Les Doodies - Nouvelle-Zélande
FacebookTwitterGoogle Bookmarks

Nouvelle-Zélande

L'île du sud plus sauvage, a nourri notre esprit d'aventures : lacs turquoises, sommets enneigés, fjords majestueux et bords de mer paradisiaques. Toutes les raisons de tenter le grand saut... L'île du nord n'est pas en reste avec ses "sites volcaniques" et ses magnifiques arbres millénaires...

13 Décembre : Nouméa - Christchurch

Nuit quasi blanche comme toute bonne veille de départ pour une nouvelle destination. Entre refaire les sacs et préparer le site, nous ne chômons pas. Lever vers 6h. Nous disons au-revoir à toute la petite famille. Avant d'aller à l'aéroport, nous décidons de faire un crochet pour une boulangerie, idée qui nous a valu de manquer la route express pour l'aéroport. Nous voilà donc embarquer sur la RT1 en direction de Dumbéa et Paita. Cela étant dit il fait un temps splendide et la route avec les montagnes en fond est magnifique. Nous ne sommes malheureusement pas trop en l'état de profiter. Finalement, une passante croisée au bon moment nous remettra dans le droit chemin. Notre vol est en retard mais sans grande incidence sur la suite de notre parcours. Nous arrivons sans encombres à Auckland vers 14h avec au passage deux heures de décalage horaire en plus. Nous sommes au max avec 12h. Nous craignons un peu le passage de la frontière. Les néo-zélandais sont connus pour leurs rigueurs en matière d' « import » chez eux. Du coup, nous déclarons tout objet ou marchandise susceptible de les intéresser. Au passage de la zone de douane, nous ne coupons pas à la vérification poussée. Nous montrons nos chaussures de randos qui fort heureusement sont impeccables mais nous devons laisser la tente pour vérification. Dix minutes plus tard, alors que nous sommes dans le hall d'arrivée, notre tente nous est rendue, dépliée... Ouf, pas de problème avec la tente. Yoann doit juste se farcir un petit repliage en plein hall d'aéroport. Il fait beau et il y a une petite fraicheur. Nous filons pour l'aéroport domestique où nous avons un vol pour Christchurch dans la soirée. Malheureusement, nous ne pouvons enregistrer les bagages que deux heures avant. Nous voilà prêt pour attendre 4h dans un hall d'entrée avec pas grand chose. Nous profitons de 30 minutes de wifi gratuites pour finaliser le site. Puis nous nous posons sur les ordinateurs mis à disposition pour faire un peu d'internet. Il est temps de partir pour Chritschurch que nous atteignons à 21h30. Nous prenons un shuttle qui nous dépose à la YMCA. L'heure de se coucher ! Quel bonheur des lits douillets bien chaud. 

 

14 Décembre : Christchurch – Péninsule de Banks (200km)

Nous peinons à quitter ces lits bien douillets. Nous laissons nos sacs à l'auberge et partons chez notre loueur de van. Nous marchons dans la ville environ 20 minutes. Arrivés chez escape, nous sommes très gentiment accueillis. Première chose à faire, choisir son van. La particularité de ce loueur est que tous leurs vans sont peints. Le gars nous en conseille un qui est le plus confortable pour passer un mois dedans. Nous le trouvons joli avec ces poissons peints dessus. Arrivant de Calédonie, sympa de rester dans une ambiance sous marine. Nous réaliserons plus tard dans la journée qu'il s'appelle Gold Fish soit poisson or et pour ceux qui s'en souviennent, Yoann et moi avions eu Dimitri le poisson or. Ce van était définitivement fait pour nous ! Nous nous affranchissons de la paperasserie et notre hôte nous donne tous les bons tuyaux pour se débrouiller avec le van et camper. Nous partons directement faire des courses, nous y passons un long long moment, c'est comme un emménagement, il faut tout acheter... Puis nous déjeunons au Burger King, et partons en mission auberge pour récupérer nos sacs. C'est à ce moment là que nous nous rendons vraiment compte que Christchurch a été totalement dévastée par le tremblement de terre de 2010. Tout le centre ville est en travaux, de nombreux immeubles sont fissurés voir pour certains il ne reste qu'un trou béant. C'est impressionnant ! Du coup, nous mettons un certain temps à retrouver l'auberge. Il est 15h lorsque nous sommes prêts à quitter la ville. Pour notre premier point de chute nous voulons un endroit proche de Christchurch. Nous nous rendons à la péninsule de Banks à 75km de Christchurch. La route pour la péninsule est superbe. Nous trouvons nos premiers moutons se nourrissant dans de belles prairies vertes entourées de montagnes tout aussi verdoyantes. Nous nous arrêtons dans la petite bourgade de Little River où nous nous renseignons sur les sites de camping gratuits. Nous voilà repartis munis d'une carte des alentours. Nous choisissons le site de wainui qui se trouve au bord de la mer. C'est magnifique. Nous nous posons dans ce bel endroit découvrant toutes les facilités de notre van. Il est trop génial ! Au moment de nous préparer le diner, le vent se lève et nous amène de gros gros nuages... oups, nous nous dépêchons de nous préparer à manger, au menu penne aux petits légumes.


050 nz banks 0015


Nous sommes super contents de pouvoir cuisiner à nouveau avec produits frais. Nous nous régalons. C'est fou, les jours sont supers longs. Il est 22h et il fait à peine nuit. Ça nous change de la Calédonie. Nous passons une première super nuit dans notre van.

 

15 Décembre : Péninsule de Banks – Lac Tekapo (330km)

Ce matin le ciel est à nouveau dégagé nous ne nous lassons pas de cette vue magnifique. Nous nous faisons un super petit déjeuner avec du muesli, des fruits frais, du pain et du miel. Nous partons nous balader dans la péninsule et allons jusque Akaroa réputée comme la ville française, les premiers colons français s'installèrent ici... C'est drôle tous ces panneaux écrits en français et cette 2 chevaux garée dans la rue avec sa plaque d'immatriculation « Pastis ».


050 nz banks 0023


Nous nous arrêtons au visitor centre pour réserver notre traversée entre l'île du Sud et l'île du Nord. Les personnes bossant dans ces structures sont vraiment sympa. Nous profitons de la librairie d'en face pour un peu surfer sur le net. Du coup, nous quittons assez tard Akaroa et faisons le détour par la Summit Road, qui comme son nom l'indique longe les bords du cratère de l'ancien volcan à l'origine de cette péninsule. La route est très belle, les panoramas sur la baie sont spectaculaires.


050 nz banks 0030


Nous filons ensuite droit vers le Sud. Le temps s'assombrit. Nous ne savons pas encore où dormir. Arrivés à Géraldine vers 17h, nous décidons de continuer vers le Lac Tekapo. les paysages sur la route restent grandioses. Les éclaircies laissent apparaître nos premiers sommets enneigés et les magnifiques fleurs sur le bord de la route viennent colorer ces jolis panoramas.


051 nz tekapo 0021


Nous arrivons au lac Tekapo et décidons de nous engager sur la route longeant sa rive droite. Cette route n'est pas bitumée, ça commence mal, nous voyons des interdictions de camper partout. Nous trouvons un panneau indiquant une interdiction de camper sur 20kms, nous prenons l'hypothèse que cela sera autorisé après. Nous ne regrettons pas de prendre cette route ne serait ce que pour ces paysages magnifiques. Ce lac d'un bleu profond avec en arrière fond les montagnes. Franchement c'est grandiose.


051 nz tekapo 0036


Finalement, nous ne trouvons pas d'aire à proprement parlé mais trouvons une route menant au bord du lac sans d'interdiction indiquée. Nous nous posons là dans cet endroit magique, nous nous offrons même le luxe d'une douche avec la bonne vieille technique du camel bag.:-) Nous passons une soirée délicieuse, avec un petit sentiment d'être seuls au monde. En prime un magnifique ciel étoilé !

 

16 Décembre : Lac Tekapo – Mont Cook (180km)

Lever tôt, nous profitons de lieu paisible autour d'un bon petit déjeuner. Le temps est toujours aussi radieux.


051 nz tekapo 0116


Nous empruntons à nouveau cette jolie petite route non goudronnée pour rejoindre le village de Tekapo. Nous allons au visitor centre, mine d'information du coin. Par curiosité, nous demandons des infos sur les campings. La nana nous dit que là où nous avons campé est toléré mais elle nous confirme que de « vraies » aires existaient... L'avantage de la notre c'est que nous étions que deux:). Nous nous rendons au Mont John en chemin nous tombons sur un mini van de malaisiens qui avaient planté leur van pour prendre une photo. C'est vrai que le coin est magnifique mais de là à y planter son van...


051 nz tekapo 0156


Nous proposons au conducteur de le ramener en ville. Nous retournons donc en ville, attendons qu'il passe quelques coups de fil et le ramenons ensuite à son van pour qu'ils attendent une remorque. Nous rejoignons ensuite l'observatoire d'où la vue sur les lacs environnants est très jolie. Nous prenons la route vers le Mont Cook. C'est toujours le spectacle pour les yeux ! Tant de beautés variées, c'est trop pour nos petits yeux. Le panorama sur le lac Pukaki avec en fond les montagnes du mont Cook national park est une pure merveille.


051 nz tekapo 0174


Nous nous engageons sur la route menant au Mont Cook, sommet de la Nouvelle Zélande avec ses 3 754m. Il faudra peut être que j'arrête de le dire mais quand même la route est superbe.


052 nz mtcook 0024


Nous arrivons au mont Cook en début d'après midi et nous installons au camping de white horse hill. Nous déjeunons et partons faire la petite rando de Hooker Valley qui mène au glacier de Hooker après avoir traversé 3 ponts suspendus et nous offrant de beaux panoramas sur le Mont Cook.


052 nz mtcook 0047


A noter nous dégustons deux ricola offert par Djane pour mes 30 ans et à n'ouvrir qu'au bout du monde. Promesse tenue ! Nous repassons au camping et enchainons avec la petite balade « Kea Point » d'où nous avons un autre beau panorama du mont Cook.


052 nz mtcook 0112


Nous revenons au camping, prenons une petite douche toujours en système Mike Roudoud Gyver. Deux contraintes supplémentaires par rapport à hier, les gens et le vent qui souffle sacrément fort. C'est sans compter le génie de Yoann... Nous faisons aussi une petite lessive, nous préparons à manger. Nous sommes bien posés au confort du van et ne regrettons pas trop notre tente sagement entreposée dans le coffre, avec le vent qu'il y a nous voyons les tentes s'envoler autour de nous. Petite soirée tranquille et petit film avant de se coucher.

 

17 Décembre : Mont Cook – Queenstown (270km)

Je me réveille un peu patrac... Nous quittons le Mont Cook en faisant une dernière petite balade « Tasman Glacier View Track », encore des paysages magnifiques avec un super panorama à la fin. La Nouvelle Zélande nous réserve encore de belles surprises je crois... Nous reprenons la route vers Queenstown.


053 nz queenstown 0021


Le temps se dégrade sur le trajet et mon état aussi. Nous arrivons à Queenstown bordée par le joli lac wakatipu en début d'après midi, il pleut, c'est bondé de personnes et je ne me sens vraiment pas bien. Nous passons au visitor centre pour prendre quelques infos sur les croisières, les sauts en chute libre et les campings. Puis nous filons vers le Moke Lake un des free campings aux alentours de Queenstown qui se mérite puisqu'il y a environ 7km de route non goudronnée pour parvenir au camping. Le cadre est grandiose, en chemin de belles prairies et des moutons, à l'arrivée un magnifique lac entouré de montagnes. C'est top.


053 nz queenstown 0037


A peine sortis du van nous faisons la rencontre des Sand Fly, sorte de mouches qui piquent comme un moustique, moins top... De toute façon je ne suis pas vraiment en mesure de profiter du monde extérieur. Il pluviote, et surtout à peine le repas ingurgité, je le rends à la nature... Ce sera comme ça toute l'après midi. Je reste couchée, Yoann et moi regardons un film puis Yoann travaille sur les photos. Diner sauté, je serai restée au lit de 16h à 10h le lendemain...

 

18 Décembre : Queenstown - Milford Sounds (295km)

Cela va un peu mieux ce matin. Le temps est moins pluvieux mais est toujours un peu grisâtre. Nous partons vers 11h du camp et filons vers Te anau où nous faisons un bref arrêt pour vérifier les possibilités de randos dans le coin. Beaucoup sont contingentées pendant la haute saison et nous sommes en plein dedans, d'autres ne le sont pas mais c'est la galère sachant que nous sommes véhiculés pour rejoindre les points de départs ou d'arrivée... Bref dans le coin, nous nous contenterons de balades à la journée. Nous prenons la fameuse Te anau Milford Highway qui permet d'avoir un bel aperçu de la région des Fjords. En effet, nous ne sommes pas déçus et profitons de superbes paysages. Nous nous arrêtons à l'aire de Lac Gunn où nous bénéficions d'une magnifique vue sur le lac. Nous sommes arrivés à la bonne heure. Des voitures sont obligées de rebrousser chemin car il n'y a pas de places. Yoann nous prépare à diner, c'est le moment de vérité pour mon estomac ! Bilan, ce n'est toujours pas ça... attendons encore un peu...

 

19 Décembre : Milford Sounds – Queenstown (300km)

Ce matin nous mettons le réveil... Nous aimerions faire la croisière de 9h sur le fjord de Milford. Le temps est toujours couvert, pourtant la météo annonce du beau. Nous verrons bien. Nous filons vers le fjord de Milford, les paysages sont grandioses sur le parcours. Arrivés là bas, il commence à pluvioter, ce qui a le don de nous démotiver pour la croisière. Pas de décision le ventre vide, nous verrons si nous faisons celle de 11h, en attendant nous petit déjeunons et allons faire les mini balades dans le coin  pour avoir de jolis points de vue du fjord : « Piopiotahi Milford Foreshoe walk » et le «  Piopiotahi Milford lookout ». La première est celle qui offre selon nous le plus joli point de vue. Cela a du charme sous cette grisaille.:)

 

054 nz milford 0066

 

De retour sous de maigres éclaircies, nous décidons de ne pas faire de croisière et d'aller plutôt randonner un peu. Nous reprenons la Te anau Milford highway en sens inverse. Le temps commence à se dégager significativement offrant un tout autre visage aux paysages. Des montagnes enneigées font leur apparition. Nous nous arrêtons à the Divide pour faire une petite marche. Ce lieu correspond aussi au début d'un des « grands » treks de la Nouvelle Zélande, le « Routeburn track ». Nous allons d'ailleurs emprunter une infime partie de ce trek pour faire la marche « Key summit ». La rando est super jolie, démarrage dans la forêt primaire, rencontre avec un énorme pigeon...:) puis super panorama sur les sommets environnants et le lac d'altitude le lac Marian, le temps est devenu magnifique. Ils ne sont pas mauvais ces météorologues néo-zélandais...

 

054 NZ Milford 0111

 

Par contre, ma forme n'est pas franchement olympique même cette petite marche de 2/3h m'épuise... Nous repartons et filons vers le Sud, nous redécouvrons sous un œil nouveau cette super jolie route avec ces belles fleurs que nous voyons souvent dans les prairies néo-zélandaises (nous ne connaissons toujours pas le nom), ces rivières, ces montagnes. Nous faisons un bref arrêt à « Mirror Lakes » et nous retrouvons à Te anau. Le temps de faire quelques courses, nous décidons de repartir pour Queenstown en fin d'après midi. La route par cette fin de journée ensoleillée est splendide. Nous étions totalement passé à coté à l'aller...:). Merci le beau temps. Nous arrivons à Queenstown qui nous offre également une toute autre perspective. Nous comprenons l'engouement pour cette petite ville du sud de la Nouvelle Zélande. Nous retournons à notre camping de Moke Lake. Nous retrouvons notre place. Il y a un peu plus de monde. Nous préparons un diner simple espérant que je retrouve la forme... 

 

055 nz queenstown 0012

 

20 Décembre : Le grand saut... (130km)

Non, nous ne nous sommes pas mariés en Nouvelle Zélande. Quelques minutes de patience et vous comprendrez...:-)...

Ce matin ce n'est pas encore la grande forme, on attendra encore un peu, du coup nous prenons notre temps... Le ciel est radieux, nous nous offrons une petite baignade dans le lac qui nous semble gelé ! Ça fait du bien !

 

055 nz queenstown 0019

 

Nous quittons le camp en fin de matinée et repassons par Queenstown. Nous passons à tout hasard à une agence spécialisée en saut en chute libre, en se disant de toute façon c'est impossible qu'il y ait de la place pour le jour même (ca me rassurait d'ailleurs...). Je pars donc me renseigner. Il est 12h45. La nana me répond : « oui vous pouvez sauter à 13h15 ou 14h15 »... Franchement, je ne m'attendais pas à cette réponse et lui réponds « ah, je vais en discuter avec mon copain.... ». Je rejoins donc Yoann en lui annonçant la « bonne » nouvelle (sans trop faire la maline)... Le seul bémol est mon état de forme mais bon je n'ai pas envie de le laisser tout contrôler... Il existe bien une autre raison de ne pas le faire c'est la PEUR... et là c'est un sentiment qu'il ne faut pas trop écouter non plus. « Bon bah on le fait ! ». Me voilà reparti pour réserver notre saut.... Nous partons garer la voiture et nous voilà 30 minutes plus tard, dans une pièce où on nous explique le déroulement du truc, on nous passe une petite vidéo... Et hop, nous montons dans un van et nous rendons à 20 minutes de Queenstown pour le lieu de départ de l'avion. Nous attendons quelques instants sur l'herbe, en profitant du spectacle de ceux terminant leurs sauts. A ce moment là, il faut éviter de trop penser. Nous sommes appelés et sommes revêtus de nos habits de lumière...

 

 055 NZ QueensTown 0074 055 NZ QueensTown 0072

 

Nous rencontrons nos moniteurs de sauts alors pour Yoann ce sera Peter le fou hongrois qui prétend que c'est également pour lui son premier saut et pour moi ce sera la sérieuse Nikkie néo-zélandaise. Nous sommes briefés sur la pose à adopter pendant le saut : la « Banana pose » et c'est parti nous montons dans l'avion, un coucou comme je les aime ! L'avion est totalement vide à l'intérieur et les binômes s'assoient les uns derrières les autres à même le sol de l'avion. On respire, ça secoue bien ces petits engins. Les paysages sont hallucinants vus d'en haut. Les sommets enneigés, le lac, la ville. On en prend plein les yeux rien que de l'avion. Nikkie prend la température, elle me montre l'altitude une fois à 6000 pieds (1,8 km), nous sommes déjà au dessus des montagnes : « C'est bon non... :-) », ce n'est que la moitié. Nous continuons l'ascension, dans un sens ce n'est pas plus mal de sauter de l'avion car c'est pas super rassurant ces petits coucous...:-) arrivés vers la bonne altitude, ça s'agite. Un des photographes ouvre la porte, il faut attendre qu'un voyant passe au vert... on ne peut plus reculer... c'est imminent. Un dernier salut à Yoann, et hop Nikkie et moi qui rampons pour atteindre la porte de l'avion, enfin c'est plutôt elle qui donne le rythme. Je ne regarde pas en bas, je suis au bord de l'avion, non je ne regarde pas en bas : « aaaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhhhh », et c'est parti pour 45 secondes de chute libre Grandioses ! Géniales ! Incroyables ! Magiques ! Magnifiques ! Quel fabuleux sentiment de liberté ! C'est long et à la fois très court jusqu'au moment où Nikkie ouvre le parachute . Les paysages sont complètement dingues. Nikkie en profite pour me créer de nouvelles petites sensations avec le parachute, assez pour que je me rappelle que je ne suis pas bien du ventre....:-) Nous survolons les airs encore quelques minutes et c'est l'atterrissage physique car mentalement nous sommes encore perchés. Je retrouve Yoann qui a sauté juste après moi et qui est comme moi tout chamboulé par cette expérience magique. Nous avons adoré ce petit cadeau de Noël que le papa Noël nous a offert en avance. Nous remercions nos coéquipiers et rentrons sur Queenstown léger et encore sous le choc. Nous arrivons au club et récupérons nos cadeaux (grâce au petit prospectus disposé à l'aéroport et précieusement gardés). Nous partons ensuite dans un petit resto qui fait des hamburgers et où nous avons constamment vue la queue devant (c'est que ca doit être bon) et nous offrons un méga hamburger. C'est vrai qu'ils sont bons... Nous reprenons la route vers wanaka par la route des montagnes, la route est superbe.

 

056 nz wanaka 0007

 

Par contre, je me fais rattraper par ce burger qui dans mon état n'était absolument pas préconisé. Il va falloir passer au traitement de cette petite maladie du voyageur... Nous campons au Lac Hawea dans un camping super sympa. Nous nous préparons à diner et au lit avec pleins d'étoiles dans les yeux... 

 

21 Décembre : Lac Hawea – Fox Glacier ( 240km)

Nous ne sommes décidément pas très matinaux en Nouvelle Zélande. Il faut dire que ces longues journées ne nous y aident pas. De toute façon rien ne presse et comme l'avait prédit la météo, il ne fait pas très beau.

 

057 nz roadtoglacier 0012

 

Nous faisons route vers la région des glaciers, la route est très boisée, beaucoup de forêts type primaires et nous l'imaginons des monts autour de nous. Nous rejoignons ensuite la mer qui semble déchainée. Arrivés au Fox Glacier, nous décidons de remettre la visite au lendemain et de se poser au camping. Nous choisissons l'unique camping gratuit du coin au bord de la mer « Gillespies Beach », il ne s'agit en réalité que d'un parking Nous voyons notre premier Kea, perroquet néo-zélandais. Nous restons posés la fin d'après midi à bouquiner et à travailler sur nos photos, obligés de se badigeonner d'anti-moustiques pour éviter les mouches piquantes. Quelles sont pénibles!. Le soir, nous avons le droit à un coucher de soleil fabuleux. Mon état s'améliore, le plan médicament semble fonctionner... pourvu que ca dure.


057 nz roadtoglacier 0037


 

22 Décembre : Fox Glacier – Franz Joseph Glacier – Lac Mahinapua (190km)

Le temps est dégagé, tout du moins sur la plage...Nous nous dirigeons vers le Fox Glacier et à mesure que nous nous approchons des montagnes, le ciel reste couvert... On nous aurait menti...:-) Ce n'est pas aujourd'hui que nous reverrons le Mont Cook. Nous faisons la balade qui nous emmène sur le front du glacier. Il est impressionnant. Dommage que ces nuages ne nous permettent pas de profiter de la totalité du spectacle. 

 

058 nz glacier 0015

 

Nous enchainons ensuite avec la visite du Franz Joseph Glacier. Nous ne pouvons malheureusement faire aucune des marches qui permettent de prendre de la hauteur et de vraiment se dégourdir les jambes. Nous nous contentons comme pour le Fox Glacier de faire la balade qui nous emmène au pied du glacier. Nous profitons d'une éclaircie pour apprécier de la grandeur de celui ci.

 

058 nz glacier 0020

 

Nous reprenons ensuite la route et faisons halte au Lac Mahinapua où nous profitons du soleil radieux ( et oui nous avons quitté les montagnes) pour nous doucher, laver nos vêtements  et se poser. 


 

23 Décembre : Lac Mahinapua – Paparoa National Park – Lyell Upper Buller Gorge (200km)

Journée tranquille. Nous quittons le lac Mahinapua en fin de matinée et nous rendons à Greymouth où nous en profitons pour faire des courses pour notre réveillon de Noël. Nous savons que cette année il n'aura pas la même saveur... Rien ici ne laisse penser que Noël et la fin d'année sont là : ciel bleu, soleil, chaleur... pas de signe du bonhomme au costume rouge ni de ses rennes. Nous profitons d'être en ville pour essayer de nous connecter à internet. Nous trouvons la librairie de la ville et profitons de sa connexion wifi gratuite. Nous restons un bon moment. Nous quittons la ville en direction du Nord. En chemin, nous faisons une halte au Paparoa National Park où nous admirons les pancakes rocks, formation calcaire ayant la forme d'une pile de crêpes.

 

059 nz pancakes 0024

 

Nous ne nous attardons pas et reprenons la route en fin d'après midi. Notre but étant de se rapprocher du Nord de l'île du Sud pour passer Noël. Nous nous arrêtons à un camping sur notre chemin, un peu en écart de la route. L'endroit est sympa mais nos amies les mouches sont toujours là. RRRrrr. Des hollandais viennent discuter avec nous, nous échangeons sur nos expériences néo-zélandaises et nous refilons les bons tuyaux. Nous dinons à la nuit tombée.

 

24 Décembre : Lyell Upper Buller Gorge – Parc National Abel Tasman – Totaranui (285km)

Nous quittons le camping très tôt sans déjeuner. Nous nous arrêtons à la ville suivante Murchison River pour prendre notre petit déjeuner et pour que Yoann prépare la marinade du repas du soir.:-) Nous filons vers le Parc Abel Tasman. Nous souhaitons arriver tôt car en cette période de grands congés pour les néo-zélandais, nous ne savons pas trop à quoi nous attendre en terme de disponibilités dans les campings, sachant de plus que cet endroit est très populaire. Nous souhaitons également arriver tôt pour nous renseigner auprès du DOC (département de conservation, institut qui gère les parcs nationaux) sur le célèbre sentier côtier du parc et comme le 25 tout est fermé... Nous arrivons donc à Marahau, entrée Sud du parc en fin de matinée. Contrairement à ce qui nous a été indiqué pas de bureau du DOC ici. Bon ça commence bien, nous partons dans un espèce de bureau d'information où la nana nous dit que le camping au Nord du parc n'est réservé que pour les personnes faisant le trek mais que par contre elle a un camping. J'ai un peu du mal avec les centres d'information qui ont eux mêmes un intérêt pour croire la fiabilité de leurs infos... Nous décidons de nous rendre au Nord car nous sommes surs de la présence d'un bureau du DOC là-bas. Par contre les prévisions météos ça n'a pas l'air d'être ça... Nous prenons donc une petite route sinueuse qui passe dans les montagnes de pins et offre de temps à autres de superbes panoramas sur la mer. C'est assez long de parcourir les quelques dizaines de kms qui nous séparent de Takaka. Arrivés là-bas, nous nous rendons donc au bureau du DOC qui nous confirme la disponibilité du camping au Nord du parc... et qui nous confirme que le temps se dégrade. Seul jour de clémence normalement demain et encore avec des pluies l'après midi... Yoann et moi ne sommes pas des fanas de randos sous la flotte, du coup nous nous disons que nous profiterons de la journée de demain pour faire une boucle alternant entre une partie du sentier côtier et une partie du sentier dans les terres. Tant pis pour la totalité du sentier côtier. Dans le bureau du DOC, nous tombons sur un français Julien qui vient de se faire le sentier dans un sens et qui le refait dans l'autre pour ne pas payer le taxi bateau qui pourrait le ramener à son point de départ.:-) Du coup, il va comme nous à Totaranui, il nous demande si nous pouvons l'amener. Pas de problème, nous le prenons avec nous et discutons avec lui le temps du trajet. Il vient de passer deux ans en Australie en « work and holiday visa » et profite de voyager encore pendant un an. Arrivés au camping, nos chemins se séparent, il prévoit de faire du camping sauvage:). Yoann et moi nous choisissons une petite place, le camping est énorme, il y a du monde mais il est suffisamment bien disposé pour que cela ne se ressente pas. Nous sommes tout à coté de la plage de Totaranui qui est sympa. En nous rendant à la plage nous tombons sur un couple d'allemand que nous n'arrêtons pas de croiser depuis quelques jours et sur Julien. Nous discutons un moment avec eux. Le temps file, il est déjà plus de 20h et le repas n'est même pas lancé:-). Nous nous quittons tous. Yoann et moi filons à la douche et commençons à préparer le repas. Nous partons chacun à notre tour en expédition pour essayer de retrouver Julien. Nous ne souhaitons pas qu'il passe Noël seul. Après une tentative infructueuse, nous parvenons à le retrouver. Nous sommes très contents qu'il se joigne à nous. Par contre il a déjà mangé, il ne nous fera donc pas le plaisir de diner avec nous. Nous trinquons à la santé de tous. Yoann et moi nous régalons de saumon fumé ! Les allemands viennent également se joindre à nous. Nous passons la fin de soirée avec eux. Voilà un réveillon atypique, nous préférons tout de même ceux avec nos familles alors à l'année prochaine...:)


25 Décembre : Parc National Abel Tasman – Joyeux Noël (35km)

Bon petit déjeuner copieux, le temps est bien couvert... Bon, nous nous préparons tout de même pour un décrassage de Noël ! Nous commençons par le sentier côtier, dans la mesure où ils annoncent des pluies dans l'après midi, nous préférons sécuriser la vue de la côte. Nous nous dirigeons vers le Nord : Anapai Bay, en chemin nous faisons un détour par le Headland Track qui offre un beau panorama sur la plage de Totaranui et les baies plus au Sud. Nous nous rendons compte que nous captons et du coup nous en profitons pour envoyer quelques messages à la famille qui doivent être en plein réveillon...


060 nz tasman 0031


Nous arrivons sur plusieurs baies quasi désertes, c'est magnifique.


060 nz tasman 0083

060 nz tasman 0059 060 nz tasman 0065


Arrivés à Mutton Cove, nous décidons de faire un détour par Separation Point. Bien nous en a pris, à peine en chemin, nous apercevons un phoque qui nage dans l'eau... Nous restons focalisés sur sa petite nageoire en guettant sa tête sortant de temps à autre pour respirer. Prêts à quitter cette petite crique, nous voyons une mouette s'agiter dans tous les sens et là surprise, Yoann et moi nous rendons compte qu'il y a un énorme phoque juste là sous nos yeux. Tellement captivés par son copain jouant dans l'eau que nous n'avions pas vu l'imposant mammifère se prélassant sur les rochers. Il est trop mignon...


060 nz tasman 0088


Nous continuons donc vers Separation Point connu pour sa colonie de phoques. Nous les sentons...:) et en apercevons plusieurs jouer dans l'eau. Notre chemin nous mène ensuite à whariharangi Bay. C'est beau, en plus le temps est magnifique.... Du coup nous attaquons le sentier des terres en plein cagnard, n'ayant absolument pas prévu ni crème solaire, ci casquette. Merci la météo... Le sentier monte bien, en fait nous devons traverser une colline pour atteindre le camping... Le panorama d'en haut est splendide.


060 nz tasman 0102

060 nz tasman 0110


Cette rando est un vrai régal. Nous arrivons au camp après 6h30 de marche et 22km dans les jambes, nous sommes bien crevés. Nous nous faisons un petit gouter équilibré... et une bonne douche glacée. Nous décidons de reprendre la route. Passés Takaka, nous nous arrêtons très vite sur une aire de pique nique avec toilettes, gage normalement de camping sauvage autorisé. De toute façon, nous sommes exténués. Nous camperons là...

 

26 Décembre : Takaka – Pelorus Bridge (150km)

La nuit ne fut pas trop réparatrice, un peu stressés de voir des rangers débarquer... Rien de tel n'est arrivé. Nous nous réveillons tôt et petit déjeunons. Nous reprenons la route à travers la montagne, c'est très couvert et il a plu cette nuit. Tiens la météo serait elle fiable... Nous filons vers Nelson, ville du Nord de l'île du Sud, traversant au passage quelques vignobles, nous faisons quelques achats et comme à l'accoutumée, nous squattons auprès de la librairie pour avoir internet. Nous passons au visitor center prendre quelques infos pour préparer les quelques jours qui nous restent sur l'île du Sud. Nous reprenons la route, nous sommes surpris par le fait que la Nouvelle Zélande soit aussi montagneuse. Au Sud, il y a les hauts sommets et au nord beaucoup de collines «déchirées par des cours d'eau». Nous décidons de nous arrêter sur une aire de camping gérée par le DOC et fait rare, cette aire permet d'avoir de l'électricité et prendre une douche chaude. Nous arrivons le coin est très sympa, petite rivière, des gens se baignent...

 

061 nz marlboroughsounds 0007

 

Le temps de s'enregistrer, la pluie arrive. Très bien, nous en profitons pour faire une bonne sieste. Cette aire correspond exactement à ce qu'il nous fallait... Nous profitons des joies de l'électricité!

 

27 – 28 Décembre : Marlborough Sounds (185km)

27 décembre : Pelorus Bridge – Nikau Cove, Malborough Sounds (60km)

Petite grasse mat. Nous restons dans notre lignée de prendre notre temps et de récupérer. Nous lavons un peu de linge, nous petit déjeunons et profitons une dernière fois d'une bonne douche chaude. Nous prenons la route vers midi. Malgré le temps peu engageant, nous nous rendons dans les Marlborough Sounds, fjord au nord de l'île du Sud où l'on peut trouver le circuit de randonnée Queen Charlotte Track sur lequel nous pouvons choisir des tronçons de balade à la journée. Par temps gris le fjord est déjà magnifique alors qu'est ce que ca doit être par beau temps...

 

061 nz marlboroughsounds 0020

 

Nous nous trouvons rapidement un endroit où passer la nuit. L'endroit est très mignon au bord de la mer. Nous passons l'après midi à bouquiner, siester, travailler sur le site. Ça fait du bien de ne rien faire... Le soir,  nous nous préparons des super Burgers maison : le Doodies Burger ;-)...

28 décembre : Nikau Cove – Picton – Whites Bay (125km)

Au réveil, il fait gris... Rien de vraiment engageant pour randonner... Nous partons tout de même vers Kenepuru Saddle. La route est jolie, nous continuons de longer le fjord. À mesure que nous avançons, les nuages s'épaississent et deviennent de plus en plus menaçant. Arrivés au point de connexion du Queen Charlotte Track, la visibilité est très réduite. Nous décidons de retourner plus au Sud pour voir si les conditions sont meilleures.

 

061 nz marlboroughsounds 0027

 

Arrivés à Cowshed Bay, ce n'est pas top mais nous attaquons tout de même une partie du Queen Charlotte Track sans il faut l'admettre de réelle motivation. Ce qui finit de nous achever est la pancarte indiquant que nous passons dans une partie « privée » du chemin alors que sur notre carte cette partie devait arriver bien plus tard. Du coup, à peine 30 minutes de marche et nous rebroussons chemin... Le mauvais temps commence à nous griser un peu. Nous quittons les Malborough Sounds et nous rendons à Picton. Là bas nous nous renseignons sur le temps, bilan pas top top dans les prochains jours, excepté peut être demain... Ni une ni deux nous partons voir la compagnie de Ferry avec laquelle nous avons réservé la traversée de l'île du Sud vers l'île du Nord et nous changeons notre billet. Nous partons demain sur le ferry de 14h. Espérons que cela soit meilleur sur l'île du Nord. En attendant, nous quittons Picton et allons dans un petit camping qui se trouve au bord de la mer : le camping Whites Bay. Nous arrivons un peu tard pour profiter du spectacle mais le camping est bien sympa. Nous prenons une petite douche glacial et prenons l'apéro. Petite soirée au camp tranquille.

  

29 Décembre : Traversée de l'île du Sud vers l'île du Nord (120km)

De belles éclaircies ce matin, nous partons sur la plage de Whites Bay qui est magnifique. Nous allons sur Picton où nous profitons de surfer sur le web et allons nous enregistrer pour le Ferry. Dans la file d'attente avant de monter dans le ferry, nous nous préparons une variante du Doodies Burger avec du jambon et un œuf, il faut bien finir les pains des burgers...:-) Nous montons sur le bateau et quittons notre poisson or, le temps de la traversée. Le temps est nuageux mais il y a de très belles éclaircie. Les paysages sont superbes, la traversée des Marlborough Sounds est vraiment géniale ! Dire qu'initialement nous avions pris un ferry de nuit... Nous sommes contents d'avoir la chance de voir le fjord par beau temps.


062 nz traversee 0071


La traversée dure 3h, nous arrivons sur l'île du Nord et le temps est plutôt couvert... Zut... Nous récupérons notre petit van et quittons rapidement Wellington. Les villes pour nous ce n'est pas trop ça. Nous filons vers le Nord. Du peu de route que nous parcourons l'île du Nord nous semble plus urbanisée, beaucoup de villes croisées sur notre chemin et ces arbres... Nous voyons de magnifiques arbres rouge et blanc qui borde la route. Un vrai plaisir des yeux. Nous nous arrêtons à un camping gratuit environ à 80 km de Wellington. Nous nous trouvons une petite place au calme. Dans la soirée, la pluie commence à tomber... Pourvu que cela ne dure pas.

 

30 – 31 décembre : Tongariro National Park (580km)

30 décembre  : Arrivée au Tongariro national Park sous la grisaille (375km)

Réveil sous la grisaille, le temps est bel et bien gâté. Nous prenons la route vers le Tongariro National Park. Nous arrivons dans l'après midi à Whakapapa village qui se trouve totalement dans le brouillard et la pluie... Autant dire que nous sommes passés à côté de tout paysage... Whakapa n'a de village que le nom, il y a juste quelques hôtels et un centre d'infos. Nous passons au Visitor Center et regardons les prévisions météos des jours à venir : c'est catastrophique ! Aie ! De plus avec les récentes éruptions des volcans du parc, certaines sections de trek sont fermées. Nous souhaitons faire la rando de 3 jours dans le parc : Tongariro Northern Circuit (tracé pas trop affecté par les éruptions). Nous devons revoir nos plans... Nous avons un petit passage à vide, tous ces jours de pluie et de grisaille commence sacrément à nous casser le moral. Il faut composer avec la nature, nous ne pouvons pas toujours avoir des conditions idéales. Nous nous rendons à Turangi, ville à une cinquantaine de kms du parc pour essayer d'avoir des infos un peu plus générales sur le temps dans le pays.... Là le discours est sensiblement différent. La nana du Visitor Centre nous dit que demain il y aura de belles éclaircies pendant la matinée et le reste de la journée. Nous sommes au summum du doute ! Nous décidons de retourner vers le Parc National. Nous déciderons demain en fonction des conditions le matin. Nous faisons d'abord quelques courses et retournons au Parc où nous trouvons un petit camping (Mangahuia) non loin de Whakapapa. La soirée est pluvieuse et la nuit aussi... cela ne s'annonce pas très bien.

31 décembre  : Tongariro Alpine Crossing (205km)

Réveil 7h, toujours pas l'ombre d'un volcan visible. Un épais manteau gris les recouvre. Pourtant de tout de même quelques coins de ciel bleu... Nous partons pour Whakapapa, nous nous sommes faits une raison pour le circuit de 2/3jours mais nous ne savons pas si nous allons faire le Tongariro Alpine Crossing. Le temps n'est quand même pas folichon. De plus, ce circuit ne peut pas être fait dans sa totalité à cause des risques d' éruption, du coup ils ont fermé l'accès au public du parking permettant d'accéder à ce sentier, du coup il faut prendre une navette ou marcher pendant 2h... Tout cela fait que notre prise de décision n'est pas spontanée. Finalement, nous décidons de tout de même le faire et d'y croire... Nous arrivons vers 9h30 au départ du sentier. Les sommets sont toujours dans la grisaille nous apercevons de ci de là des coulées de lave et nous devinons un début de volcan. Le paysage est assez lunaire.

 

063 nz tongariro 0012

 

Un petit torrent et quelques broussailles donnent un peu de couleurs au tableau. Tout ceci donne une atmosphère particulière à l'endroit. Cela nous fait un peu penser à l'ambiance au Piton de la Fournaise à la Réunion (qui d'ailleurs avait fini par se dégager...). Nous entamons l'ascension, le vent se lève. Yoann croise un couple de français et là, leur verdict est sans appel, ils n'ont rien vu arrivés en haut... Allez soyons optimistes surtout que de temps à autre nous apercevons de très belles éclaircies. Nous arrivons à un espèce de plateau, nous avons le vent dans le dos ce qui est plutôt cool. Il commence à faire bien froid. Au moment d'entamer une deuxième montée, le ciel se couvre totalement et la grêle se met à tomber. Nous étions prévenu le climat en altitude varie rapidement et ce n'est pas comme si nous étions partis par grand ciel bleu. Nous montons tout de même, le vent est d'une force incroyable. Parfois nous sommes emportés par des rafales. Nous arrivons au sommet de l'arête que nous suivons. Nous ne voyons rien, excepté qu'une pancarte nous fait comprendre que nous sommes arrivés au bout de l'accès autorisé pour le Tongariro Alpine Crossing. Je m'accroche à la pancarte tellement le vent est fort.

 

063 nz tongariro 0034

 

Nous restons quelques instants et nous disons qu'aujourd'hui le temps ne jouera pas en notre faveur. Nous sommes frigorifiés. Nous ne pouvons pas nous attarder. Nous restons encore quelques minutes, la persévérance finit par payer, nous apercevons furtivement un des Emerald Lake. Nous y croyons et attaquons la descente vers les lacs en nous cachant derrière une arête pour nous protéger du vent. Et là miracle, une magnifique éclaircie dégage les Emerald Lake ainsi que le Blue Lake, le vent tombe. Merci Nature ! Quel bonheur de découvrir ce paysage volcanique somptueux !!!

 

063 nz tongariro 0051

 

Nous restons un bon moment à contempler ce spectacle mesurant pleinement la chance que nous avons de pouvoir y assister. En remontant nous découvrons également le « Red Crater », le cratère rouge qui comme son nom l'indique a une magnifique couleur rouge. En redescendant, le Mont Ngauruhoe se dégage complètement. Nous n'en croyons pas nos yeux.

 

063 nz tongariro 0100

 

Le vent est à nouveau extrêmement fort et nos doigts sont gelés. Nous entamons le retour sur le plateau et comme pour nous montrer que la Nature reste reine et imprévisible, une pluie diluvienne accompagnée de grêle s'abat sur nous. Arrivés au pied du volcan, nous sommes trempés mais le soleil repointe son nez ,. Nous arrivons rapidement au parking et aurons mis finalement 4h30 à faire les 16kms de la randonnée. Nous sommes heureux d'avoir fait cette rando dans ces conditions ! Nous nous faisons un petit encas en attendant la navette de 15h. Comme pour nous faire un dernier signe, le ciel se dégage quasi complètement nous permettant de profiter de la vue d'ensemble du parc. Nous voyons même les cimes enneigés du mont Ruapehu qui est le plus haut du parc. De retour au village, nous apprécions vraiment la vue dégagée qui s'offre à nous et à côté de laquelle nous étions totalement passé hier.

 

063 nz tongariro 0109

 

Pris d'une certaine euphorie, nous décidons de passer le réveillon au Mont Taranaki malgré les mauvaises conditions météo annoncées. Il est 16h, c'est parti pour un peu plus de 200kms dont 150 kms sur une route très sinueuse (nous ne le savions évidemment pas avant de nous lancer). La route 43 s'appelle aussi « Forgotten world highway » : la route du monde oublié. Nous allons vite comprendre pourquoi. La route est magnifique, coupant à travers des collines vertes très marquées, et arrivant soudain dans des gorges où la route devient non goudronnée. Une forêt tropicale luxuriante contraste totalement avec les collines. Nous ne croisons pas âme qui vive... D'une façon aussi soudaine que les gorges sont apparues, nous retombons sur les collines vertes avec les moutons. Nous devons à plusieurs reprises croiser la voie ferrée. Un voyage en train doit également être très sympa. Nous trouvons la route vraiment géniale même si la fatigue et la faim se font vraiment sentir... Nous gagnons de la hauteur et apercevons le majestueux Mont Tarakani. Nous sommes encore à 80kms... Au bout d'environ 3h30 de route, nous arrivons à Stratford vers 19h30 et nous nous offrons le luxe d'aller à un holiday park. Nous trouvons un emplacement ma foi simple mais fort sympathique. Nous prenons une bonne douche chaude et en profitons pour laver et sécher notre linge. Quel bonheur. Nous entamons notre réveillon de la Saint Sylvestre heureux de notre journée marathon. Au menu, du saumon fumé et un délicieux sauvignon blanc des Malborough Sounds. Quel régal. Nous veillons jusque l'heure fatidique conscient que nous sommes dans les premiers...:) Bonne année 2013 à tous et à nos douces retrouvailles en Juillet...

 

064 nz taranaki 0006


 

01 Janvier : Mont Taranaki – Bonne année 2013 (270km)

 

Une bonne grasse matinée et une beau ciel bleu pour bien commencer l'année. Nous quittons le camping vers 12h et allons nous renseigner sur les balades à faire au mont Tarakani. Nous ne l'avons pas encore aperçu depuis notre arrivée (hier soir comme nous sommes arrivés, il avait revêtu un petit manteau nuageux). Quand nous l'apercevons enfin. Waouh ! Ce sommet est vraiment impressionnant.


064 nz taranaki 0017


Nous décidons de partir faire une petite balade à North Egmont pensant initialement faire une balade jusqu'à un lac d'où nous verrions se réfléchir le mont... En fait nous n'étions pas au bon endroit.. et en plus il y a tellement de vent que nous ne verrions rien se réfléchir sur le lac...:) Du coup, nous partons tout de même faire un petit tour à la Véronika Loop, en hommage à notre amie Bébert...;-). Rien de spectaculaire mais tout de même une jolie forêt et de temps à autre de belles vues sur le Mont Taranaki. Nous passons par New Plymouth où nous faisons quelques courses et reprenons la route vers le Nord. Nous retrouvons ces magnifiques arbres rouges et blancs... et passons de temps à autre en bordure de mer, c'est très sympa. Nous retrouvons ensuite nos collines vertes et nous nous arrêtons camper à Ngaherenga, Pureora Forest Park vers 21h et sommes attaqués par les moustiques. Avant de se coucher une bataille sans merci fait rage.

 

02 – 04 Janvier : Lac Taupo (340km)

02 janvier  : Tranquilles à Taupo (90km)

Ce matin, nous nous rendons à Taupo, la ville des sports extrêmes de l'île du Nord au bord d'un énorme lac. Nous avions déjà aperçu le lac depuis Turangi sous le mauvais temps et là c'est autre chose... D'ailleurs, nous apercevons les sommets du Tongariro National Park, ce qui nous laisse penser que la météo s'était un peu plantée... Nous n'avons pour autant aucun regret... Nous cherchons en vain un endroit pour nous connecter et passons nous renseigner sur les activités à faire dans le coin. Comme nous l'avait indiqué des hollandais dans l'île du Sud, il y a un camping gratuit au bord de la Waikato River près des Huka Falls. Nous nous y rendons pour voir si ce n'est pas trop rempli. Il y a du monde et il ne faut pas arriver trop tard si l'on souhaite une place au bord de la rivière. D'ailleurs, au départ nous avons été un peu gourmand et avons voulu mettre le van totalement au bord de la rivière... Erreur ! D'une part le terrain n'était absolument pas plat et en plus on sentait un sol très fragile et poreux. Du coup nous décidons de le remettre plus haut, nous nous faisons une belle frayeur car il s'est mis à patiner... Plus de peur que de mal.. Nous passons l'après midi dans cet endroit plutôt calme et agréable.

 

065 nz taupo 0003

 

Yoann se baigne même dans la rivière, j'en profite pour bosser sur le site... La soirée est pluvieuse et la nuit aussi... cela ne s'annonce pas très bien.

03 Janvier : Toujours tranquilles à Taupo

Le temps n'est pas très glorieux ce matin, c'est fou la vitesse à laquelle le climat change. Nous partons voir les Huka Falls puis nous nous rendons en ville. Étant donné le temps, nous nous posons quasi toute la journée à la bibliothèque pour squatter internet et commencer à préparer un peu notre arrivée en Amérique du Sud. Au passage, nous pensons nous être pris une amende de stationnement, la réponse dans quelques semaines... Nous retournons passer la fin de journée au camping de la veille qui est vraiment plutôt sympa.

04 Janvier : De Taupo à Rotorua, campement à Matata (250km)

Grand Ciel bleu ce matin, nous en profitons pour nous rendre à Rotorua qui se trouve à 80km au nord de Taupo. Arrivés à Rotorua, une belle odeur de soufre = d'oeuf pourri s'abat sur nos narines, nous ne dormirons pas là ce soir.. Rotorua est connue pour être une des zones géothermiques les plus actives de Nouvelle Zélande avec au programme geysers, bassins de boue et sources d'eau chaude dispersés autour de la ville. La population Maoris est également très présente. Nous découvrons rapidement que tous les centres d'intérêt sont payants (et pas donnés..). Donc soit nous partons sans rien voir, soit ce que nous décidons nous choisissons une activité. Nous prenons donc les différents prospectus et allons visiter le site de Wai-O-Tapu qui nous semble le plus "joli" selon nos « critères »... Nous refaisons 20km vers le sud pour atteindre le site... Si nous avions su... Nous faisons une balade d'environ 1h30 au milieu des bassins de boue, magnifiques lacs et sources multicolores dont la Champagne Pool chargée de fines bulles. Le site nous fait penser un peu au Yellowstone, c'est très joli.

 

066 nz rotorua 0027

066 nz rotorua 0083

 

A la fin de la visite, nous quittons Rotorua et nous choisissons un camping au bord de la mer. Le camping du DOC à Matata est plein, du coup nous nous rendons dans un petit camping un peu plus au nord où nous partageons notre emplacement avec un autre van. Le camping se trouve également au bord de la mer. Le seul inconvénient est qu'il se trouve aussi au bord de la route et de la voie ferrée... Nous profitons pour prendre une bonne douche chaude et laver du linge. Petite soirée tranquilles.

 

05 – 07 Janvier : Coromandel (740km)

05 janvier  : Trajet vers Coromandel (220km)

Encore un temps radieux ce matin, nous faisons un petit tour à la plage après un bon petit déjeuner et profitons de reprendre une bonne douche chaude. Nous quittons le camp vers 12h. Nous faisons un premier arrêt à Tauranga pour faire quelques courses. Nous sentons que nous nous approchons d'Auckland. Les villes ont une tout autre dimension... Puis nous nous engageons dans la péninsule de Coromandel où nous retrouvons la nature paisible. Les paysages sont bien vallonnés et nous croisons de temps à autre la Mer majestueuse. Nous passons au visitor centre de Whangamata pour prendre les infos sur la marée. En effet, les sites les plus spectaculaires de la péninsule se pratiquent à marée basse. Nous partons vers Thames et la vallée de Kauaeranga où nous trouvons un petit camping pour la nuit. Nous attendons demain la venue de Mélanie, française que nous avons rencontré en Australie et à qui nous avons proposé de passer nos derniers jours néo-zélandais, pour attaquer les visites de la péninsule.

06 janvier  : The Pinnacles – Kauaeranga Kauri Trail (110km)

Ce matin nous mettons un réveil, fait suffisamment rare pour le souligner...:-). Nous avons rendez vous à 9h30 dans la ville de Thames avec Mélanie qui a pris un bus depuis Auckland. Nous retrouvons avec grand plaisir notre acolyte d'Uluru. Nous trouvons qu'elle est particulièrement peu chargée, elle nous explique que son sac est toujours en Calédonie entre Maré et Nouméa... du coup elle n'a plus de vêtements... enfin elle a les magnifiques vêtements fournis par l'aéroport...:-).

 

067 nz coromandel 0016

 

Nous reprenons la route vers la Kauaeranga valley, que nous suivons jusque bout pour entamer le trek des Pinnacles. La première partie du trek se fait dans une jolie forêt, assez casse gueule... rochers glissants... plusieurs traversées de petites rivières, si le débit est trop abondant il y a toujours l'option de prendre de minuscules ponts sur lesquels une seule personne peut monter à la fois. Les rivières ne présentent pas de difficultés mais nous avons pris quelques ponts pour le fun. La seconde partie de la rando, après environ 2h de marche est la plus spectaculaire, nous sortons de la forêt et apercevons les pinnacles, tout autour de nous. Le clou du spectacle est la montée d'une des pinnacles au moyen d'échelle et de marches en acier. De là une magnifique vue panoramique de la région de Coromandel. C'est top ! Nous prenons un encas au sommet et engloutissons la descente. Juste pour donner une idée nous avons parcouru le trek en 5h au lieu des 8h « théoriques », sans forcer à la montée. Ils sont souvent très larges dans leurs prévisions de temps, c'est bon à à savoir. Nous quittons la jolie vallée de Kauaeranga et traversons la péninsule vers l'est jusque Broken Hills où nous nous trouvons un nouveau petit camping au bord d'une rivière. Nous retrouvons la bonne vieille technique du Camel Bag pour nous doucher. Petit apéro et petit diner bien mérité...

07 janvier  : Cathedral Cove - Hot Water Beach – en route vers la Bay of Islands (410km)

Lever 6h... Aie ! La marée n'attend pas... Ce matin nous visitons deux sites qui ne se visitent qu'à marée basse. Nous filons directement vers Cathedral Cove, nous mettons environ une 1h pour atteindre le parking. De là, nous attaquons une petite marche d'environ 20 – 30 minutes pour atteindre ce lieu mythique... Il est vraiment très joli avec cette arche naturelle, ses deux jolies criques de part et d'autre et les fameux arbres avec les fleurs rouges : les Pohutukawa. (merci le petit guide de Coromandel).


067 nz coromandel 0056


Nous remontons et filons à Hot Water Beach, plage où l'on peut creuser le sable et se créer un jacuzzi naturel. Il y a déjà pas mal de monde et les personnes semblent agglutiner autour de points stratégiques. Nous commençons à creuser avec nos petites mains, sans succès, l'eau est toujours froide... Nous testons d'autres lieux tandis que d'autres se prélassent déjà dans leurs jacuzzis naturels... Nous découvrons avec déception qu'il ne suffit pas de creuser n'importe où... Nous allons tester les jacuzzis des autres avec nos pieds et c'est clair que c'est super chaud !!! Nous partirons bredouille de notre expérience Hot Water Beach... enfin nous n'aurons pas tirer bénéfice du jacuzzi bâti de nos propres mains mais nous aurons tout de même observer ce curieux phénomène...


067 nz coromandel 0069


Nous quittons la péninsule de Coromandel et filons vers le Nord de l'île du Nord. Nous passons par Auckland que nous retrouverons dans quelques jours... Nous nous arrêtons à Whangarei pour consulter internet et faire quelques courses puis nous partons chercher un camping à Whananaki. Suite à une erreur de copilotage de ma part, nous nous retrouvons sur une piste pittoresque sur de nombreux kilomètres. Elle est plutôt agréable visuellement. Arrivés à Whananaki, nous testons l'option camping sauvage au bord de la plage. Il y a un vent à décorner les bœufs ! Nous passons une petite soirée tranquille à guetter qu'un arbre ne nous tombe pas sur la tête. 

 

08 – 09 Janvier : Northland (400km)

08 janvier  : Bay of Island (210 km)

Nous quittons Whananaki en milieu de matinée et passons à Paihia, un des points d'entrée de la Bay of Islands. Nous nous renseignons sur les activités possibles. Beaucoup d'excursions possibles sont proposées en bateau, nous trouvons les prix un peu excessifs. Nous prenons un bac et nous rendons à Russell d'où nous pouvons profiter d'un joli point de vue sur la baie (Flagstaff lookout). Nous en profitons pour déjeuner dans ce lieu fort sympathique.

 

068 nz northland 0019

 

Nous reprenons la route vers le Nord croisant de jolies criques et nous arrêtons camper à Maitai Bay. Nous profitons de la fin de journée ensoleillée pour faire une petite lessive et nous poser.

09 janvier  : Waipoua Forest (190km)

Il fait un soleil radieux ce matin et il fait chaud... enfin au réveil... Car 1H30 après, nous partons nous promener à la plage, le ciel est totalement couvert. Que le temps change vite en Nouvelle Zélande, imprévisible. La plage est pourtant très belle avec ces magnifiques Pohutukawas.

 

 068 nz northland 0075

068 NZ NorthLand 0062

 

Nous terminons la boucle du nord et rejoignons la forêt de Waipoua admirer de magnifiques Kauris, arbres emblématiques de la Nouvelle Zélande. Nous sommes totalement bluffés par la beauté et la Grandeur de ces arbres. Le Tane Mahuta est le grand arbre du pays avec ses 51 mètres, nous restons sans voix face à ce géant de 2000 ans (il a connu Jésus :) )!

 

068 nz northland 0090

 

Les « Four sisters », 4 magnifiques Kauris dont les troncs se sont mêlés et la Te Matua Ngahere (le père de la forêt) ainsi que tous les kauris anonymes ont émerveillé cette belle fin de journée ensoleillée ... Nous nous trouvons un camping dans la forêt, il est trop tard pour plus avancer aujourd'hui. Nous en profitons pour commencer à faire nos bagages et oui demain nous rendons le van à Auckland...:-( Nous nous préparons un bon diner et passons notre dernière nuit dans le van...

 

10 Janvier : Auckland (210km)

Retour en ville en fin de matinée, nous passons déposer nos affaires à l'auberge de jeunesse. Yoann et moi partons rendre le van. Bye bye petit poisson or. Nous passerons une partie de l'après midi à flâner dans les rues... Demain c'est le grand départ ! 


top

064 nz taranaki 0006

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir