la thé sont servis à volonté. L'hôtel propose piscine, jacuzzi... D'apparences il est très bien... Nous nous posons au bord de la piscine pour discuter avec le petit groupe de français, personne ne résiste à l'appel du jacuzzi à l'exception d'Antoine et moi. Nous allons ensuite diner avec Antoine et Yoann. De retour dans la chambre, je fais l'effroyable rencontre avec une souris  dans la salle de bain. Au mon dieu !!! Yoann arrive à la rescousse, il condamne la salle de bain. Suivant les conseils d'Antoine, Yoann décide de retourner dans la salle de bain pour condamner uniquement le trou d'aération par lequel elle rentre. Une fois le trou condamné une autre apparaît ! Ahhhhhh. Yoann recondamne la salle de bain. En inspectant la chambre on se rend compte qu'il ya des petites crottes de souris partout. C'est vraiment crade et pas rassurant. Nous n'avons pas la force de réclamer. Je me couche une fois l'inspection terminée. Yoann se couchera plus tard...

 

07 septembre: Magnifique Volcan Ijen, route vers Bali.

Comme la veille nous mettons le réveil vers 3h30.Bizarre pas un bruit dehors, personne n'est levé... Les petits déjeuners sont posés dehors. Nous retrouvons les français. Personne ne comprend trop l'heure du départ. Nous demandons à la réception et avons l'agréable surprise de nous voir annoncer une heure de départ à 5h. Merci de nous demander de nous lever à 3h30... Nous nous acquittons du droit d'entrée pour le parc (25 000 rupiah par personne) plus une taxe à l'appareil photo (30 000/appareil), j'adore les taxes pour prendre des photos de la nature...Bref, nous partons vers le Kawa Ijen. Nous sommes déposés au parking vers 5h30. Nous avons 3km à parcourir. Ça grimpe bien, du coup il y a beaucoup moins de monde que la veille. Nous montons en 1 heure environ. Arrivés au volcan, c'est majestueux, un énorme lac vert, bleu en son cratère, le gisement de soufre. Nous croisons les porteurs de soufre, les pauvres, leur travail est purement et simplement ingrat. Il semble que leur espérance de vie ne soit pas très longue et nous comprenons pourquoi. Nous n'avons pas le droit de descendre au niveau du lac, cela semble convergé vers le fait que l'Ijen ait une activité un peu plus importante qu'à son habitude... Nous montons sur les parois du cratère pour l'apercevoir un peu plus en hauteur, le soleil se lève et laisse se révéler une couleur de lac encore plus lumineuse...

 

17 indonesie ijen 0050

 

Au moment de la redescente, le volcan se met à bien cracher des vapeurs de soufre, le climat devient rapidement irrespirable. Les hommes continuent à travailler, c'est alarmant...

 

17 indonesie ijen 0058b

 

Nous redescendons au pas de course avec Yoann et Antoine. Nous retrouvons le chauffeur. Nous sommes déposés à la ville frontalière de Java, Banyuwangi, qui permet de prendre le ferry pour Bali vers 11h30. Contrairement à ce qu'il y a écrit dans le prospectus du tour, nous sommes invités à prendre place dans un énorme bus local (loin du minibus avec air conditionné). Nous sommes entassés à l'intérieur puis nous montons avec le bus dans le ferry. Nous montons sur le ponton le temps de la traversée qui prend tout de même 1 heure. Après la traversée, nous montons à nouveau dans le bus pour 3h qui nous semble interminable. Le chauffeur ne conduit vraiment pas prudemment. Plutôt que d'être déposé à Denpasar, comme prévu, nous sommes déposé à Menghi, ville à 15km au nord de Denpasar à 16h enfin plutôt 17h puisqu'à Bali l'heure change. Nous sommes franchement énervé. Au niveau des transports il y a clairement un écart entre la réalité et ce qui est vendu par l'agence. Nous sommes avec Morgan et Antoine, nous passons un moment à négocier pour les bémos (minibus de transport), pour qu'il nous emmène à la gare routière à Denpasar. Nous finissons par prendre tous nos sacs sur nos genoux afin de payer le bon prix. Arrivés à la gare routière, il fait quasi nuit, et les mecs essaient toujours de nous affréter des « special » bémos. N'étant pas dans le bon terminal pour aller à Kuta, nous finissons par négocier un bémo pour qu'il nous emmène où nous le souhaitions à Kuta. Arrivés à Kuta, nous suivons les indications de Saly qui a eu la gentillesse de nous booker un hôtel pour la nuit. Nous allons au Komala Indah II, l'hôtel est très bien, proche de la plage, très au calme... un luxe pour Kuta qui est tout de même la destination de fête et de surf des australiens et autres touristes du monde entier. Un peu tout sauf l'Indonésie... Nous avons plaisir à retrouver Saly à l'Adabar un bar d'expatriés français. Elle joue au billard avec une des serveuses, et bien c'est pas gagné...;-) Nous rencontrons ses amis dont Emilie et Sébastien qui nous donne de supers conseils pour la plongée. Nous passons une agréable soirée en leurs compagnies.


08 septembre : Kuta, Bali

Nous faisons un super énorme grasse matinée dans cet hôtel super calme... Lever 14h. Nous partons au Lise Café, restaurant tenu par Saly et son associée indonésienne Lise. Yoann commande des crêpes avec confitures et miel, je prends un sandwich baguette jambon œuf crudités avec des frites... Nous prenons tous les deux un dessert, tarte au chocolat pour Yoann et tarte aux fraises pour moi. UN DELICE!!! Merci Saly de nous permettre de retrouver un peu de France à des milliers de kilomètres.

 

18 indonesie kuta 0016 

 

Nous partons ensuite sur la plage où nous admirons les surfeurs... Nous rentrons à l'hôtel pour trier nos affaires, Saly a la gentillesse de nous garder une grande partie de nos affaires dans son khost...:-) Nous la retrouvons chez elle vers 20h, elle vit dans un quartier à l'opposé des rues animées pour touristes. C'est fou, quelques rues plus loin et nous avons l'impression d'être à nouveau en Indonésie. Nous allons chercher nos billets pour Amed où nous nous rendons le lendemain. Puis Saly nous emmène dans un warung où elle a l'habitude de diner. C'est super bon et très peu cher. Nous retournons à l'Adabar, où nous prenons un verre avec son amie Vanessa. Nous rentrons vers 1h.

 

09 - 11 septembre : Amed et ses plongées

09 septembre : Trajet vers Amed et arrivée chez Ecodive

Nous avons rendez vous à notre hôtel à 6h30 avec un minibus. Un chauffeur passe finalement vers 7h10... Il nous précise que ce ne sera pas notre chauffeur final. Le chauffeur initial n'est pas en état de conduire, la veille était une grande fête hindouiste... Il nous dépose dans un autre endroit de Kuta où nous attendons un moment notre nouveau chauffeur, qui lui aussi ne s'est pas levé... Ça promet... Il arrive enfin sous les coups de 8h, il a l'air plutôt frais et se met en mode pilotage... Nous arrivons vers 9h à Padangbai où nous changeons à nouveau de voiture. Nous partons pour Amed, nous sommes déposés à Jemeluk. Amed est le nom générique de plusieurs petits villages de pêcheurs magnifiques. Nous marchons afin de trouver EcoDive conseillé par Emilie. Arrivés la bas, nous demandons le prix pour passer l'advanced Open Water : 325 dollars par personne. Il nous offre la chambre pendant le temps où nous serons là. La chambre est rudimentaire mais nous n'avons pas besoin de plus. Le seul problème est qu'elle est proche du compresseur qui tourne deux fois pas jour... Nous verrons bien... Nous partons pour faire notre lessive et déjeuner au Warung Rama. Je me lance ensuite dans une sieste malgré le compresseur... En fin d'après midi, nous rencontrons Vincent qui sera notre moniteur pendant les 2 jours que durent la formation. Nous partons ensuite diner avec d'autres plongeurs et un des moniteurs Jérôme.

 

19 indonesie amed 0188

 

10 septembre : Le temps des plongées est venu...

Grosse journée en perspective, au programme 3 plongées dont une de nuit. Nous avons rendez vous à 8h30 avec Vincent. Au programme du matin, plongée profonde sur l'épave Liberty et « the wall » à Tulamben. Sur le trajet en voiture, Vincent nous brieffe sur les particularités de la plongée profonde. Arrivés à Tulamben, le matériel est porté par des porteurs sur la plage. Nous équipons le matériel, je fais quelques petits boulettes..:-) C'est fou la faculté d'oublier en un an... Nous partons à l'eau vers 10h, l'épave est splendide, nous descendons à 29,6m et y resterons environ 20 minutes. Il y a du monde mais cela ne nous empêche pas d'en profiter. Nous passons à l'intérieur de l'épave, c'est vraiment sympa. En repartant, nous voyant sur le sable des anguilles jardinières... Nous sommes restés 59 minutes dans l'eau , ce qui est plutôt pas mal pour une plongée profonde.

 

19 indonesie amed 0025

19 indonesie amed 0046

 

Arrivés sur la plage nous faisons une pause et en profitons pour déjeuner... Vers 13h, nous partons pour la deuxième plongée. Nous avons l'agréable surprise de voir tout notre matériel équipé sur la plage. Vincent nous explique que c'est une spécificité en Indonésie. Le club paie des porteurs mais également une équipe au club pour s'occuper du matériel. Nous allons vite nous habituer à ce genre de pratiques... Vincent confie son ordinateur à Yoann qui « gérera » la plongée sous le regard attentif de Vincent. Nous allons donc sur le site du mur qui est très joli, nous voyons un magnifique poisson scorpion, un énorme diodon, de beaux nudibranches ainsi que beaucoup d'autres jolis poissons classiques des récifs coralliens. Nous finissons notre plongée au bout de 58 minutes, avec une profondeur max de 29,2m. Ce qui est cool est que Vincent prend également des photos (avec un bien meilleur appareil photo que le notre), du coup nous (enfin les hommes) sommes dans le même état d'esprit pendant la plongée.

 

19 indonesie amed 0076

 

Nous retournons au club où nous passons une après midi calme avec les autres plongeurs ou moniteurs. Je passe récupérer notre linge au Warung Rama, et là j'ai la désagréable surprise de constater que le linge pue comme s'il n'avait jamais été lavé. Nous sommes dégoutés. Du coup un conseil, ne pas aller laver son linge labas ! Vers 18h, il est l'heure de partir pour la plongée de nuit sur l'épave. Nous trainons tous un peu, du coup nous partons vers 18h30, la nuit est déjà bien marquée... Arrivés à la plage, nous nous habillons, et encore une fois notre matériel nous attend au point de départ de la plongée. C'est magique. Dans l'eau nous distinguons quelques lampes, mais les plongeurs semblent être plutôt sur le retour. C'est cool d'avoir trainé. De nuit, la perspective de l'épave est totalement différente, c'est vraiment intéressant. Nous voyons d'énormes perroquets à bosse, ils viennent dormir sur l'épave la nuit.

 

19 indonesie amed 0098

 

Vincent repère deux petits poissons crocodiles. La plongée est superbe, nous restons 59 minutes. Nous rentrons au club bien fatigués vers 21h, nous partons diner avec Vincent dans le warung Enak,un peu plus loin à l'Est du club, du coup nous devons monter à 3 sur son scooter. C'est plutôt marrant... Nous dinons très très bien. 

 

11 septembre : Suite et fin des cours advanced …

Aujourd'hui, nous restons dans la zone d'Amed pour plonger, nous aurons un petit bateau de pêcheur rien que pour nous. Du coup, nous sommes cool sur les horaires.

 

19 indonesie amed 0102

 

Le premier site visité est Bunutan qui est une plongée dérivante qui commence à la baie juste après celle d' Amed. Nous commençons par des petits exercices sur le sable du type vidage de masque, échange de détendeurs, simulation d'une panne d'air, récupération de détendeurs... Je suis munie d'un ordinateur... Puis c'est le départ de la plongée, on n'a pas trop le temps de comprendre ce qui nous arrive, le courant nous emmène avec lui. Nous voyons de gros poissons, une énorme carangue igniobilis, un petit barracuda... Tout au long de cette plongée, nous nous laissons porter par le courant, du coup si on veut s'arrêter pour admirer et bien on ne s'arrête pas ou au prix de gros efforts.A la fin de la plongée, Vincent me demande de gonfler le parachute et bien comment dire ce n'est pas un franc succès...:-), heureusement que Vincent est là pour m'empêcher de remonter avec le parachute. La plongée dure 55 minutes. Une fois remontés, le bateau est très loin... Vincent nous précise que nous avons parcouru plus d'un kilomètre. Nous retournons au club et nous restaurons au Wadi Rama. L'après midi nous allons sur le site du mur d'Amed. Nous voyons un énorme banc de carangue, des barracudas, un poulpe et un énorme diodon. Cool.

 

19 indonesie amed 0163

19 indonesie amed 0175

 

C'est au tour de Yoann de gonfler le parachute, le constat est le même que pour moi, nous avons besoin d'entrainement.:-)

 

19 indonesie amed 0134

 

Nous rentrons au club. Ces 5 plongées sont vite passées. Nous nous sommes régalés avec Vincent. Ce fut un bon instructeur (malgré le fait qu'il n'ait encore jamais vu de requin baleine, ce petit commentaire s'adresse à Vincent). Arrivés au club,  nous échangeons photos et vidéos prises pendant les plongées. Nous chargeons également notre disque dur de quelques films et séries... pour nos longues soirées d'hiver...

 

19 indonesie amed 0193

 

Enfin, nous allons diner au Shell Garden avec Vincent, Jérome et deux suissesses qui arrivent des Gilis. Apparemment le speed boat n'est pas de tout repos. Nous verrons demain... Ce petit warung est également très sympa, nous prenons spring roll et poisson grillé au BBQ... Il est temps de dire au revoir à Vincent. Demain nous partons pour les Gilis.

 

12 - 14 septembre : Les Gilis

12 septembre : Arrivée à Gili Trawangan

Les Gili Islands sont 3 petites îles au nord de Lombok. Gili Trawangan est réputé pour être l'île des fêtards, Gili Meno pour sa quiétude et Gili Air pour être un juste mélange des deux précédentes. Nous choisissons Gili Trawangan non pas pour le coté foule de touristes mais pour le côté « distributeurs automatiques de billets »... et oui nous avons besoin de retirer de l'argent et c'est la seule île qui le permette.:-) Nous nous laissons le loisir de changer par la suite. Nous nous rendons à l'arrêt du speed boat où nous retrouvons une foule de touristes comme nous. Nous suivons attentivement les conseils des deux suissesses et nous nous asseyons à l'arrière du bateau (ça tangue moins), mais pas dans la toute dernière rangée car apparemment ça mouille. Nous nous retrouvons avec deux québécois Renaud et Nicola avec qui nous discutons et rigolons bien pendant ce trajet qui restera mémorable. Le speed boat comme son nom l'indique est très très rapide mais du coup ça bouge énormément et les gens à l'arrière se retrouve rincés en moins de deux minutes... Il fait des bruits sourds, nous ne voyons rien à travers les fenêtres, c'est assez impressionnant. Nous sommes tous très pressés d'arriver. Arrivés dans les eaux bleues turquoises de Gili Trawangan, nous débarquons avec nos amis québécois. Il y a évidemment des indonésiens pour nous accueillir et nous proposer des chambres. Nous n'avons pas le même budget que les québécois mais nous amusons à négocier en commun. Nicola et moi suivons Coco dans la guesthouse Pondok sunrise dua,un peu reculée de la foule. Je suis séduite par la chambre qui est propre, calme et très peu chère (120 000R soit 10€). Pour nos amis québécois, il faut du beach front.:-) Nous nous séparons donc. Nous nous recroiserons certainement. Yoann et moi partons déjeuner au Blue Marlin conseillé par le lonely pour son côté bon et bon marché. C'est bon mais pas du tout bon marché... Dans l'après midi, nous décidons de partir faire du snorkeling au nord de l'île. Nous n'avons pas de palmes, du coup cela demande plus d'efforts. Le spot est sympa, il y a pas mal de poissons.

 

20 indonesie gili 0001

 

Nous restons environ une heure dans l'eau et nous posons sur la plage, nous assistons à un magnifique coucher de soleil avec en arrière fond les volcans de Bali. Nous rentrons à notre chambre et partageons une petite bière de la récupération. Je m'endors à 21h, Yoann ressort vers 22h pour aller diner... seul, je suis trop crevée.

 

13 septembre : Plongée à Gili Trawangan

Nous passons une matinée tranquilles à la chambre et partons en fin de matinée nous renseigner au club de plongée Big Bubble conseillé par Emilie. Nous rencontrons Laurent qui nous brieffe sur les plongées, nous « signons » pour une plongée l'après midi. En attendant nous profitons du wifi du club:-). Nous retrouvons par hasard Renaud et Nicola qui sont à l'hôtel de ce club de plongée, ils plongent également l'après midi avec un autre groupe. Vers 13h30, nous commençons le brieffing, nous serons 6 dans la palanquée... Tous les groupes de l'après midi montent sur le même bateau et visitent le même site... Ça promet.. Sur le bateau, ça tangue bien. Nous nous disons que c'est un rituel de se retrouver avec les québécois dans un bateau qui tangue... Nous allons sur le site de Meno Wall. Nous sommes la deuxième palanquée à se mettre à l'eau. Il y a pas mal de courant. Dès le début de la plongée nous voyons une tortue à la surface, cool. Le mur est très joli avec de belles gorgones, tubes éponges, poisson ballon, poisson coffre... Yoann repère une énorme tortue bec d'oiseau, elle est très belle. Nous voyons une espèce que nous n'avions jamais vu auparavant : Manti Shrimp (Squilles).

 

20 indonesie gili 0009

20 indonesie gili 0023

 

La plongée est sympa mais nous trouvons qu'il y a vraiment beaucoup trop de monde. Nous rentrons au club et buvons une bière avec Renaud et Nicola. Nous décidons de diner ensemble au marché local. Nous allons à un petit warung où ils ont pas mal de choix : différents types de préparation de poulet, soja, légumes servis avec du riz. Renaud et Nicola vont à un autre warung prendre un énorme steak de thon en complément. Le thon devait être énorme. Nous passons une bonne petite soirée mais sommes un peu frustrés à la fin car tous les endroits qui vendaient des douceurs avaient déjà vendus toutes leurs marchandises.:-)

 

14 septembre : Snorkeling aux Gilis

Nous partons faire du snorkeling autour des 3 îles avec Renaud et Nicola. Nous sommes environ 15 sur un petit bateau en bois. Nous essayons de nous placer stratégiquement, après la leçon de l'avant veille, mieux vaut être prudents.:-) Nous commençons par le spot au nord de Gili Trawangan que nous avions déjà fait avec Yoann le premier jour. Le spot est sympa mais c'est encore plus sympa de le faire à deux que d'être au milieu de bateaux de snorkelers :-). Nous allons sur le site de Gili Meno, le mec du bateau vient snorkeler avec nous pour nous aider à voir les tortues. Nous en voyons beaucoup. Avec Yoann, nous nous amusons à attendre qu'elles bougent, avec un peu de patience certaines finissent par remonter à la surface.

 

20 indonesie gili 0035

 

Nous déjeunons ensuite avec nos amis québécois sur Gili Air. Passionnés de steak de thon, ils en reprennent pour le déjeuner.;-) Yoann et moi préférons un burger. Gili Air semble vraiment être un super compromis, île plus calme et tout de même quelques infrastructures permettant d'y rester. Nous finissons par le site de snorkeling de Gili Air qui est vraiment sympa, eau bien poissonneuse et poisson bien variés. Dommage que des personnes s'amusent à nourrir les poissons avec du pain..

 

20 indonesie gili 0057

 

De retour vers Gili Trawangan, le trajet s'avère beaucoup plus mouvementé, c'est le destin qui veut que nous partagions des trajets houleux avec les québécois.:-) Nous sommes encore une fois bien placés et évitons la douche froide. Arrivés sur la terre ferme, nous partons nous doucher et partons au Sud ouest de l'île pour admirer le coucher de soleil et déguster une « bonne » Bintang bien fraiche.

 

20 indonesie gili 0075

 

Nous revenons au centre de l'île en calèche, (désir de Mr Nicola;-)). Nous retournons diner au marché central, pour éviter la déconvenue de la veille nous commandons les douceurs dès notre arrivée : crêpes bananes coco. Nous passons une soirée super agréable avec nos acolytes.

 

20 indonesie gili 0096

 

Nos chemins se séparent, ils rentrent le lendemain à Montréal et nous partons vers Lombok.

 

15 septembre : Arrivée à Senggigi, Lombok

Nous quittons Gili Trawangan à 8h via un bateau local. Nous nous plaçons au centre du bateau derrière une bâche. Ce choix s'avère être le bon. Les personnes placées à l'avant du bateau se retrouvent trempées dès la moindre grosse vague. La traversée dure environ 1h. Contrairement à ce que nous pensions, le bateau nous dépose à Bangsal et non pas à Senggigi. Nous nous retrouvons harcelés à la sortie du bateau sans trop comprendre ce qu'il se passe. Des mecs nous pressent en nous disant que nous allons rater notre bus pour Senggigi si nous ne montons pas avec eux (dans une calèche). Bref, c'est une arnaque dans laquelle nous sommes tombés. Nous pouvons très bien faire le trajet à pied jusqu'au terminal de bus. Cela nous a couté 50000 Roupies soit 4 euros:-). Arrivés là, des personnes tentent de nous dissuader d'aller à Senggigi et nous propose d'aller directement à Senaru, un des lieux de départs du trek du Rinjani. Nous restons fidèles à notre plan initial, nous souhaitons rencontrer Roni, responsable du Rinjani Trekking Club que nous a conseillé Lise. Nous montons donc dans un minibus, la route passe sur la côte magnifique et ses belles plages de sable noir. Notre minibus crève, notre chauffeur change efficacement la roue et remplace le pneu crevé par un pneu lisse... Il faut choisir... Heureusement, il ne pleut pas. Le point positif est qu'il a crevé dans un très bel endroit:-).

 

20 indonesie gili 0117

 

Arrivés à Senggigi, nous allons directement voir Roni, il nous semble sérieux et professionnel. Nous négocions le tour à 1 400 000 Roupies avec un guide et des porteurs. Nous serons 4 dans le groupe. Il y a des tours beaucoup moins chers mais le niveau de prestation est également différent. En ce qui nous concerne, nous préférons écouter les conseils de Lise et rester avec Roni. A ceux que ça pourrait intéresser, la présence d'un guide ou de porteurs n'est pas obligatoire contrairement à ce qu'il y a écrit dans les guides, il suffit de payer l'entrée du parc national. Roni nous permet de rester dans son bureau où nous squattons internet. Nous allons ensuite nous chercher une chambre, comme c'est la basse saison, nous sommes pas mal sollicités et allons à l'hotel Astiti excentré de la route principale. Les chambres sont simples avec une petite terrasse et sont très bon marché (80 000 R soit 7 euros). Dans l'après midi nous allons sur la plage. Nous retournons ensuite chez Roni, ils nous invitent à diner avec les membres de son équipe. Au menu, poisson grillé et riz. C'est très bon. Nous allons ensuite nous coucher car le départ le lendemain est prévu à 5h...

 

16 - 18 septembre : Trek du mont Rinjani

16 septembre : Sembalung Lawang (1150m) – Pelagawan II (2630m)

Roni passe nous chercher à 5h du matin, nous retrouvons nos deux acolytes pour cette ascension : deux hollandais dont nous ne nous souvenons pas le nom...:-) Nous avons 3h de route avant d'atteindre Sembalung. Nous arrivons vers 8h. Nous récupérons nos pass pour le Rinjani. Il fait un temps magnifique, le ciel est bien dégagé, nous apercevons le point d'arrivée de ce soir mais également l'objectif du lendemain : l'impressionnant Rinjani... Cela ne semble pas si loin et pourtant...

 

21 indonesie rinjani 0017

 

Un petit déjeuner nous est servi : pancakes à la banane et thé. Nous avons un guide : Daniel et 3 porteurs qui gèrent toute la logistique alimentaire et ce dont nous avons besoin pour dormir pendant ces 3 jours. Finalement, nous avons préféré prendre la tente du club pour préserver la notre, par contre nous avons gardé nos duvets. Nous commençons la randonnée sur la route, le temps que le sentier démarre. La première partie de la marche grimpe en douceur,  nous traversons plusieurs rivières asséchées. Le guide nous fait faire plusieurs pauses et nous arrête pour le déjeuner vers 10h30... Les porteurs préparent un succulent plat indonésien : soupe à base de légumes, pommes de terre servie avec du riz et un œuf. En dessert, nous avons de l'ananas. Le temps que tout le monde déjeune, nous repartons vers 12h30. La rando reprend gentiment, nous refaisons une pause à 13h30, nous sommes surpris de faire autant d'arrêts...

 

21 indonesie rinjani 0019

 

Nous attaquons ensuite une partie plus raide qui dure 2 ou 3h, le temps s'est un peu couvert. Avec Yoann, nous partons devant, nous n'avons pas le même rythme que les hollandais. Vers 17h, nous arrivons au camp. Plusieurs tentes sont déjà installées. Notre guide Daniel nous indique l'endroit où nous campons, qui nous semble très loin du lieu de démarrage du l'ascension du lendemain... Il nous rassure en nous disant que ce sera plus calme... Le diner est servi vers 19h30, nous avons à nouveau une excellente soupe au lait de coco avec une énorme dose de riz. Il faut bien préparer nos muscles qui vont souffrir dans quelques heures. Il est 20h, il fait nuit noire et le ciel est magnifiquement étoilé. Nous profitons de ce merveilleux spectacle quelques minutes et devons nous coucher.

 

17 septembre : Pelagawan II (2630m) – Rinjani Summit (3726m) – Hot Springs (1900m) – Pelawangan I (2641m)

Today is the day... En partant de Sembalung, c'est la deuxième journée qui est la plus difficile. Le trek peut se faire en démarrant de Sénaru mais dans ce cas l'ascension se fait le troisième jour. Réveil 2h20. Il fait nuit noire et nous avons plaisir à retrouver ce magnifique ciel étoilé... Des cornflakes nous sont servis ! Il aura fallu se retrouver dans un trek à 2600m pour boire notre première goutte de lait depuis notre départ...:-). Nous partons vers 3h. Le guide nous explique que l'ascension se décompose en 3 parties : la première partie raide et sablonneuse, la deuxième partie « facile » le long de la crète et la dernière partie : un pierrier sablonneux infernal. Avec Yoann, nous sommes super motivés, nous suivons le guide à bon rythme, conformément aux explications, la première partie est frustrante et fatigante, nous avançons de 3 pas et redescendons de deux. Nous arrivons sur la crête au bout de 40 minutes, soulagés de quitter ce terrain inhospitalier. Le guide doit attendre les hollandais et nous fait signe de continuer seuls...:-) Nous suivons donc la crête offrant un terrain plus plat, ce qui « repose » un peu nos jambes. C'est impressionnant d'apercevoir toutes les frontales des autres randonneurs, nous ne sommes pas tous seuls à vouloir atteindre ce sommet. Nous terminons cette partie à 5h, il nous reste donc 1h avant le lever du soleil. A l'entame de la dernière partie, l'aube pointe son nez, cela nous permet de mieux distinguer les reliefs. Le sommet semble si proche... Cette partie est de loin la plus éprouvante physiquement et mentalement. A chaque pas on s'enfonce un peu plus rendant la progression bien maigre. Il faut tenir bon s'accrocher. Car arrivés en haut, c'est une incroyable récompense qui nous attend ! Une vue à 360° sur Lombok, les volcans de Bali et Sumbawa, ce magnifique lac avec le tout jeune cratère Gunung Baru et en prime, le lever du soleil ! Il est 6h, nous sommes heureux, nous l'avons fait !

 

21 indonesie rinjani 0062

 

Par contre, il fait extrêmement froid,  nous restons à peine 20 minutes en haut et sommes contraints de redescendre. La descente est beaucoup plus facile, nous courons dans ce terrain qui nous a tant fait souffrir à la montée. Nous croisons le hollandais qui finissait la montée et retrouvons le guide. Nous nous posons avant la dernière partie (la première à l'aller) afin d'attendre les hollandais. C'est drôle, nous avons retrouvé au sommet un garçon avec qui nous étions dans la voiture pour Amed, nous le retrouvons à nouveau au moment de redescendre. Les hollandais nous rejoignent et nous retournons au camp. Un petit déjeuner copieux nous est servi. La journée est loin d'être finie... Vers 8h/9h, nous partons en direction du lac. La descente est désagréable car très pentue et rocailleuse... Nous arrivons en fin de matinée sur ce sublime lac où des hommes pêchent. C'est incroyable, un lac d'eau douce avec en son centre un volcan actif...

 

21 indonesie rinjani 0156

 

Nous allons tous prendre un bon bain dans les sources naturelles d'eau chaude. Çà fait vraiment du bien. Nous déjeunons des pâtes à la bolognaise et faisons une petite sieste de 30 minutes.

 

21 indonesie rinjani 0110

 

Nous redémarrons vers 14h30, pour attaquer la montée vers Pelawangan I, au programme 2h/3h de pente bien bien raide. Notre guide prend soin de nous dire de faire bien attention car plusieurs personnes sont mortes en tombant. J'adore ce genre d'infos avant l' activité... Bref, en tout cas Yoann et moi sommes d'accord sur le fait qu'il faut mieux monter que de descendre cette pente. Nous arrivons à Pelawangan I à 17h. La vue est magnifique. Pour nous c'est une des plus belles du trek.

 

21 indonesie rinjani 0121

 

Il existe peu d'emplacements disponibles pour camper, du coup nous sommes contraints de camper en contrebas. Les porteurs arrivent et préparent à manger. Quelques mots sur les porteurs. Ils sont incroyables, ils portent des dizaines de kilos, ils avalent les montées, les descentes, ils vont couper du bois, chercher de l'eau, préparent à manger... et ce toujours avec le sourire....MERCI. Ils nous préparent un excellent nasi goreng (riz frit, un des plats les plus classiques en indonésie). Après le repas, nous profitons à nouveau du spectacle de dame nature :étoiles et voix lactée...

 

18 septembre : Pelawangan I (2641m) – Senaru (600m)

Au programme du jour, descente, descente, descente... A part la première partie à flanc de montagne pas très très agréable (soit dans le sable soit dans la rocaille, au choix...) la descente est plutôt agréable, nous sommes quasiment toujours dans la forêt. Yoann et moi nous amusons à courir, c'est moins fatiguant pour les jambes... Le guide nous fait faire de nombreuses pauses. Nous voyons de beaux singes...

 

21 indonesie rinjani 0132

 

Un dernier déjeuner nous est servi et c'est encore délicieux ! Nous arrivons à Senaru vers 13h. Nous attendons les hollandais, la fille la pauvre s'est tordu la cheville un peu avant l'arrivée. Une voiture nous attend. Nous sommes déposés à Senggigi. Nous retournons chez Roni mais il est absent. Nous décidons de changer d'hôtel, lors de ma recherche, je retombe sur le français Ali croisé au somment du Rinjani, Il est avec sa copine Elie. Le destin veut que nous nous retrouvions. Nous convenons de diner ensemble. Je retrouve Yoann, nous allons au Ziva Queen hotel. Nous prenons une bonne douche salvatrice. Nous retrouvons Ali et Elie pour diner, ils nous emmènent dans un warung. Nous dinons simplement. Nous décidons ensuite d'aller boire quelques bières à notre hôtel. Nous passons une agréable soirée en leur compagnie.

 

19 - 21 septembre : balade dans Lombok

19 septembre : South Lombok, Kuta

La nuit fut horrible, nous déconseillons le Ziva Queen pour toute personne ayant besoin de dormir. Nous avons entendu les basses du karaoké d'à coté toute la nuit, plus l'appel à la prière à 5h du matin... Nous retrouvons Elie et Ali et leur proposons de venir faire le Sud de Lombok avec nous. Ils acceptent volontiers. Le temps de déposer nos affaires chez Roni, de louer un scooter et de déjeuner, nous partons vers 14h vers Kuta, la route est bonne. Nous traversons Mataram qui est bien embouteillée et nous arrêtons en chemin dans un village de tisserand : Sukarara. Ali s'achète un sarung. Nous filons vers le Sud avant la tombée de la nuit. Nous trouvons un hôtel bien sympathique, de loin le plus luxueux que nous ayons eu depuis le début du voyage et ce pour seulement 13euros la nuit. Nous partons diner au bord de la mer dans un warung qui sert des plats occidentaux. Avec Yoann nous craquons et mangeons une pizza. Nous rentrons sagement pour une bonne nuit de sommeil bien méritée.

 

20 septembre : Kuta Beach direction Tetebatu

Le matin nous nous rendons sur la plage de Kuta qui est sympa mais que nous ne trouvons pas propice à la baignade. Nous partons donc à la recherche de la plage de nos rêves. Nous filons vers l'Ouest. Nous arrivons vers le Novotel et là des mecs nous demandent 50 000 roupies pour nous stationner (en temps normal, c'est 2000 roupies), nous les remercions de leur offre et partons juste à côté où vivent des familles qui exploitent les algues. Elie, Ali et Yoann se baignent tandis que je reste tranquillement sur la plage. La plage est magnifique ! Des enfants jouent et se baignent. D'autres viennent essayer de nous vendre des bracelets. Au sud de Lombok mais même à Senggigi, les vendeurs sont extrêmement insistants, la population de Lombok est globalement plus pauvre qu'à Bali et le touriste est plus que jamais vu comme un portefeuille. Nous quittons cette plage paradisiaque et décidons de continuer vers l'Ouest pour retrouver une route montant vers le nord. La route est très mauvaise, nous arrivons sur une nouvelle plage Tanjung Aan, nous la trouvons tellement belle que nous décidons d'y déjeuner.

 

22 indonesie southlombok 0066

22 indonesie southlombok 0067

 

Après le déjeuner, nous repartons à la recherche de la fameuse route remontant vers le nord mais la route est tellement mauvaise que nous rebroussons chemin pour retourner vers Kuta. Il est 16h lorsque nous arrivons à Kuta et nous devons retraverser Lombok. Une décision s'impose soit nous restons une nuit de plus soit nous partons... Nous décidons de partir. Nous traversons assez facilement Lombok et avons la chance de croiser un indonésien qui nous met sur le bon chemin vers Tetebatu... Nous arrivons à Tetebatu à la nuit tombée et nous demandons ce que nous faisons là... Nous avons le sentiment d'être arrivé dans un village sans vie. Du coup, nous consultons le lonely pour voir pour les hôtels, ils nous demandent tous des prix délirants. Nous ne les trouvons pas très ouverts à la négo. Nous allons finalement au Pondok Tetebatu qui proposent des chambres simples et peu chères. Nous dinons directement làbas en nous demandant pourquoi nous avons quitté les belles plages du Sud.

 

21 septembre : Tetebatu

Le jour se lève et nous avons l'agréable surprise de découvrir un village entouré de belles rizières et jouissant d'une vue magnifique sur le Rinjani. Après un petit déjeuner succinct, nous partons à la découverte des alentours à moto.

 

23 indonesie estlombok 0002b

23 indonesie estlombok 0028

 

Cette petite campagne est très charmante en revanche nous sommes assez frappés par la façon dont nous regardent les enfants, le peu de fois où nous nous arrêtons nous sommes sollicités pour leur donner de l'argent... Nous trouvons cela assez malsain... enfin, nous quittons Tetebatu en passant par des petits chemins très cabossés mais très mignons... Nous retournons sur Senggigi, nous retournons à l'hotel Astiti où sont également Elie et Ali. Nous passons la fin d'après midi à jouer aux cartes. Nous allons diner au warung et finissons la soirée sur notre terrasse...

 

23 septembre : Plongées à Nusa Lemboggan

Un chauffeur du club de plongée passent nous prendre à la homestay à 7h40 dans un gros 4x4. Arrivés à Bali Breizh Diver, nous arrivons dans un club plutôt classe. Nous commençons à comprendre les tarifs... Nous ne retrouvons pas du tout l'esprit des clubs de plongée, les gérants nous vouvoient, toutes les formalités doivent être faites avant de partir et il faut payer avant les plongées (c'est un détail mais ça traduit juste un peu l'état d'esprit), de plus il utilise un taux de change que même les plus crapuleux des Changeurs de monnaie n'oserait appliquer..:) Bref, commence un brieffing type brieffing de cow boy, « alors les deux plongées du jour sont Crystal Bay et Manta Point, bon sur Crystal bay, il y a souvent des morts et notamment 2 il y a 3 semaines, donc bon faites bien attention.... etc... » alors bon c'est le genre de brieffing que je déteste, nous savons que Crystal Bay peut être dangereux à cause des forts courants dont les fameux courants descendants mais il y a des façons de présenter les choses. Je me demande sérieusement ce que je fous là... Nous apprenons également que contrairement à ce qui nous a été dit au téléphone, le dive master ne sera pas francophone, le seul qui vient avec nous, est de baptême de plongée... Nous partons sur la plage de Sanur qui à marée basse ressemble à un cimetière de bateaux échoués... Nous allons au plus loin vers la mer, un bateau taxi nous prend pour rejoindre le bateau du club. Même le moniteur est conditionné « chez bali Breizh, nous avons le meilleur bateau de la ville fait sur mesure... ». J'arrête là...

Nous partons donc vers Crystal Bay sur l'île Lemboggan. Arrivés sur le spot, c'est l'enfer sur terre, la mer est déchainée ! D'un commun accord les dive masters et instructeur se consultent, nous faisons manta point en premier. Alors ce qu'il faut savoir c'est que le site de Manta point est une station de nettoyage des raies mantas, il n'y a « que » ça à voir... La mer est assez agitée et la visibilité pas très bonne. Plongée somme toute assez pourrie, à la fin de la plongée, une partie de la palanquée a la chance de voir une raie manta. J'en fais partie et suis super heureuse de la voir. En me retournant vers Yoann, je comprends qu'il ne l'a pas vu...:-(. La remontée sur le bateau se fait en mode grimace... Nous retournons vers Crystal Bay, la mer s'est un peu calmée. Nous prenons le temps de déjeuner un panier repas fourni par le club. Nous partons sur Crystal Bay, la visibilité comme le nom de la plongée l'indique est top, les coraux supers jolis. Nous débutons la plongée et fait improbable, nous voyons passer un requin baleine... (Vincent A. on te le dédicace...). Tout le monde hallucine un peu. Nous partons à la quêté du Mola mola, poisson lune, mais malheureusement la mer est trop agitée, nous ne pouvons pas parcourir tout le site et nous ne le trouvons pas sur le périmètre que nous couvrons. Nous terminons la plongée et nous voyons une raie manta passer devant nous. Cette fois ci Yoann l'a voit aussi ! Cool. Par contre, pas le temps de prendre de photo sur aucunes des plongées. Sorry. Nous rentrons au club, contents d'avoir vu ces créatures emblématiques mais déçus de ce club. Un conseil pour ceux qui souhaitent plonger à Lemboggan, aller à Lemboggan ! Nous retournons à l'hôtel et nous sommes couchés jusqu'au lendemain...

 

24 septembre : Transition à Kuta

Nous prenons un taxi de Sanur vers Kuta et arrivons en début d'après midi. Nous allons à la guesthouse Komala Inda II Cottages qui est moins cher que celle où nous avions été la première fois. Nous allons manger une bonne pizza au totemo warung conseillé par Alix et Ellie et passons au Lise Café manger une tartelette au chocolat, nous passons le reste de l'après midi posés et retrouvons Saly pour diner. Le soir, Fred un ami de Saly vivant à Dubai débarque pour une petite semaine de vacances. Nous partons voir un verre au Adabar et retrouvons Emilie et Sébastien, fraichement rentrés de Flores. Bilan, ils nous dépriment, ils ont passés une semaine à plonger et c'était magnifique... Un regret nous effleure à tel point qu'en rentrant à l'hôtel, nous regardons pour les avions. Mais bon, ce n'est pas réaliste, il faudra revenir en Indonésie !

 

25 - 27 septembre : Amed, le come back

25 septembre : A motocyclette...

Comme prévu nous louons un scooter pour 5 jours. Initialement, nous nous apprêtions à rejoindre le centre de Bali mais nous changeons nos plans, nous décidons de retourner à Amed. Il y fait bon vivre et nous souhaitons plonger à nouveau. La route de Kuta à Amed est bonne bien qu'un peu longue en deux roues. Nous faisons une pause déjeuner à Alampura au Warung Online au milieu de nul part et si bon marché... Nous demandons conseil sur le plat, ils nous proposent un Ayam Bali Bambu. Délicieux ! La route entre Alampura et Amed est super jolie, pleins de belles rizières en terrasse. Nous arrivons en milieu d'après midi et avons le plaisir de retrouver Vincent. Nous bookons deux plongées pour le lendemain, nous n'aurons pas le plaisir de plonger à nouveau avec lui car il est « overbooké »:-). Le club nous héberge à nouveau gratuitement:). Nous restons posés au club, le soir nous dinons avec Vincent et d'autres élèves à lui au Warung Enak. Nous rencontrons le fameux « Botak » que nous avions vu dans une vidéo réalisée par Jérôme. Nous passons une bonne soirée.

 

26 septembre : On bulle...

Rendez vous à 8h au club, nous rencontrons Balik qui est notre dive master pour les deux plongées du jour. Au programme les sites de Gili Selang et l'épave japonaise. Nous préparons le matériel et partons pour les sites qui sont un peu éloignés. Nous arrivons sur la plage et nous prenons un petit bateau de pêcheur. Balik nous fait un brieffing, la plongée sur Gili Selang est un peu sportive, il faut rester vigilant... La plongée consiste à faire le tour de l'île. Au démarrage de la plongée, le courant est modéré, la visibilité est superbe, il y a de très beaux coraux et pas mal de poissons. Rapidement, au moment où nous commençons à contourner l'île, le courant devient fort. Contrairement aux hommes qui gèrent parfaitement je suis « emportée » latéralement et rentre dans Balik:-), il m'attrape pour m'aider à me stabiliser. Nous voyons des tortues, Yoann est absorbé pour en prendre une en photo, du coup je me laisse également aller à admirer ce magnifique animal, bilan on se retrouve tous les deux dans le bleu. Yoann gère comme un chef son retour, je peine un peu plus à palmer... Bilan super Balik vient à ma rescousse :-). C'est dans ces moments là qu'on se rend compte que les courants peuvent s'ils sont fort être déstabilisants voir dangereux. La en l'occurrence, il n'y a aucun risque et c'est un super occasion de s'entrainer... Une fois le courant terminé, nous nous retrouvons sur un site avec de beaux coraux. Nous voyons un serpent. A un moment donné, j'étais scootchée sur un petit poisson près d'un rocher, et là je me prends une de mes plus grandes frayeurs de plongée, une énorme murène sort sa tête. J'ai carrément poussé un cri sous l'eau. Yoann arrive, nous hallucinons sur la taille de la bête. Je pars chercher Balik qui lui aussi reste subjugué ! A un moment donné elle se met à nager, et nous nous rendons vraiment compte de sa grandeur. Nous renommerons cette murène la « murène cheval ». Nous terminons la plongée, ce site est vraiment génial. Nous remontons sur le bateau, Balik nous dit qu'il n' a jamais vu de murène de cette taille. Nous sommes tous très contents.

 

25 indonesie amed 0018 25 indonesie amed 0026

25 indonesie amed 0032

 

Nous discutons avec Balik, il nous en apprend un peu plus sur lui, il est avec une suédoise, il part pour 2 mois la rejoindre et elle reviendra ensuite pendant 1 an, il appréhende un peu le froid, l'avion. Nous tentons de le rassurer. Il est vraiment super sympa. Le temps de la seconde plongée est venue, nous partons sur le site de l'épave japonaise, la mise à l'eau se fait de la plage, il y a pleins de snorkelers sur l'épave. Le bateau en lui même est tout petit, il y a de magnifiques platax, nous continuons ensuite sur un mur où nous voyons deux poissons scorpion dont un vraiment gros, un poisson feuille, un bibi hippocampe et moultes petits poissons sur des coraux magnifiques. Nous avons adoré nos deux plongées et sommes très contents d'être revenus à Amed.

 

25 indonesie amed 0066 25 indonesie amed 0094 25 indonesie amed 0088

 

De retour au club nous déjeunons. Vincent nous apprend que Balik est mariée et a un enfant... Tiens tiens, parlons nous de la même personne ? Dans l'après midi, nous voyons débarquer Ellie et Alix, c'est fou notre faculté à nous retrouver sans le prévoir. Nous leur avions conseillé le club et ils viennent faire leur baptême de plongée. Yoann part avec eux faire du palme masque tuba. Je reste posée au club. Le soir nous partons tous diner à un resto conseillé par Vincent et Botak, le Sails, resto où ils servent une viande délicieuse. C'est hors budget mais nous nous laissons séduire. Nous partons donc avec Ellie, Alix, Guillaume et Camille les deux élèves de Vincent, Botak, Fabienne une autre française, Yoann et moi. Le resto est super sympa et leur viande « Divers special » pavé de bœuf de 250g est un pur délice. Nous arrosons ce délicieux met d'arak cannelle et d'arak ananas. Nous passons une super soirée. En sortant du resto, nous nous mettons en quête d'un endroit où trouver des magnums. « Do you have a magnum » disent les hommes à tout indonésien qu'ils rencontrent. Il est trop tard...Nous rentrons au club de plongée, et vidons le frigo du club, il reste 3 bières que nous partageons. Nous passons une excellente soirée.

27 septembre : On bulle...toujours

Nous nous levons vers 10h « bien » décidé à partir pour le centre de Bali. Nous nous mettons sur internet pour préparer les destinations futures... Vers 11h nous croisons Ellie et Alix ravis de leur première plongée préparatoire à 6m. Ils partent ensuite pour l'épave, nous leur disons aurevoir. A midi, nous partons déjeuner avec Botak, Camille et Guillaume dans un petit warung. De retour au club, nous finalisons l'achat de notre billet d'avion en Nouvelle Zelande.. plus le temps passe moins nous sommes motivés à décoller... Vers 14h30 Ellie et Alix reviennent enchantés de leur plongée. Finalement, tout le monde nous convainc de rester. Il faut dire que nous n'étions pas très motivés... Du coup, nous passons l'après midi à buller, un tarot s'improvise, je reste scootchée sur le web. Le soir, nous retournons diner au Warung Shell Garden qui nous a un peu déçu par rapport à la première fois. Les spring roll restent une valeur sure:-). Nous retournons au club jouer aux cartes...


28 - 29 septembre : Au cœur de Bali

28 septembre : D'Amed à Ubud en passant par Batur..

Cette fois ci c'est la bonne, nous quittons Amed avec Ellie et Alix vers 9h/10h. Nous reprenons la route vers Alampura et nous enfonçons dans le cœur de l'île vers Rendang.

 

26 indonesie roadtoubud 0003

 

Malgré le temps couvert, nous décidons de nous rendre au lac Batur. La route est belle. Arrivés vers Penelokan, un homme sorti de nul part nous fait payer une taxe pour emprunter la route. On adore les faveurs faites aux touristes... Plus on se rapproche du lac Batur et des montagnes environnantes plus on a froid... La vue sur le lac est jolie bien que un peu gaché par ce temps maussade. Nous décidons d'aller déjeuner au pied du lac. Nous trouvons un petit warung pas tip top... Nous reprenons ensuite la route direction Ubud. Arrivés vers Ubud, la pluie se met à tomber, première fois en Indonésie. Du peu que nous apercevons de la ville il y a plein de petits magasins de souvenirs et d'art... Nous nous rendons à l'hôtel où Ellie et Alix avaient normalement réservé (puisqu'ils y avaient déjà dormis). Ils avaient pris soin d'appeler le matin pour réserver pour nous. Nous arrivons et plus de chambres... Ils ne savent pas gérer les chambres, c'est plutôt premier arrivé premier servi. Le mec de l'hôtel un peu penaud s'occupe de nous trouver d'autres chambres. Bilan, hôtel à 1 minute à pied dans un temple, avec de superbes chambres et l'eau chaude. Nous avons vraisemblablement gagné au change.

 

27 indonesie ubud 0025

 

Après une bonne douche chaude nous partons nous balader dans la ville. Nous décidons Yoann et moi de nous faire masser. 1H de massage balinais dans un endroit au calme pour 8 euros par personne. Génial ! A se demander pourquoi nous n'avons pas testé avant... Nous retrouvons Ellie et Alix pour diner dans un warung sympa. Nous rentrons à l'hôtel et jouons aux cartes.

 

29 septembre : Bali et ses rizières en terrasse...

Nous partons avec Yoann de bon matin pour aller visiter Jatiluwih, village connu pour ces belles rizières en terrasse. Munie d'une bonne carte, nous trouvons facilement notre chemin. En quittant la route principale à Baturiti nous nous retrouvons sur des pistes au cœur des villages, c'est vraiment sympa.

 

28 indonesie roadfromubud 0004

 

Arrivés vers Jatiluwih, nous devons nous acquitter d'une petite taxe pour traverser le village. Les panoramas sont vraiment sympas. Vers 13h30, il est l'heure pour nous de repartir. Nous avons rendez vous avec Saly et Fred pour faire le hash... Le hash est une course d'orientation qui a lieu 3 fois par semaines dans la zone d'Ubud à travers les rizières et toujours à des endroits différents. Le concept est vraiment génial ! Le lieu de départ est à Carang Sari, nous y arrivons vers 15h, juste le temps pour nous d'avaler un nasi goreng dans un warung avant d'être au lieu de départ du hash. Nous avons l'honneur de croiser un serpent sur le chemin, ça promet... Nous retrouvons Saly et Fred qui sont avec d'autres français. Il y a pleins de monde. C'est parti, les paysages sont top, nous passons par des endroits que nous n'aurions jamais pu explorer par nous mêmes, au programme magnifiques rizières et forêts.

 

29 indonesie hhh 0040

29 indonesie hhh 0003

 

Des petits bouts de papier sont disposés pour nous permettre de trouver le chemin. C'est très ludique, chacun y va à son rythme. A un moment donné, je me détache du groupe car je chinoise trop, Fred est derrière moi car il est encore plus chinois que moi...:-). A un moment donné, je m'aperçois qu'il prend un mauvais chemin, j'essaie de l'appeler en vain. Je continue, la nuit ne va pas tarder pas à pointer son nez, et repérer les petits papiers dans le noir ce n'est pas gagné... J'arrive environ 10 minutes après Saly et Yoann. A l'arrivée, des bières sont servies et les nouveaux sont baptisés... Il faut boire sa Bintang cul sec... Miam miam. Fred n'est toujours pas arrivé, Saly prévient les organisateurs qui n'ont pas l'air plus inquiets que ça. La nuit commence à tomber. Comme Yoann et moi sommes en deux roues, nous devons partir, conduire de nuit n'est pas très plaisant surtout quand nous ne connaissons pas le chemin. Saly reste avec les 2 autres français et leur chauffeur pour attendre Fred. Nous voilà partis avec Yoann pour Kuta. Yoann se débrouille comme un chef, nous arrivons à Kuta vers 20h30. En arrivant dans la rue de l'hôtel, nous croisons par hasard Ellie et Alix. C'est quand même fou ! Nous leur proposons de les rejoindre pour le diner mais avant nous passons prendre une douche à l'hôtel. Entre temps Saly m'a prévenu que Fred avait été retrouvé...:) Cool. Nous dinons avec Ellie, Alix et Antoine une autre rencontre indonésienne au Totemo. Tout le monde craque pour une petite pizza...:) Puis nous rejoignons Saly à l'Adabar, où se trouve la petite bande habituelle... Fred nous raconte ses péripéties, il était apparemment avec une indonésienne qui avait des difficultés à marcher. Finalement, plus de peur que de mal...


30 septembre - 01 octobre: Sud de Bali et les derniers préparatifs avant le Népal

30 septembre : Ulu Watu beach – Padang beach - Kuta

Ce matin, nous gérons la lessive et partons vers Ulu Watu la pointe sud de Bali. Nous visitons le temple et avons la chance de tomber pendant une cérémonie. Le temple en soit ne paie pas de mine et ne peut pas se visiter à l'intérieur mais la vue sur la mer et les falaises sont superbes.

 

30 indonesie southbali 0002 30 indonesie southbali 0011

 

Les singes sont également de la partie et s'amusent à voler la nourriture et l'eau aux personnes non averties... Nous allons ensuite à Uluwatu beach qui est une plage connue pour ses vagues incroyables et qui attirent des surfeurs expérimentés. La mise à l'eau dans les rochers ne fait pas envie... Ils sont impressionnants à voir !

 

30 indonesie southbali 0026 30 indonesie southbali 0033

 

Nous passons ensuite à Padang beach qui est une plage très belle mais très bondée... Nous rentrons à Kuta vers 13h30 et rendons notre scooter. Nous allons ensuite déjeuner. Nous partons acheter une casquette à Yoann, puis nous nous séparons, Yoann part se faire couper les cheveux tandis que je m'accorde 1h30 de massage balinais... Waouh ! Je retrouve Yoann vers 18h qui est rafraichi et tout ça pour 2,5euros, qui dit mieux ? Nous partons chercher nos affaires chez Saly et partons diner avec Vincent qui vient d'arriver sur Kuta avec Emilie, Sébastien et d'autres amis à eux. Nous allons dans un petit resto japonais super bon. Nous retrouvons Saly à l'Adabar pour notre dernière soirée indonésienne. Demain, nous quittons Bali à 17h40 pour de longs et multiples vols... Au programme de ce 1er octobre bagages, passage chez Lise Café pour dire au-revoir à nos amis français. Une nouvelle page se tourne, nous avons hâte de rencontrer le Népal...

 

top

 

 

 

 16 indonesie bromo 0014

Commentaires   

 
0 #8 Thomas 09-10-2012 11:46
ça fait envie la plongée!
Citer
 
 
0 #7 Gurvy Gurv 06-10-2012 12:09
Yoann, t'as fini par l'attraper le poisson boule? L'avait pas l'air facile à saisir!
Citer
 
 
0 #6 chauerlot 04-10-2012 06:45
Hi!!! je voudrais être une tite souris pour vous suivre dans votre sac à dos, aussi bien dans vos galères que dans vos bonheurs partagés.
Bravo et merci de vos récits qui nous font voyager.
BiiizzzzouX chargés de rhum à la vanille
Citer
 
 
0 #5 Alix 03-10-2012 15:07
profitez a fond de tout vos voyages j'espere que vous avez bien pu régler les derniers details de votre trekk au nepal je suis sur que ce sera genial prenez pas froid ravi de vous avoir rencontré je garderai de supers souvenirs de toute nos rencontres fortuites. On suis vos aventures avec ellie grosse bisss a vous!
Citer
 
 
0 #4 Anne B 03-10-2012 11:32
rhhaaa... Java/Bali... ça me rappelle de bons souvenirs!!
Continuez comme ça vos récits, on voyage avec vous!! Biz
Citer
 
 
0 #3 zelin 01-10-2012 17:21
j'adore le singe!!!
Citer
 
 
0 #2 Phoebe B. 27-09-2012 11:40
C'est magnifique ce que vous faites! J'espère que vous arrivez aussi à vous reposer dans tout ça! En meme temps la fatigue est tout autre que celle que l'on a ici...! ;-) On pense bien à vous!
Citer
 
 
+1 #1 soeurette 19-09-2012 08:08
ouah les volcans sont trop top
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir