FacebookTwitterGoogle Bookmarks

Nouvelle-Calédonie

Petite parenthèse française de notre voyage qui n'en reste pas moins dépaysante. Iles sublimes avec des plages paradisiaques, des fonds sous marins spectaculaires et la culture kanak omniprésente. La grande Terre brille par ses contrastes et ses richesses culturelle et naturelle variées. 

28 novembre: Sydney / Nouméa

Lever 8h. Suite à une coupure internet pendant la nuit, Yoann est de corvée de site avant notre départ. Nous faisons le checkout de la chambre à 10h pétantes. Yoann reste à l'hôtel, je pars faire mes « aurevoirs » à Sydney.:-) Je retourne flâner dans les rues, repasse par l'Opéra. Il pluviotte un peu. Nous n'aurons pas été gâtés par le temps à Sydney. Je rentre par George Street et fait un dernier arrêt à nos cookies préférés. De retour à l'hôtel, une navette passe nous prendre vers 12h30. Nous arrivons à l'aéroport, c'est un sacré boxon au comptoir d'air calin. Nous réussissons à nous enregistrer mais au moment d'embarquer nous sommes rappelés car apparemment nous avons déjà fait le vol la veille... tout rentre dans l'ordre, nous embarquons pour un rapide vol de 2h30 en direction de Nouméa. Nous arrivons à 18h30, il fait déjà nuit. Nous prenons une navette pour chez Marc et Sandrine, cousin/ cousine d'Angélique qui ont la gentillesse de nous accueillir pour la nuit et de nous aider à organiser pour nos deux semaines calédoniennes. Nous sommes accueillis comme des rois dans une charmante maison avec vue sur la mer. Nous dinons un excellent rôti de cerf et en dessert un merveilleux sorbet au litchi ! Cela commence à être la saison en Calédonie. Quelle bonheur d'arriver à cette période là ! Nous passons une bonne partie de la soirée à discuter.

 

29 novembre : Nouméa ou l'art de savoir prendre une décision rapide...

Lever 8h30, Yoann a la primeur d'assister en direct à une belle défaite de l'OM contre Lyon. La journée ne commence par fort. Nous petit déjeunons avec de délicieuses confitures locales de mangue, jambolan (fruit inconnu au bataillon en métropole). Nous partons avec Marc chez son papa Georges pour cueillir des litchis. Cool. Arrivés là bas, nous découvrons des arbres pleins de ces petits fruits rouges écarlates qui ne demandent qu'à être cueillis.... et dégustés ! Les hommes s'occupent de la cueillette et je coupe les branches pour les disposer dans une cagette.

 

44 caledonie grandeterre 0019

 

En 30 minutes, 9kg de fruits sont déjà cueillis et les arbres toujours pleins ! Nous ne manquons pas de déguster ces fruits délicieux.

 

44 caledonie grandeterre 0027

 

Le reste des fruits fera l'objet de prochaines cueillettes. Nous buvons un petit jus de noix de coco fraiche. Le jardin est luxuriant : poivrier, avocatier, vanille, litchi, pamplemousse... C'est vraiment autre chose la vie sur les îles... Nous quittons Georges et retournons chez Marc et Sandrine après être passés chez le traiteur chinois. Nous déjeunons et c'est parti pour une après midi marathon d'organisation de nos deux semaines en Calédonie. Nous passons à l'aérodrome de Magenta, je passe les détails. Nous décidons de partir l'après midi même pour l'île des Pins et d'enchainer 3 jours plus tard avec Lifou avant de revenir sur la Grande Terre (une semaine plus tard). Nous rentrons donc chez Marc et Sandrine refaire nos sacs ; ils ont la gentillesse de nous garder les affaires d'hiver. Nous retournons à Magenta. Nous embarquons dans un avion à hélice. J'ai l'honneur de monter dans le cockpit pendant tout le vol avec Ronald, sympathique collègue de Marc (également commandant de bord chez Air Calédonie). C'est impressionnant, un peu effrayant pendant le décollage. C'est fou !!! J'assiste à tout le vol casque sur les oreilles, entendant la tour de contrôle, les pilotes. Les paysages à l'arrivée à l'île des Pins sont magnifiques. Ronald m'explique le nom des endroits. Quelle chance j'ai !!! Merci Ronald, merci Marc pour cette fabuleuse expérience.

 

45 caledonie iledespins 0001

 

Nous prenons la navette pour le gîte de Nataiwatch qui se trouve sur la baie de Kanuméra. Nous montons notre tente dans ce camping ma foi fort sympathique. Nous dinons au gite un délicieux poisson « bec de cane » avec du riz. Le bonheur... Hâte de découvrir cette merveilleuse île.

 

30 novembre – 2 décembre : L'île des pins surnommée «joyau du pacifique » ou « l'île la plus proche du paradis »

30 novembre  : Découverte à vélo

Ce matin, nous prenons notre temps. Nous dégustons nos derniers cookies rescapés d'Australie et les succulents litchis du papa de Marc. Nous louons des vélos. Première mission récupérer de l'essence pour notre réchaud. Cela nous laisse le temps de nous rendre compte qu'un des vélos n'est pas top top... Nous rentrons au camp pour changer, en vain les deux restants sont pourris. Nous repartons vers Vao sous le cagnard, nous avons oublié la crème solaire en Australie.... C'est malin. Nous arrivons à Vao, plus grand village de l'île. Petit arrêt à la poste pour nous acheter une carte téléphonique et à l'épicerie pour nous acheter de l'eau. Nous passons furtivement au point information de Vao où je fais une chute mémorable à vélo. Cela a bien plu à Yoann... Nous continuons vers la baie de Saint Joseph, point de départ des pirogues vers la Baie d'Upi. Nous en voyons amarrées. Les couleurs sont superbes.

 

45 caledonie iledespins 0017

 

Nous allons déjeuner au Snack « Kohu » et dégustons un délicieux sandwich poulet/frites.:-) Nous repartons vers la baie de Saint Maurice et tombons sur la magnifique statue de Saint Maurice entourée de totems en bois locaux sur fond de lagons. Splendide.

 

45 caledonie iledespins 0036

45 caledonie iledespins 0039

 

Nous rentrons au camp et partons nous baigner sur la Baie de Kanuméra. Nous partons avec masque et tuba. L'eau est fraiche, la baie superbe avec ce magnifique rocher « planté au milieu ».

 

45 caledonie iledespins 0337

 

Nous repartons faire quelques courses et téléphoner. De retour, nous passons à la baie de Kuto bercée par la lumière du soleil couchant. La plage est entourée de pins colonnaires et de palmiers rendant ce décor unique.

 

45 caledonie iledespins 0064

45 caledonie iledespins 0056

 

L'allée d'arbres sur la route principale est magnifique. Nous sommes vraiment gâtés d'être à un tel endroit.

 

45 caledonie iledespins 0104

 

Nous rentrons au camp. Yoann nous prépare un bon repas...de camping ! Au lit de bonne heure avec un petit Dexter.:)


01 décembre  : Traversée de la Baie d'Upi à pirogue – Piscine naturelle

Lever 6h45, ce n'est pas une heure décante pour les vacanciers. Yoann nous prépare un thé. Nous partons vers 7h30, direction Saint Joseph. Nous montons dans une pirogue qui nous permet de traverser la Baie de Saint Joseph avant d'atteindre par un étroit chenal la Baie d'Upi. Encore un décor de rêve avec des eaux turquoises, des minuscules îlots et les pirogues voguant au gré du vent.

 

45 caledonie iledespins 0161 45 caledonie iledespins 0166

45 caledonie iledespins 0181

 

Nous faisons la rencontre de Karine, jeune soixantenaire allemande ayant fait un tour du monde de 3 ans et démi dans les années 80. Waouh. Le courant passe super bien. Nous passerons le reste de la journée en sa compagnie. Arrivés à la Baie d'Upi, nous traversons une jolie forêt pendant environ 30 minutes et nous nous retrouvons sur un petit chenal qui relie l'océan à la baie d'Oro. Nous traversons le chenal les pieds dans l'eau et prenons le chemin vers l'Est vers la piscine naturelle. Le décor est magnifique : plan d'eau bleue turquoise entourée de pins colonnaires et de sable blanc fin.

 

45 caledonie iledespins 0228

 

Nous enfilons palmes masque, tuba et c'est parti. Les fonds sont superbes, fournis en poisson variés et la visibilité est excellente.

 

45 caledonie iledespins 0237 45 caledonie iledespins 0262

45 caledonie iledespins 0265

 

Nous nous régalons sous l'eau. De retour sur la terre ferme, nous mangeons des sandwichs préparés le matin par l'hôtel et papotons avec Karine dont la vie est passionnante. Vers 13h, nous nous aventurons le long du chenal sur la côte nord pour atteindre la plage de sable de la baie d'Oro. Nous longeons cette longue plage de sable blanc et atteignons l'hôtel Le méridien que nous traversons.:). Nous quittons la baie d'Oro et rejoignons le gîte d'Oro « Chez Régis » se trouvant au bord du chenal sur l'île principale où nous récupère une navette à 15h. A 14h30, à peine arrivés, un déluge tombe. Nous avons été bien inspirés d'arriver en avance. Nous faisons nos « adieux » à Karine nous donnant rendez vous à Berlin en 2013. Nous rentrons au camp et passons une fin d'après midi tranquille. Au programme : lessive, internet et farniente. Yoann nous prépare un nouveau succulent repas de camping...

 

02 décembre  : Pic Nga

Journée tranquille... Rythme cool. Vers 10h30, nous partons au Pic Nga, point culminant de l'île(262m) offrant une vue de toute l'île. Aujourd'hui le temps est très très couvert. La montée dure environ 45 minutes, le terrain n'est pas très sympathique, il y a beaucoup de cailloux. Arrivés en haut, nous bénéficions d'une vue magnifique sur l'île et ses lagons. Par beau temps cela doit être exceptionnel. Dommage...

 

45 caledonie iledespins 0316

 

Nous rentrons et nous nous préparons à manger. Pendant l'après midi, sieste et pas grand chose d'autre. Un bateau de croisière s'est amarré sur l'île, du coup cela ne nous donne pas trop envie d'aller à la plage. On finit par s'habituer aux plages désertes...:-) Il faut dire aussi que le temps ne s'y prête pas non plus. Nous dinons au resto du camp de délicieuses crevettes d'une petite sauce carotte, oignon et autres secrets kanaks. En dessert une bonne tarte à la banane. Ce soir, nous avons le privilège de skyper avec Pépette et Nordine. Nous ne nous étions pas parler depuis Hong Kong. Ça fait plaisir.

 

3 décembre : Ile des pins - Lifou

Nous partons de l'hôtel vers 8h30 pour l'aérodrome. Arrivés à l'enregistrement, des français devant nous sont super énervés car leurs vols de la veille au soir a été annulé. La seule réponse qu'ils ont eu c'est « Les messieurs ne travaillent pas ce dimanche, on le savait depuis vendredi », il doit s'agir de l'aléa kanak. En attendant, nous ne pouvons pas nous enregistrer et les ordis tombent en panne... Finalement au bout d'un long moment, nous réussissons à enregistrer et à embarquer. Le vol passe rapidement. Nous apprenons en atterrissant que l'avion part direct à Lifou. Nous essayant d'avancer notre heure de vol sans succès. Nous avons 3h à tuer à l'aérodrome Magenta. Yoann part faire quelques courses, je reste à garder les sacs et en profite pour travailler sur notre programme de la Grande Terre. Yoann revient avec Marc qu'il a rencontré en sortant de l'aérodrome. Marc l'a gentiment emmené. Nos bagages sont maintenant un peu plus chargés avec les courses. Nous évitons de charger nos bagages soute car nous atteignons déjà la limite de 12kg. Du coup, nous dispersons les affaires dans les bagages cabine. Le problème est que nos bagages cabines sont limités à 3kg que nous atteignons largement. Jusqu'à présent, ils n'ont jamais pesé nos bagages cabine, j'ai un mauvais pressentiment. A l'embarquement, Yoann passe sans encombres et moi non. La fille me fait peser mon sac. Bilan 7kg... J'essaie de négocier en disant que j'ai le gros appareil photo mais même comme ça mon sac pèse 5kg. Je dois repasser à l'enregistrement, c'est trop tard pour rajouter des bagages soute... Bref quelques négo plus tard, je suis autorisée à repasser avec le même bagage à main. Le vol pour Lifou est un peu plus long et le ciel est très couvert. Pas de vue sur les lagons. Nous arrivons comme prévu vers 14h. Les personnes du gîte que nous avions réservé ne sont pas là. Au bout d'une heure, nous arrivons enfin à les joindre et il passe nous chercher à 15h15. Kévin le conducteur nous explique qu'il y avait une grosse fête arrosée la veille... L'aléa kanak ? Certainement... Il nous parle de la culture kanak et de sa tribu. C'est intéressant. Nous arrivons au gite Faré Falaise et découvrons les emplacements de camping perché tout au bord des falaises de Jokin. C'est magnifique.

 

46 caledonie lifou 0022

 

Nous partons nous balader au pied des falaises en traversant une partie du village avec ses cases mélanésiennes.

 

46 caledonie lifou 0002

 

Au pied des falaises, une eau translucide avec des patates de corail. C'est somptueux. Cela appelle à la baignade mais comme il y a pas mal de fond, nous ne sommes pas sûrs de ne pas faire une mauvaise rencontre. Nous passons notre tour. Demain, nous devons plonger, je m'assure auprès de notre hôte qu'elle nous emmène et nous ramène bien. Je découvre que si elle nous amène c'est à 6h15 (soit 1h15 avant la plongée) et que pour nous ramener ce n'est pas possible. « Vous n'avez qu'à faire du pouce » et au pire ce ne sont que 8kms. Très bien. Il suffit de le savoir. J'en profite pour m'assurer que mercredi matin nous aurons bien une voiture. Il semble que oui, nous verrons bien. Nous restons posés au camp avec cette vue envoutante sur la mer depuis les falaises. Le soir, nous regardons un film sous la tente et ressortons à la fraiche pour faire un petit repas tomate banane. Il fait humide. La nuit est chaude. A plusieurs reprises les orages éclatent... 

 

4 - 5 décembre : Belle et sauvage Lifou

04 décembre  : A la découverte des fonds sous marins

Ce matin, il y a des éclaircies. Nous petit déjeunons face à la mer. Louise finalement nous dépose à la plongée vers 7h45. Elle nous explique les endroits stratégiques pour faire du pouce. Nous arrivons au club de plongée Lagoon Safari et rencontrons Anabela proprio australienne, notre guide de palanquée Edouard et le boat man Patrice. Au programme de la matinée 2 plongées successives. Nous faisons un long trajet en bateau, le temps est un peu couvert mais ça va. Nous découvrons la baie du Santal, la baie de Jinek et la côté verdoyante déchiquetée. Nous commençons par Gorgones Reef. Arrivés au spot, bascule arrière, on s'accroche au boot. Dès la mise à l'eau c'est somptueux. La plongée est de toute beauté : coraux variés, couleurs éclatantes, poissons colorés, gorgones majestueuses, petits passages étroits dans le récif. On se croirait à la télé devant un reportage sur les récifs coralliens. Nous remontons pour notre heure de break. Ça tangue, je suis incapable de monter ma bouteille moi même. Heureusement, Yoann est là pour me sauver. Seconde plongée : les grottes de Tomoko. Encore une plongée fabuleuse dans des récifs coralliens magnifiques. Beaucoup de passages dans les canyons, passage dans une grotte dans le noir, requins pointe blanche, murène, poissons clowns et beaucoup d'autres choses. A vivre !


46 caledonie lifou 0052

46 caledonie lifou 0064

46 caledonie lifou 0097


Anabela nous avait dit « ici il s'agit de plongée d'ambiance ». Ah bah ça pour être ambiancer... Je crois qu'il s'agit des plus belles plongées que nous ayons faite dans notre petite vie de plongeur. De retour au club, nous restons un peu avec Anabela et son équipe. Le club est super pro et nous le recommandons à toute personnes souhaitant plonger à Lifou. Nous allons ensuite dans la baie de Jinek sur le site de snorkeling « L'aquarium ». Nous mangeons un petit sandwich maison. Prêts pour partir à l'eau, nous retrouvons Jean Claude ayant plongé avec nous ce matin et sa femme Chantal. Nous faisons le snorkeling avec eux. Le site est super ! Je dois admettre que c'est tout de même difficile d'enchainer après la plongée. Cela reste un superbe endroit. Il nous propose gentiment de nous ramener. Cool ! Nous passons faire des courses avec eux au village d'à côté et rentrons au gite. Nous buvons une petite bière et savourons le coucher de soleil depuis la falaise. Nous sommes exténués de notre journée. Yoann nous prépare des petites pâtes à la sauce tomate. Une merveille.


05 décembre  : Lifou et ses plages de rêve...

Nuit difficile, il a fait très chaud et il a plu une bonne partie de la nuit. Nous nous levons sous la grisaille. Nous quittons le gite au volant de la voiture du proprio (voiture avec plus de190 000 km qui au passage coute le même prix qu'une voiture de location neuve, petit écart avec ce qui est indiqué dans le lonely...). Ils nous demandent de rendre la voiture avec deux barres d'essence car ils n'ont pas fait le plein. Pratique... Il pleut, cela ne s'annonce pas bien pour notre journée de balade à travers l'île. Nous allons à We, plus grosse ville de l'île. Nous allons au marché et achetons de quoi déjeuner ce midi (tarte épinard locale, boulettes de viande et gâteau vanille). Nous repartons vers Drueulu. Le ciel montre de timides éclaircies. On y croit. Nous manquons la bifurcation de la plage de Peng et allons à la plage de Drueulu. Il pleut toujours. Nous passons le long du littoral qui présente plusieurs zones rocheuses qui forment de jolies criques naturelles avec une eau bleue turquoise. Par beau temps, ça doit être top. Nous allons ensuite vers Peng. Après la bifurcation dans la tribu d'Hapetra, la route est mauvaise mais praticable. Notre persévérance finit par payer. Arrivés sur cette plage déserte, le soleil pointe son nez. C'est beau. Nous n'avons pas pris nos maillots de bain, nous n'étions pas si optimistes.:-).


46 caledonie lifou 0114


Nous repassons par We et nous rendons à la baie de Luengoni. Il fait de nouveau beau. La plage est superbe. Nous en profitons pour déjeuner et nous reposer. Il se remet à pleuvoir. Là encore notre persévérance paie, nous attendons et retournons nous baigner à l'arrivée du soleil.


46 caledonie lifou 0154


L'eau est super bonne. Nous rencontrons Jean Claude et Chantal. Nous remontons vers le Nord, passons vers xepenehe et nous posons à la baie du Santal. Yoann ne résiste pas à la baignade. Depuis la plage, nous apercevons des petites têtes de tortues venant respirer à la surface. Nous ne pouvons pas résister et enfilons masque et tuba pour aller nager avec elles. Yoann part le premier, il nage avec deux. Je le rejoins et nous suivons une tortue pendant quelques minutes. Elles sont trop gracieuses. Heureux de cette petite baignade, nous retournons au gite en priant que le compteur d'essence soit toujours à deux barres en arrivant au gîte.:-). C'est bien le cas... Nous admirons le coucher de soleil. Nous dinons, le chat du gîte nous a adopté, au bout d'un moment nous le voyons déguster une souris ou un oiseau, il a la délicatesse de nous laisser les abats près de notre tente. Gentil chat. Nous nous couchons tôt, demain nous avons notre vol pour Nouméa à 7h.


6 décembre : Le parc de la rivière bleue enfin... le Grand Sud

Nuit pluvieuse, ce n'est pas bon pour le pliage de tente. Lever à 5h30, nous retrouvons le chat couché sous le haut vent de la tente. Il fait grand ciel bleu. Le proprio du gîte nous ramène à l'aéroport. Le vol pour Nouméa se passe sans encombres, à l'arrivée nous survolons la chaine montagneuse, c'est très joli. Arrivés à Magenta, nous passons chez Europcar pour récupérer notre véhicule. Ils ont la gentillesse de nous surclasser car nous connaissons Marc. Cool. Nous partons faire quelques courses. Waouh! Des rayons pleins de fromages, de yaourts. C'est beau! Au programme de notre journée, le grand sud de la grande terre avec le parc de la rivière bleue. Nous trouvons facilement notre chemin. Dès que nous empruntons la RP3, la route est superbe entourées de montagnes et de collines vertes et rouges. Arrivés au parc de la rivière bleue nous avons le désagrément de constater qu'il est fermé.Well. Il n'y a plus qu'à trouver un plan B. Nous continuons la route le long du lac artificiel de Yaté.



47 caledonie grandeterre 0026

 

Les paysages sont chouettes. Nous décidons de nous rendre aux chutes de la Madeleine.

 

47 caledonie grandeterre 0054

 

Nous admirons les chutes et parcourons le sentier botanique qui met en valeur toutes les espèces endémiques de la région (Importante proportion à cause des sols en nickel, pas beaucoup de plantes peuvent vivre dans un tel environnement. Nous allons ensuite déjeuner au site de Netcha au bord de la rivière. Nous décidons de faire une boucle pour rentrer sur Nouméa. La route est plus chaotique avec des radiers, nous passons la baie de Prony, le col de Prony avec un panorama à couper le souffle. Franchement nous ne regrettons pas d'avoir entrepris ce trajet.

 

47 caledonie grandeterre 0140

 

Nous retrouvons la mer à la baie des pirogues et rejoignons Nouméa et ses routes à sens uniques dans tous les sens... Nous allons à l'auberge de jeunesse, la seule et unique de Calédonie. Nous nous posons et en profitons pour faire une lessive. Nous rencontrons Anne Sophie, jeune sage femme qui fait un voyage de deux mois en Calédonie. Nous partons avec elle boire un verre à l'Anse Vata. Nous dinons ensemble à l'auberge. Anne Sophie partage avec nous un ananas, délicieux. Nous passons une agréable soirée, nous allons nous coucher vers 23h, exténués!

 

7 décembre : Plongée à Nouméa et départ pour la côte ouest

Lever 6h30. Nous plions bagages et partons au club de plongée Abyss qui se trouve sur la baie de l'orphelinat. Nous partons pour 2 plongées. Nous allons en premier sur la passe de Dumbéa. Le trajet en bateau est super long, en plus nous sommes du mauvais côté et sommes trempés. La première plongée est marquée par la présence de beaucoup de loches très variées. Sinon pas de requins, ni de mantas... Nous remontons à la surface, la mer est super agitée. Yoann en perd sa ceinture de plomb. Zut. Nous devons attendre 1h de palier de surface à attendre sur le bateau. Ça tangue, j'ai le mal de mer. Comme à Lifou, Yoann doit équiper ma seconde bouteille pour la plongée suivante. La seconde plongée se passe sur le site du récif Abore. Je la préfère. Les coraux sont très beaux et bien variés. Nous voyons murènes, poisson scorpion. A un moment donné, nous tombons sur un nuage de poissons ou larves, nous ne savons pas trop. Sympa.


48 caledonie grandeterre 0023

48 caledonie grandeterre 0030


Nous rentrons au club par le même long trajet en bateau. Cette fois ci nous sommes du bon côté du bateau. Au moment de payer, ils nous facturent la ceinture de plomb 5000 Francs pacifiques. L'hallu ! Nous négocions et n'en payons que la moitié, nous trouvons ça moyen... Enfin, nous reprenons la route et faisons quelques courses chez Carrefour pour notre petite escapade sur la grande terre....:-) Nous filons vers l'Ouest. Nous nous arrêtons à Farino vers 16h30 et allons camper dans les montagnes au refuge de Farino. Le site est très sympa. En plus, nous avons internet. Nous profitons de la cuisine mise à dispo pour nous préparer des calamars avec des petites pommes de terre, ça change un peu des pâtes...:-) Nous tentons de regarder l'épisode 10 de Dexter mais nous ne réussissons qu'à la visualiser jusque la moitié.:-( Bonne nuit réparatrice, il fait plus frais ici, c'est agréable.


8 - 11 décembre : Petit aperçu de la Grande Terre

08 décembre  : Parc des grandes fougères – Plage de Poé

Nous prenons notre temps ce matin, il fait beau. Nous partons au Parc des Grandes Fougères. Nous faisons une balade de 2h30, nous entendons aboyer l'oiseau emblématique de la Calédonie: le cagou sans parvenir à le voir. Ça fait du bien de se dégourdir les jambes...


49 caledonie grandeterre 0020 49 caledonie grandeterre 0027


Vers 13h30 nous quittons le parc et retournons vers la Foa pour acheter du miel local à un apiculteur et aller mettre de l'essence pour le réchaud. Nous partons direction Bourail. Nous passons par la plage de la roche percée. Il y a de sacrées vagues. Nous allons sur la plage de Poé, paradis des kites surfeurs. Nous y campons. Je pars admirer le coucher de soleil et les kite surfeurs. Très sympa.


49 caledonie grandeterre 0123


Nous passons une soirée tranquille bercée par les chanteurs en herbe du camp...


09 décembre  : Voh – Koumac - Poingam

Nous quittons Poé vers 9h. En partant, nous nous trompons de sens et constatons qu'il y a une aire de camping sauvage autorisé. Si nous avions su... Nous filons toujours le long de la côte ouest avec ses grandes plaines et collines verdoyantes. Sur le chemin, nous achetons 1,5kg de litchis. Ils sont délicieux. La route est belle. Nous faisons un arrêt à Voh rendu célèbre par Yann arthus bertrand avec sa photo du cœur dans la mangrove (couverture du livre la Terre vue du Ciel). Après nous être renseignés, nous tentons d'aller l'observer. Nous empruntons un sentier qui monte pendant environ 45minutes. Il pluviote. De là nous apercevons effectivement ce cœur emblématique. Le problème est qu'aujourd'hui le temps est pourri. Du coup, nous laissons l'honneur au célèbre photographe de sublimer cette œuvre de la nature et nous contentons d'un cliché raté.

 

49 caledonie grandeterre 0173

 

Le panorama est beau avec la mer, la barrière de corail, les collines et la mangrove. Nous restons un moment nous permettant de temps à autre de bénéficier de timides éclaircies. Nous reprenons la route vers Koumac où nous nous arrêtons déjeuner devant une petite mangrove. Il ne pleut plus mais il ya un vent à décorner les bœufs. Yoann galère avec le réchaud. Au menu ratatouille, thon, un régal:).

 

49 caledonie grandeterre 0183

 

Nous filons au club de plongée « Rêve bleu Calédonie » pour savoir s'il est possible de plonger demain. Ils ne travaillent pas le lundi. C'est dommage car le mec est super sympa, nous passons un moment à discuter avec lui. Nous continuons notre progression le long de l'île et attaquons la pointe Nord. Les paysages sont extraordinaires. Nous croisons cerfs et sangliers au milieu de la forêt. La route est en mauvais état, il faut être prudent. Nous arrivons à Poingam, quasiment au bout de la grande terre. Le temps est légèrement couvert. C'est fou ces variations de météo dans la même journée à différents endroits. Nous plaçons notre tente face à la mer. Nous sommes seuls. Je crois que le paradis existe... Enfin sans les moustiques ce serait encore plus sympa...

 

49 caledonie grandeterre 0194

 

10 décembre  : Boat Pass - Hienghène

Superbe nuit au calme et lever sous un soleil resplendissant au bord de « notre » plage. Cette journée commence à la perfection. Nous petit déjeunons face à la mer tandis qu'un pêcheur jette son filet à l'eau. Ça mort... En quittant le relais Poingam, la proprio nous conseille une balade d'une heure pour apercevoir la pointe Nord de la Calédonie et les îles environnantes. Il fait tellement beau que nous décidons de le faire. En effet, les panoramas sont extras.


49 caledonie grandeterre 0260

49 caledonie grandeterre 0340


La balade est très sympa. Vers 11 heures nous repartons vers le Boat Pass, pointe septentrionale de la Calédonie là où la route s'arrête et où la seule voie pour continuer est la mer. Un petit sentiment de bout du monde. Nous rebroussons chemin et faisons la route passant par Arama avant de retrouver la RPN1. Les panoramas sur la côte et les montagnes sont très jolis. Quel bonheur ce beau temps ! Nous prenons la transversale qui relie Koumas à Ouéga. Nous faisons quelques courses à Ouega et nous arrêtons au Col d'amos pour déjeuner. Au col nous apercevons la côte Est et son lagon. Ça promet. Nous finissons la traversée et faisons nos premiers pas sur la côte Est, nous longeons la mer. Les paysages sont totalement différents. La route sillonne entre ciel et montagne. La végétation est luxuriante, les palmiers, les bougainvilliers et les flamboyants colorent ce vert profond ! Soudain, le temps se dégrade d'un coup, il se met à pleuvoir des cordes. Nous passons successivement les cascades de Colnett, Tao et passons le bac de la Ouaième avant d'atteindre Hienghène. Nous apercevons la Poule couveuse et les falaises Lindéralique sous une couverture uniforme de Gris... Nous entendons à la radio que la route que nous devons prendre le lendemain n'est pas praticable pour les petites voitures... Nous arrivons au camping, impossible de planter notre tente par un temps pareil. Nous nous posons pour discuter avec Jacob (travaillant sur le caillou et étant originaire de Maré), Alain et Annick couple de métros en vacances. Nous discutons de la pluie et du beau temps, enfin et de la pluie. Ils sont vraiment super sympa. Tout le monde partage ce qu'il a, nous faisons un pot commun avec nos vivres et préparons un diner pour nous 5. Nous passons un super moment. Finalement, nous décidons de monter notre tente sous le faré, entre les deux tables. Au moins, nous sommes à l'abri. Pour couronner le tout, nous coinçons la porte du coffre nous empêchant de fermer le reste de la voiture. A un moment donné il faut lâcher prise, nous nous couchons, nous aviserons demain.


11 décembre  : Hienghène - Nouméa

Il n'a pas arrêté de pleuvoir pendant toute la nuit. De timides éclaircies font leur apparition, nous ne sommes pas optimistes pour rejoindre Nouméa le soir après la plongée. Nous devons aussi résoudre le problème du coffre. Heureusement Jacob nous prête main forte et nous permet de décoincer notre sac. Vient le temps de nous décider pour la plongée, avec les pluies diluviennes qu'il y a eu la visibilité pour la plongée sera mauvaise. Après discussion avec la monitrice, nous décidons de l'annuler et de rentrer sur Nouméa. Avant de repartir, nous profitons des éclaircies pour aller admirer la poule couveuse, le sphynx et les falaises lindéralique.

 

49 caledonie grandeterre 0447

49 caledonie grandeterre 0474

 

Nous reprenons la route qui s'avère être plutôt bonne le long de la côte Est et de la transversale Kone Tikaa. Quelques pluies qui gâchent le paysage mais sinon Ras. Nous nous croyons sortis d'affaires, c'était sans compter le débordement de la rivière passé la localité de Pouembout. Nous attendons heure que l'eau descende. En vain, nous reprenons une grande inspiration et suivons un autobus dans la mare. Ça passe... Belle petite adrénaline.

 

49 caledonie grandeterre 0492

 

C'est fou le contraste entre la veille au matin et « l'enfer » que nous vivons sur cette route. Il pleut toujours des cordes avec de temps en temps des accalmies. Nous faisons quelques courses à Bourail et déjeunons sur la route. Puis nous filons droit sur Nouméa que nous atteignons enfin vers 16h. Nous passons faire quelques courses chez Carrefour. Pour couronner le tout, nous apprenons que Pépette et Nordine ne peuvent pas nous rejoindre à Santiago du Chili. Cette journée est décidément une journée de merde. Le temps à Nouméa est affreux. Nous arrivons chez Sandrine et Marc que nous avons plaisir à retrouver. Nous dinons un succulent saumonet péché par Marc accompagné de riz et de délicieux champignons locaux. Je me gave de litchi à m'en rendre malade. Cette soirée nous met du baume au cœur et nous permet de bien finir cette journée... Soyons optimiste pour la journée de demain...


12 décembre : Pêche et snorkeling à Nouméa.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, nous nous levons sous un soleil magnifique. L'optimisme de Marc aura bien fonctionné... Yoann et moi n'en croyons pas nos yeux. Les hommes préparent le bateau tandis que je bosse sur le site... Nous quittons la maison avec Marc et Hugo et allons faire la mise à l'eau du bateau.

 

49 caledonie grandeterre 0511

 

Nous nous dirigeons vers l'îlot du phare Amédée. Comme un bateau transportant beaucoup de touriste arrive, Marc décide de nous emmener ailleurs sur la barrière. Nous nous rendons sur un récif sur la grande barrière. Nous sommes seuls... Yoann et Marc revêtissent leurs tenues de pêcheurs de langoustes tandis que je m'habille d'une petite tenue de snorkeling.

 

49 caledonie grandeterre 0517

 

Nous nous mettons à l'eau par 18m de fond, c'est impressionnant, nous sommes plus habitués à faire ce genre de mise à l'eau avec des bouteilles. Nous allons vers la barrière, je croise le chemin d'un poulpe... J'ai vite froid, je rejoins Hugo sur le bateau tandis que Yoann et Marc continuent leur investigation. Malheureusement, pas de langoustes... En remontant sur la bateau, Marc et Hugo mettent en place 3 cannes à pêches pour essayer de pêcher du gros.

 

49 caledonie grandeterre 0522

 

Là encore la chance ne nous sourit pas, mais c'est super sympa d'avoir un aperçu de toutes ces pratiques qui nous sont totalement étrangères dans nos vies parisiennes. En plus nous avons le beau temps et ça c'est déjà exceptionnel!!! Nous retournons à l'îlot du phare Amédée où nous amarrons, prêts pour un petit snorkeling.

 

49 caledonie grandeterre 0549

 

Alors que nous nous apprêtons à aller à l'eau, une tortue sort sa petite tête, ça commence plutôt pas mal... Une fois à l'eau, nous retrouvons Madame la tortue sous l'eau, nous voyons requin, banc de perroquet, bec de canne (rencontré d'abord dans notre assiette à l'île des Pins) et beaucoup d'autres variétés...

 

49 caledonie grandeterre 0555

 

Joli petit snorkeling, dommage que la visibilité ne soit pas tout à fait au rendez vous. Nous remontons déjeuner sur le bateau, nous apercevons un tricot rayé (serpent célèbre en Calédonie), nous descendons sur la terre ferme pour le voir de plus près.

 

49 caledonie grandeterre 0571

 

Nous en profitons pour faire un petit tour sur l'îlot et aller au phare. Le temps devient menaçant, nous rentrons sur Nouméa sans une goutte de pluie sur le parcours. Nous retournons chez Sandrine et Marc et commençons à préparer nos affaires, demain est le grand départ pour la nouvelle zélande ! Nous retrouvons George et sa femme qui nous donne des tuyaux sur la nouvelle zélande puis nous passons une super dernière soirée avec notre famille d'accueil. Merci Marc et Sandrine pour votre accueil et votre générosité. 

 

49 caledonie grandeterre 0611

 

top



picto

 


Commentaires   

 
0 #1 Sandrine 13-12-2012 23:48
Coucou les amies, superbe commentaires sur votre petite Iles. C'est un avec un grand plaisir que nous vous avons accueilli à la maison. Si un jour au détour d'un voyage la Calédonie vous tente, venez à la maison !!!
Vous avez beaucoup manqué aux enfants hier soir et il y a eu une dispute à savoir qui allé manger le derniers Cookie ... On va continuer à vous suivre. Bonne chance et bon voyage.
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir