Les Doodies - Russie
FacebookTwitterGoogle Bookmarks

Russie

Pays envoutant avec ses magnifiques églises, son train mythique et ses russes d'apparence si froids et pourtant si chaleureux. Notre escapade en transsibérien et notre expérience unique au Lac Baikal marqueront à jamais ce début de voyage. La Russie est une vraie belle surprise...

Préambule: 09 juillet, départ de Paris de Paris, direction London

Nous avons quitté Paris le 09 Juillet 2012 après quelques derniers jours de préparatifs un peu difficiles émotionnellement. C'est donc le cœur lourd que nous empruntons l'Eurostar mais à mesure que le trajet avance, nous réalisons que le rêve de notre vie est en train de se réaliser. Nous arrivons à Londres comme prévu à 19h36. Nous nous dirigeons vers la Picadilly Line, direction Heathrow T5, le terminus. Nous faisons quelques courses puis prenons le bus 423 qui nous emmène à l'hôtel Heathrow Lodge. L'hotel est pourri mais proche de l'aéroport. Le réveil est positionné à 6h30. Une «bonne» nuit est nécessaire pour reposer nos métabolismes de toutes ces émotions.

00 preparation 001


10 - 13 juillet: Saint Pétersbourg - Санкт-Петербург

10 Juillet: l'arrivée

Comme convenu nous reprenons le bus 423 qui nous dépose en 5 minutes à l'aéroport. Nous enregistrons sans encombres. Notre vol British Airways est rapide et agréable. Nous mettons environ 3h pour atteindre Saint Petersbourg. Je profite du vol pour entamer le guide de conversation russe. Et bah c'est pas gagné... Je m'entraine tout de même à apprendre les lettres de l'alphabet russe. Arrivés à Saint Pétersbourg, nous passons la douane sans encombres et en prime un premier contact avec les russes plutôt... russe... De même nous récupérons nos bagages en 15 minutes. Bilan: en même pas une demi heure nous étions dehors prêts à prendre le bus 13 qui nous emmènera au terminus de la ligne bleue de métro: Moskovskaya. Ensuite, nous prenons le métro direction la station Park Probedy. L'achat du ticket restera mémorable, je me suis fait fusiller verbalement car je ne comprenais pas qu'elle me demandait combien je voulais de jetons... La scène était trop drôle. Puis nous nous arrêtons à un coffeeshop où nous attendons notre hôte de couchsurfing : Natalia. Elle nous emmène chez elle, nous présente son chat Olivia et son appart. Comme elle avait l'anniversaire de son père, elle a du nous quitter assez rapidement. Avant de partir, elle nous a donné une puce de téléphone russe afin que nous puissions être joignable. Vraiment très sympa. Nous nous retrouvons donc seuls dans l'appart d'une jolie et jeune femme russe que nous ne connaissions pas 10 minutes auparavant. Nous en profitons pour nous relaxer.

11/07/2012: Tour de la ville

Lever vers 10h, nous avons passé une agréable nuit dans cet appartement très au calme. En me levant, je découvre Ilia, ami de Natalia qui s'est retrouvé délogé à cause de notre présence. Sorry about that. Nous quittons l'appartement avec lui. Ils nous indiquent la station de métro à laquelle descendre pour que nous puissons nous rendre chez Tsar Voyage. (Agence franco russe à laquelle nous avons acheté les premiers billets de train, nous leur dédions un petit paragraphe ci dessous). Nous nous arrêtons donc à Vladimirskaya. En sortant nous tombons sur une cathédrale typique russe, c'est impressionnant. Nous allons chez Tsar Voyage, les femmes de l'agence nous ont accueillis avec beaucoup de courtoisie. Nous avions besoin de récupérer nos «vrais» billets de train. Ekaterina, nous indique que nous pourrons les récupérer le lendemain. Cool ! Nous continuons notre chemin vers la cathédrale de Kazan. Nous traversons les canaux de la Neva à plusieurs reprises. C'est très joli. Puis nous déjeunons dans un lieu où ils servent les typiques chaussons fourrés à la viande(pirachki). C'est très bon et peu onéreux (5 euros à 2)... Nous n'avons pas pu résister en sortant à nous diriger vers l'église du Sauveur sur le Sang. Cette église est grandiose, superbe. Nous y restons un moment.

 

01 russie stpetersburg 0050

 

Nous continuons ensuite vers le jardin d'été et traversons la Neva jusque la forteresse Pierre et Paul, plus ancien monument de la ville dont la fine flèche dorée mesure 122m. Nous continuons vers l'île Vasilevsky et longeons la pointe pour admirer Saint Pétersbourg et le musée de l'Hermitage. Nous traversons à nouveau la Neva et nous posons sur un coin d'herbe près de l'Hermitage. Nous empruntons ensuite la Nevski Prospect qui est l'équivalent de nos Champs Elysées, l'avenue est très belle. Natalya nous appelle et nous convie à une soirée Couchsurfing. Nous la retrouvons le long du Canal Griboedova. Il s'agissait en fait d'une soirée pour les personnes apprenant le russe. Nous discutons avec un français Sacha parlant le russe qui s'est proposé de nous aider à acheter nos billets d'Irkurkst-Oulan Bator. Nous avons pris son contact. Nous avons discuté et échangé avec d'autres personnes. Natalia est parti avant nous et au moment où nous rentrions elle nous a appelé car elle était à la porte...:) Nous sommes de supers surfers... Arrivés à l'appart, elle était dehors avec Ilia, ils ne nous en ont pas trop voulu...

12/07/2012: Petrodvorets

Nous quittons l'appartement vers 12h et nous retournons chez Tsar Voyage récupérer nos billets. Nous décidons de passer le reste de la journée à Peterhof ( Petrodvorets), palais au bord du golf de Finlande. Pour cela nous nous rendons à la station métro Atvovo d'où nous prenons la marshroutky K300 (minibus) jusque Peterhof. Nous sommes de plus en plus à l'aise avec les transports en commun. Notre apprentissage de la lecture de l'alphabet russe facilite les déplacements. Je dis bien lecture et pas compréhension... En arrivant, nous apercevons une somptueuse église que nous visitons. 

01 russie stpetersburg 0086

 

Puis nous nous rendons au palais qui est très beau. Le lieu est bondé! Nous achetons nos billets pour accéder aux jardins inférieurs. Les jardins sont très jolis, ils sont agrémentés de belles fontaines. Le lieu est extrêmement touristique, à tel point, que nous finissons par nous amuser des jeunes filles très court vêtues qui pose sensuellement devant les appareils photos. Depuis notre arrivée, nous avons été « frappés» par la concentration de jeunes femmes très légèrement vêtues. Nous passons donc un agréable après midi dans un endroit plein de charmes... Puis nous rentrons de la même façon que nous étions venus. Nous allons au centre ville pour diner à l'endroit où nous avions déjeuné la veille.

 

 01 russie stpetersburg 0003

01 russie stpetersburg 0112 01 russie stpetersburg 0122 01 russie stpetersburg 0142

 

Globalement le « langage des signes » est assez efficace pour se faire comprendre. Pour ce qui est de comprendre ou de parler quelques cours seraient nécessaires. Nous rentrons à la maison, Natalia est avec 2 amies. Nous vaquons à nos occupations et les laissons diner tranquilles. Puis nous nous joignons à elles sur le toit de l'immeuble. Malgré la barrière de la langue avec ces deux amies, nous passons une très bonne soirée avec elles. Par ailleurs, nous avons pu vérifier la réputation des russes à tenir l'alcool, les deux femmes se sont vidées la bouteille de whisky à deux... Aie Aie Aie... D'ailleurs une d'elles, pensant que Yoann était mon frère lui a fait du gringue... C'était très drole... Nous passons notre dernière nuit chez Natalia...

01 russie stpetersburg 0146

01 russie stpetersburg 0149

 

13/07/2012: Achat de billet de trains, Hermitage

Lever 10h. Il pleut des cordes... Nous rangeons nos affaires et la chambre car ce soir nous partons pour Moscou. Nous quittons l'appartement vers 13h et appelons Sacha pour lui donner rendez vous pour acheter les billets de train Irkutsk – Oulan Bator. Nous passons par Tsar voyage pour récupérer nos tickets gratuits pour l'Hermitage. En effet, la veille, ils nous avaient contacté pour nous dire qu'il y avait un désistement pour l'hermitage et que si nous étions intéressés, ils nous offraient les places. Très sympa. Nous retrouvons Sacha sous la pluie à la Nevski Prospect, et partons à l'office pour acheter les billets de train internationaux... Et bien comment dire, premièrement nous n'aurions tout simplement jamais trouvé... deuxièmement, nous n'aurions jamais réussi à acheter les billets...:-) En effet, il y a deux guichets avec un « tas » de personnes devant et malgré le désordre apparent, en fait il y avait une queue invisible à respecter. Car la règle est qu'une personne qui vient d'arriver se renseigne (en russe) sur qui est le dernier... Puis nous avons failli assister à l'assassinat d'un chinois qui achetait des billets pour au moins 20 personnes ce qui a le don d'agacer nos amis russes... Enfin, on peut se dire ce que l'on veut, y a pas à dire, ça ne parle pas anglais du tout... bilan plus de train avant le 27 juillet pour Oulan Bator, nous resterons donc une semaine au Lac Baikal... Après deux heures dans ce sympathique bureau, nous étions en retard pour notre visite de l'Hermitage mais décidons tout de même d'aller prendre un gouter avec Sacha... Nous arrivons à l'Hermitage à 17h et passons un bon quart d'heure à nous perdre. Nous trouvons une carte et nous focalisons sur le 3ème étage qui est dédié à l'art français et européen du 19ème et 20ème siècle. C'était super sympa... Malheureusement, le musée fermait à 18h (nous pensions 20h). Nous n'aurons donc vu qu'un petit aperçu de ce musée qui est splendide.

01 russie stpetersburg 0001

 

En repartant, nous en profitons pour passer à la cathédrale Saint Isaac, en chemin nous tombons sur une exposition d'ours peints « United Buddy Bears » Cette exposition a pour but de favoriser le respect et la tolérance entre les différents hommes. C'est très beau... 

01 russie stpetersburg 0180

http://www.buddy-baer.com/

 

Après être passés à la cathédrale Saint Isaac, nous sommes rentrés à l'appartement. Nous retrouvons Natalia avec son nouvel hote Fidel (from Brazil), nous buvons un thé et mangeons du chocolat. Nous rigolons bien car Natalia essaie d'apprendre le portugais... Puis il est l'heure de les quitter... Natalia nous dépose au métro. Notre première expérience de couchsurfing est une vraie réussite. Nous rejoignons la gare de Ladozshkaya, où nous trouvons assez facilement où prendre notre train. Il est arrivé en gare à 22h44 et part à 23h22. Les trains russes sont toujours à l'heure. Nous donnons nos billets à la provodnista, et découvrons les lieux. Nous avions les places 41-42 de la plastkart (3ème classe, wagon de 56 personnes) coté couloir. La provodnista nous donne des draps et nous avons des matelas, c'est génial et plutot confortable... Nous passons une nuit assez chaotique car des personnes descendaient en cours de route pendant la nuit. Mais cela ne remet absolument pas en question notre enthousiasme de vivre l'expérience du transsibérien... au contraire ! En attendant, il nous reste une nouvelle ville à découvrir.

14 – 15 juillet: Moscou - Москва

14 Juillet : Le Kremlin et la place Rouge

Nous sommes donc arrivés à la gare de Moscou (Leningradsky) à 7h26 comme prévu. Nous galérons un peu à trouver l'entrée du métro. A Moscou, on a changé de décor, les noms des stations sont en cyrillique et uniquement en cyrillique. Le petit d'apprentissage effectué St Saint-Pétersbourg nous est bien utile. Nous sommes à 2 stations de notre auberge de jeunesse. Cool ! Arrivés à Kurskaya station, nous avons suivi les indications de l'hôtel, heureusement... Le quartier ne fait pas très cosy... Nous arrivons à l'auberge vers 8h30, et là on nous dit pas avant 13h :-( Nous laissons nos sacs et nous voilà repartis, tout poisseux, pour la visite du Kremlin. La journée va être longue... Nous sommes à 2 stations du Kremlin. Nous arrivons avant l'ouverture des guichets. Nous entrons dans cette enceinte extrêmement bien surveillée. La place des cathédrales est splendide. Nous accrochons plus avec l'extérieur de celles-ci que l'intérieur. C'est beau, nous ne regrettons pas la visite.

02 russie moscou 0000

02 russie moscou 0013

 

Puis nous nous dirigeons vers la fameuse place rouge et sa cathédrale Basile le Bienheureux. C'est MAGNIFIQUE, SPLENDIDE ! En revanche nous sommes exténués. De plus la foule, sur cette place, est immense. 

02 russie moscou 0026

02 russie moscou 0047

 

Nous décidons de rentrer à l'auberge après un déjeuné bien mérité. Nous prenons le métro à Ploschad Revolyoutsky. Cette station est grandiose. Le métro de Moscou ne vole pas sa réputation d'etre l'un des plus beaux métros du monde. Nous profitons pour faire une sieste. Puis nous rencontrons nos voisins de chambre, Séverine et Samuel. Ce sont des français qui voyagent pendant quasi 2 mois. Nous serons à peu près en même temps qu'eux au lac Baïkal et en Mongolie. Nous dinons et rencontrons d'autres français : 3 étudiants de l'école de paysagistes de Versailles. Ils sont en Russie pour un « chantier » à 300km au sud de Moscou. C'est sympa de retrouver l'ambiance auberge de jeunesse. Nous nous couchons, nous avons une nuit à rattraper.

15 Juillet : visite de la ville

Lever vers 8h. Nous petit déjeunons avons les français et des espagnols : c'est sympa. Puis nous nous mettons en route pour la place rouge. Arrivés la-bas, il y a moins de monde que la veille mais c'est toujours pas mal fréquenté. Nous immortalisons le musée. Malheureusement la cathédrale Basile le Bienheureux est à contre jour pour nos clichés. Cette place est vraiment magique. Nous décidons de visiter le mausolée de Lénine. Nous y allons à tour de rôle, pour éviter de laisser nos sacs à la consigne. C'est impressionnant, la visite se fait à un rythme militaire. Lénine git la depuis 1924, c'est fou ! C'est comme s'il dormait paisiblement. Nous sommes ensuite allés à la cathédrale du Christ Sauveur. Elle est gigantesque ! L 'intérieur est très beau. Nous faisons une pause déjeuner avec les éternels chaussons salés. Puis nous allons vers le monastère Novodevitchi. En cherchant son entrée, nous sommes arrivés au cimetière qui est collé au monastère . Il est vraiment beau. Il se dégage un calme et une sérénité assez déconcertante. Les stèles sont superbes, de vraies sculptures ornent certaines tombes. Nous sommes ensuite aller voir le monastère qui est, lui aussi, assez joli. Puis nous sommes remontées par une rue très large (comme beaucoup à Moscou), avons traversé le jardin Devitchevo Polya et avons pris la « célèbre rue Arbat ». Nous sommes retournés une dernière fois sur la place Rouge... La pluie a sonné l'heure du retour. Nous faisons quelques courses pour affronter le transsibérien et rentrons à l'auberge. Nous prenons l'apéro et dinons avec le coule de français. Nous passons une agréable soirée en leur compagnie.

02 russie moscou 0085

 

16 – 20 juillet: L'Expérience du Transsibérien

16 Juillet

Lever vers 9h, nous déjeunons tranquillement. Nous discutons avec un couple de hollandais qui venait d'arriver à Moscou et qui partait ensuite en Mongolie (via le Baïkal). Le garçon du couple, n'avait pas récupéré son bagage à l'aéroport ; le pauvre. Espérons que leur situation s'est arrangée. Nous préparons ensuite nos affaires et nous nous dirigeons une dernière fois vers le métro Moscovite pour parcourir la seule station qui nous séparait de la gare Iarovslasky (métro Komsomolskaya). Nous trouvons assez facilement la gare en suivant les les bonnes directions en cyrillique. Quels progrès ! Nous repérons le panneau affichant le train 350 de 13h05, et attendons une bonne demi heure que la plateforme soit renseignée. Une fois sur le quai, nous n'avions pas compris la technique pour repérer où sera notre wagon. Nous attendons que le train arrive en gare. Évidemment notre wagon est à l'opposé. Une fois que nous l'avons rejoint, les provodnistas -sorte de gérantes de wagon- n'acceptent pas tout de suite de nous laisser monter à cause de nos billets électroniques... tout finit par s'arranger. Nous découvrons notre lieu de vie pour 4 jours (87 heures et 14 minutes pour être précis). Nous sommes en 3ème classe, soit un compartiment de 56 places. Le confort est spartiate mais nous sommes heureux de commencer cette nouvelle aventure. Saint-Pétersbourg et Moscou sont de belles villes, avec beaucoup de jolis bâtiments et des cathédrales à la beauté époustouflante mais nous étions impatients de filer vers l'Est. Ça y est, nous y sommes ! Nous nous installons aux places 9 et 11 (couchettes du bas du compartiment 4).

03 russie transsiberien 0004

03 russie transsiberien 0009


Nous avons beaucoup de place pour ranger nos affaires. Nos voisins, un couple de russes, s'installent au dessus de nous. Sur les places couloirs, les plus proches, un homme extrêmement bizarre et une femme. Au départ nous sommes un peu dans l'attente des « règles ». L'homme du couple nous fait signe d'installer les matelas. Nous nous exécutons. Je sors le guide de conversation russe et leur demande leurs noms. Ceux sont Serguei et Svetlana. Ce sera notre premier contact avec eux. La barrière de la langue est là mais rien n'est impossible. Au programme de cette première après midi, paysage, lecture, sieste et goûter. Svetlana et Sergeï ont sorti un espèce de saucisson à l'ail énorme et du pain. Avec une douceur ferme, Svetlana nous tend des sandwichs que nous ne pouvions vraisemblablement pas refuser... Très sympa! Le partage des russes, de la nourriture et de la boisson, n'est pas un mythe. Le voisin d'à côté est toujours aussi bizarre, nous évitons même de croiser son regard... A l'heure du dîner, le couple partage, avec nous, saucisson et fromage. Nous leur offrons chips et fruits secs... Nous nous couchons assez tot.... J'oubliais le voyage est ponctué par des arrêts en gare plus ou moins longs. Nous pouvons nous ravitailler auprès des babouchka. Attention à ne pas manquer le départ du train car il n'attend pas. 

17 Juillet

Nous nous levons tranquillement et petit déjeunons. Il fait extrêmement chaud dans notre compartiment qui n'a pas de fenêtre. La journée se passe tranquillement, Svetlana et Sergeï continuent de partager leurs repas avec nous. Puis, malgré des tentatives d'esquive, nous faisons la connaissance du mec bizarre, Tim. Il fait beaucoup d'efforts pour se faire comprendre et il s'avère plutôt gentil... Il nous explique qu'il ne faut pas aller à Olkhon mais plutôt à Sloudianka et qu'il faut faire attention aux tiques... C'est rigolo d'essayer de se faire comprendre. En fin d'apres midi, nous sortons une bouteille de vodka et partageons un magnifique moment avec Svetlana, Sergueï et Tim. Nous réussissons tant bien que mal à communiquer... Sergueï a 43 ans et Svetlana 47 ans, ils ont 3 enfants et une petite fille de 5 ans. Quand j'ai dit à Svetlana que ça faisait 10 ans que nous étions ensemble avec Yoann, j'ai cru que le ciel lui tombait sur la tête. S'en est suivi une longue réprimande envers Yoann sur le fait qu'il doit me demander ma main. C' était très drôle ! Tim est aussi marié, il a 1 fille et sa femme est enceinte de la deuxième. Nous leur expliquons notre voyage, qu'ils ont du mal à comprendre je crois. Nous buvons et mangeons. Nous trinquons à diverses choses. En revanche, le rituel ne change jamais. Nous avons tous le verre plus ou moins rempli, nous trinquons et avalons cul sec le contenu de nos verres. Aïe aïe aïe... La bouteille ne fait pas long feu.

03 russie transsiberien 0073

 

Sergueï sort une 1ère bouteille de vin blanc qu'il nous offre et une autre que nous buvons. Le vin est fait par son fils dans des vignes à environ 80 km de Moscou. Il est assez liquoreux et est plutôt bon. Nous passons une super soirée. L'hospitalité Russe n'est plus à démontrer. Ils sont d'une gentillesse extrême. Spasiba! 

Petite aparté en ce qui concerne les horaires. C'est vrai qu'il ne faut pas chercher à comprendre. Ma montre est restée à l'heure de Moscou et permet de nous caler sur les arrêts en gare... Car toutes les gares du pays sont à l'heure de Moscou. En revanche, le téléphone de Yoann indique 2 heures de plus en l'espace d'une journée. Cela se voit à la lumière du jour... C'est bizarre car du coup pour les horaires de repas, et bien il n'y en a pas vraiment... :-) En ce qui concerne les paysages, ils sont plutôt monotones mais beaux... Vers 13h, heure de Moscou, nous avons passé Perm et avons passé la limite de l'Oural. Le soir nous avons passé Iekaterinbourg. Et bien quand nous regardons la carte nous comprenons pourquoi nous passons 87h dans le train :-)

18 Juillet 

La chaleur nous assomme, il fait très très très chaud! C'est parfois limite à supporter... Les toilettes sont faites de telle sortes que nous pouvons prendre des douches "sommaires"... Nous passons une journée plutôt calme, très rythmée par nos lectures, nos siestes, les paysages qui changent et les arrêts en gare où les vendeuses attendent les trains pour vendre divers chaussons, framboises, poissons séchés... Il y a même des vendeurs de chapka (toque en fourrure) alors qu'il fait 40 degrés dehors... Quelques mots sur Tim, il continu à boire des litres de bière et à discuter avec nous. Nous passons les villes de Omsk et Novossibirsk, le décalage horaire depuis Moscou est maintenant de 3 ou 4h. Difficile de prendre des repères mais cela fait aussi le charme de ce voyage en train. Cette journée est plus calme, nous prenons à notre tour le rythme lent de ce train qui traverse la sibérie... 

 

03 russie transsiberien 0023

03 russie transsiberien 0122 

 

19 Juillet

C'est le jour du départ de Serguei et Svetlana qui descendent à une toute petite gare après Krasnoiark. Les aurevoirs sont chaleureux... Reste notre bon vieux Tim qui continue à nous faire la discussion. Lors d'un arrêt en gare nous rencontrons un russe parlant le français, il s'appelle Pierre, il rentre d'un voyage à Paris avec deux amies qui parlent également le français. Apparemment il a plu lors de leurs deux semaines à Paris. Sorry ! Nous nous laissons bercer par le train, c'est notre dernier jour... Finalement, on pourrait presque dire que cela passe vite... Nous lisons, les paysages sont jolis, nous voyons de belles maisons en bois à travers les pins. Nous croisons également souvent des champs de fleurs roses/mauves très très belles. Une vieille dame d'Irkutsk parlant l'anglais vient converser avec nous, de même je pars discuter avec les filles parlant français. Oxana a un excellent niveau, elle lit un livre de Simone de Beauvoir... L'autre est plus réservée... Tim, lui continue d'essayer de nous dissuader d'aller à Olkhon..., la promiscuité durant 4 jours a certains travers. Nous essayons de nous coucher pas très tard (20h heure de Moscou) afin d'essayer d'absorber les 5h de décalages horaires mais la nuit est pénible... 

03 russie transsiberien 0035

03 russie transsiberien 0106 


20 juillet : Arrivée à Irkutsk - Иркутск

Lever très tot, notre nuit fut mauvaise. Nous disons aurevoir à Tim qui descend un peu avant Irkutsk. Nous sommes donc arrivés à la gare d'Irkutsk à 9h19 comme prévu. Oxana nous accompagne gentiment au guichet des billets internationaux pour voir si nous pouvions acheter les billets Oulan Bator – Pekin. Réponse niet ! Un couple devant nous venait d'acheter un billet Irkutsk – Oulan Bator et ils ont pris des places pour le 30 juillet. Nous n'avons pas réussi à savoir si c'etait par choix. Trouver des billets l'été semble tout de meme difficile. Nous savons quelle sera notre première mission à Oulan Bator... Nous nous rendons en ville en tram et cherchons désespérément un endroit pour regarder nos mails, entre autres pour voir si nous avions eu des réponses positives pour le couch surfing. Réponse : Niet. En repartant d'un subway quelconque, Yoann se rend compte qu'il n'a plus sa veste de la New Team...:-( C'est horrible... Nous pensons qu'elle a glissé de son sac à dos. Nous nous rendons à l'auberge de jeunesse Baikaler qui est plutot sympa. Nous nous reposons un peu et décidons de nous enquérir de nos billets de bus pour Olkhon. Arrivés à la station de bus, la réponse est niet ! Pas de billet pour demain... OK nous partons voir la magnifique église Kanzanski qui est un peu excentrée de la ville.

03 russie transsiberien 0135


Nous poursuivons notre visite de la ville. Nous nous rendons vers la jolie et grande place Kirova, derrière laquelle se trouve deux monuments religieux : la cathédrale Bogoyavlenski et l'église du Sauveur au bord de l'Angara. Nous assistons (visuellement) à ce que nous appellerons dorénavant la tradition :-) à trois  mariages ou plutôt trois séances photos de mariages. Nous ne l'avions peut être pas mentionné auparavant, mais que ce soit à Saint Petersbourg ou à Moscou, nous avons chaque jour croisé des couples de jeunes mariés entourés d'un comité restreint de 3 ou 4 personnes et d'un photographe. Nous nous demandons si il n'est pas dans les mœurs russes que les mariés réalisent leurs photos officielles avant le jour J... A confirmer par des locaux... Revenons à la ville d'Irkutsk, si nous devions la décrire, c'est un mélange de ville un peu industrielle bordés par le fleuve Angara avec quelques jolis monuments et des maisons en bois assez bien conservés au milieu d'autres presque en ruines et des immeubles plus récents. Nous sommes rapidement rentrés à l'auberge de jeunesse pour essayer de mettre à jour le site. Nous rencontrons deux québécoises qui voyagent pendant 6 semaines à travers la Russie, la Mongolie et la Chine. Elles partent demain à Vladivostok et font l'aller retour pour rejoindre Oulan Bator. Respect les filles... Nous passons une soirée à essayer de rattraper nos retards de mails. Ce n'est pas facile ! Je suis partie faire des courses sommaires pour le diner. Nous dinons puis passons au bâtiment d'à coté pour accéder au Wifi. Nous restons un moment, Yoann mettant à jour le site et moi regardant des hôtels à Oulan Bator. Nous croisons le couple vu le matin à la gare d'Irkutsk. Nous discutons. Ils viennent d'Allemagne et la fille est originaire de Mongolie. Nous échangeons nos impressions et je leur propose de venir avec nous à Olkhon et pourquoi pas de faire la randonnée de Khujir au Cap Khoboi. Ils prévoyaient d'aller à Litsvianka mais n'avaient encore rien réservé. L'idée les séduit. Ils demandent à la fille de l'hôtel s'il est encore possible de s'inscrire pour la navette, elle ne pouvait leur confirmer. Nous restons à discuter jusque 1h du matin. Nous rentrons chez nous (sans clefs puisqu'il ne les donnait pas) et réveillons donc la fille. Nous nous couchons pour une brève nuit.

 

21– 26 juillet: L'île d'Olkhon - Ольхон

21 juillet : Le trajet épique vers Oklhon

Lever à 7h30. Aie aie aie. Nous prenons le temps de ranger nos affaires et de petit déjeuner. Je pars retirer de l'argent car il n'y a aucun distributeur sur l'île. Il ne fait pas beau. La navette part vers 9h. Nous donnons nos affaires au chauffeur qui les met sur le toit alors qu'il pleut... Nous protégeons nos sacs avec les sursacs. Nous montons dans le minibus et tombons sur le couple rencontré la veille à l'auberge, cool. Ils s'appellent Tselmuun et August. Nous partons chercher d'autres personnes. Nous nous arrêtons devant un grand bâtiment qui s'avère être la gare où nous étions arrivés la veille. Et là, nous ne savons pas trop pourquoi, nous sommes restés environ 1h. Je me mets à chercher désespérément un russophone, anglophone pour m'aider à chercher les objets trouvés. Un des mecs se trouvant dans le minibus me trouve une russe parlant l'anglais, elle m'accompagne et demande partout s'ils n'auraient pas trouvé une veste et là c'est la même réponse partout : Niet ! Il faut définitivement faire le deuil de cette veste. Nous sommes repartis pour un trajet vraiment épique. Nous nous arrêtons une première fois à la station service : 25 roubles le litre soit 0,6€, ça fait rêver. Nous faisons la connaissance de Borja, un espagnol qui se trouve dans le minibus avec nous. Plus tard, nous nous arrêtons pour manger un hot dog, plutot gras. La route est plutôt bonne, le conducteur conduit très vite. Les paysages sont beaux. Le temps est toujours mitigé entre pluies et éclaircies. Au bout d'un moment, la route devient une piste où règne un peu la loi de la jungle automobile. Nous arrivons au bac pour prendre le ferry. Il commence à bien pleuvoir, je crois que Tselmuun et August commencent à se poser des questions sur la viabilité de notre plan. Nous traversons le lac vers l'île d'Olkhon qui semble superbe malgré le mauvais temps. Nous reprenons le minibus pour environ 40km de piste. Nous arrivons à Khujir et n'imaginions pas un village si étendu. Le chauffeur dépose les personnes à tour de rôle. Nous embarquons Borja, Tselmuun et August chez Serguei, seul hôte couchsurfing de l'île. Le chauffeur nous dépose près de l'église du village, Serguei est sonneur de cloches. Il pleut des cordes, ce n'est pas gagné pour le camping. Deux françaises nous accueillent et nous proposent de mettre nos affaires au sec. Serguei n'est pas là. Nous discutons avec les filles : Anna et Mathilde qui nous proposent de dormir à l'intérieur car finalement seules trois personnes sont dans la maison. Serguei est une personne comme on en rencontre peu dans une vie, il y a la maison où il vit et il a construit une maison pour les visiteurs.

04 russie olkhon 0032

04 russie olkhon 0131


Serguei arrive et nous dit que si les autres sont d'accord, il n'y a aucun problème pour que nous dormions à l'intérieur. Tselmuun, August et Borja qui avaient été prévoyants avaient des vivres avec eux. Ils nous gentiment préparé un encas qui fait du bien. Nous partons ensuite tous les six (avec Mathilde et Anna) chez Nikita pour faire enregistrer nos passeports, nous n'avons toujours pas compris si c'était nécessaire mais dans le doute, essayons de nous éviter les problèmes à la frontière. Nous sommes allés nous balader sur l'île. Elle est magnifique. Nous nous sommes retrouvés devant un rocher d'une pure beauté. Il se dégage vraiment quelque chose de cet endroit. Nous avons longtemps admirer ce paysage somptueux.


04 russie olkhon 0004


Nous sommes partis chercher des bières et quelques vivres. Nous avons retrouvé Borja sur la plage et avons passé un excellent moment tous les 7 au bord du lac.

04 russie olkhon 0041


Tomeck, un polonais également chez Serguei est passé nous chercher pour aller autour du feu. D'autres personnes étaient là. Ils ont fait grillé des saucisses, c'était très bon. Nous sommes partis nous coucher vers 2h du matin. En arrivant, nous sommes tombés sur un homme tout nu. C'était très drôle. Borja décide de camper...

22 juillet : Chez Serguei...

Lever à 10h30 au son des cloches de Serguei. Il pleut des cordes. RRRrrr. Çà ne s'engage pas bien pour notre randonnée. Nous discutons avec Serguei sur l'aspect logistique. Le lendemain, il doit se rendre à Cap Khoboi et nous indique qu'il pouvait nous ramener. Après discussion avec August et Tselmuun, nous nous disons qu'il vaut mieux rester aujourd'hui à Khujir et profiter que Serguei nous amène à Khoboi le lendemain et rentrer à pied depuis le cap. Nous décidons de donner un coup de main à Serguei. Nous nous lançons tous les six dans le désherbage du jardin. Nous y passons deux heures. Anna et Mathilde partent faire à manger.

04 russie olkhon 0050


Nous avons fait la connaissance de la famille Pascaljenny, les sixtettes: famille composée de 6 personnes qui sont partis en vélos depuis 3 mois. Les enfants ont entre 4 et 13 ans. Waouh. Impressionnant ! Au passage nous découvrons que l'homme nu d'hier soir n'était autre que le papa. Nous déjeunons tous ensemble. Serguei passe un moment avec nous. Nous décidons de partir nous baigner dans le lac Baikal. Nous allons sur une petite crique. L'eau est froide, c'est vivifiant. Nous passons un agréable après midi au bord de ce lac magnifique. Nous partons ensuite chez Nikita pour récupérer nos passeports. Dans la boutique de souvenir, nous rencontrons Nicolas, un français voyageant depuis 7 ans essentiellement en Europe et en Asie. Dès qu'il aime un endroit, il y reste pour travailler. Il souhaite rester sur Olkhon pour 1an. Il travaille chez Nikita et donne des cours de français, il parle français, allemand, russe et anglais. Nous revenons au camp pour faire un petit apéro. Nous partons assez tardivement chercher de l'essence : the « nieft » à la « station service » (lieu que Serguei m'avait décrit auparavant). Un homme nous accueille à la russe. Quand nous lui montrons notre bouteille de même pas 0,5 litres, un certain désarroi s'est dégagé de son visage déjà crispé. Il nous a servi et est parti sans rien dire. Nous essayons de lui demander combien nous lui devons. Rien...Spasiba. Sur le chemin nous croisons Serguei qui nous apprend qu'il ne se rend plus le lendemain au Cap Khoboi mais que le surlendemain. Tant pis. Nous repartons au camp après avoir acheté de l'omoul, poisson endémique du Baikal. Nous retrouvons la famille de français. Nicolas était là, il était curieux de rencontrer cette famille. Nous mangeons tout en buvant une petite bière. L'omoul est délicieux. Plus tard des russes nous rejoignent pour partager notre soirée. Ils partagent avec nous omoul et whisky fait maison.

23-25 juillet : Randonnée de Khujir vers Cap Khoboi

Lever vers 10h, nous faisons et refaisons nos sacs pour déterminer la composition idéale des sacs. Nous partons faire des courses pour ces deux jours. Nous sommes prêts vers 12h30. Serguei nous dépose tous les 4 à Charanzy, un village juste après Khujir. Nous commençons la marche le long de la falaise, le temps est brumeux. Nous croisons un campement et faisons la connaissance de Lucky, un nigerian russe, ce n'est pas commun. Nous discutons avec lui et continuons notre route. Peu après avoir quitté Lucky, nous tombons sur une scène assez étrange : une vache à l'intérieur d'une tente dégustant les provisions de russes partis pour le village. Nous prenons d'abord une photo puis secourons la tente envahie... la vache avait fait de sacrés dégâts. 

04 russie olkhon 0056


Nous traversons le village pour quitter la cote et essayer de rejoindre la route principale. Notre stratégie était de faire du stop pour monter jusqu'au Cap. Quelle erreur ! (nous le découvrirons plus tard). Nous sommes donc sur cette route vers 14h. Nous commençons à marcher avec toujours l'espoir de trouver une voiture. L'état d'esprit n'était pas le bon. A un moment donné, nous arrêtons nos recherches de voitures et décidons de marcher jusqu'au cap et donc de quitter la route principale. Nous nous retrouvons sur un magnifique chemin au bord de la côte.

04 russie olkhon 0068


Nous marchons quelques heures. Nous nous retrouvons au Cap Dudun (confirmé par un russe que nous avons trouvé au milieu de nulle part). Nous continuons et traversons une forêt, nous reconnaissons un panneau indiquant que ce lieu est patrimoine mondial de l'Unesco mais ne comprenant pas le descriptif en russe, il nous est impossible de savoir exactement ce qui est concerné. Nous arrivons sur une plage magnifique un peu avant le village de Pestchannaja. Nous nous posons 5 minutes et les hommes sont partis voir s'il y avait un endroit sympa pour poser nos tentes. Quelques minutes plus tard, ils reviennent, nous reprenons nos sacs pour aller sur le lieu qu'ils avaient choisi. Ils nous ont déniché un endroit parfait. Chacun vaque à ses occupations, au programme « montage » des nids, ramassage de bois. Nous faisons un feu, faisons chauffer de l'eau que nous mettons dans le Camel bag pour pouvoir prendre une douche. Certains vont dans le lac, l'eau est toujours aussi fraiche. La douche fait du bien. Nous préparons le diner avec notre super réchaud. Au programme, pasta, sauce tomate, concombres et eau fraiche du lac qui est potable... Nous passons une excellente soirée dans un endroit avec un petit goût de paradis. 

04 russie olkhon 0100 


Nous nous levons vers 10h, petit déjeunons tranquilles et partons vers 13h. Erreur... Nous commençons la marche dans la forêt, c'est très sympa. Nous croisons d'autres randonneurs dans l'autre sens. En sortant de la forêt, la route se divise en deux dans une impressionnante cuvette. Nous choisissons la gauche et pensons apercevoir Serguei au loin. Trop tard pour lui faire signe. Nous continuons à marcher, il fait chaud, nous nous arrêtons pour déjeuner. Et là nous vient à l'esprit qu'il y a un risque qu'il n'y ait pas d'accès à l'eau à l'extrémité de l'île. Petite angoisse. Nous continuons à marcher, les paysages sont splendides. A deux reprises nous apercevons des chevaux qui semblent être sauvages.

04 russie olkhon 0121


Nous passons colline après colline, sans voir le bout...de l'île.

04 russie olkhon 0115


Nous croisons le campement de 4 femmes russes. Nous leur demandons s'il y a de l'eau au bout de l'île : Niet ! Du coup, elles nous donnent une petite bouteille. Spasiba. Elles nous précisent qu'il reste 5 km. Il est 18h30, nous décidons de continuer à marcher. Le soleil se couche vers 22h30/23h. Nous croisons une voiture à qui nous demandons de l'eau. Ils nous donnent une bouteille de 1,25L. En arrivant vers ce qui nous semble être la fin (il reste une colline), nous nous séparons. August part voir s'il est possible de trouver de l'eau. Je pars voir ce qu'il y a derrière la colline. Tselmuun et Yoann restent ensemble. Je pars dans un premier temps au bout du chemin et aperçoit la fin de la route. Je rejoins Yoann et Tselmuun et je décide de monter en haut de la colline. EXTRAORDINAIRE, un paysage grandiose. Le but de cette marche éreintante. En revenant, August avait trouvé de l'eau, malheureusement il n'avait pris qu'une bouteille d'1,5L, nous étions tellement persuadés qu'il n'y aurait pas d'eau. Nous nous mettons en chemin vers une aire que j'avais repéré en marchant. Mes 3 acolytes grimpent en haut de la colline. Nous passons une soirée sobre. Nous rationnons l'eau, préparons des pâtes, un feu et au lit.

Lever 8h30, le temps de plier bagages et de déjeuner, il est 10h. Deux stratégies se dessinent. Tselmuun et August pensent qu'il faut rester au cap, Yoann et moi souhaitons marcher en sens inverse. Une chose est sure, nous devons nous séparer pour que le stop fonctionne. Nous croisons beaucoup de voitures et minibus allant vers le cap.

04 russie olkhon 0108

 

Nous décidons rapidement de nous séparer. Yoann et moi partons donc à bon rythme. Notre objectif étant d'atteindre la forêt juste après le croisement des deux routes allant au cap. Le trajet est pénible sans eau mais petit à petit, nous repassons par les endroits clés vus la veille. Arrivés à l'immense cuvette juste avant la forêt. Nous arrêtons une voiture pour demander de l'eau. Les gens ont été super sympas et nous ont rempli une gourde et une bouteille. Spasiba ! Nous sommes ravis et ne sentons même plus la pente. Nous arrivons à la foret en moins de 4h. Nous nous posons pour manger un concombre chacun... C'est tout ce que nous avions. Nous reposons nos pieds. En repartant, nous apercevons une plage. Nous nous rafraichissons et remplissons toutes nos gourdes et nos bouteilles. Nous repartons, franchissons le panneau indiquant le cap Khoboi à 20 km et commençons à voir des voitures passés dans notre sens. Leçon sur cette rando: les voitures vont vers le cap le matin. Il nous était donc impossible le premier jour de trouver une voiture pour nous amener au cap. De même, il ne sert à rien au retour de faire du stop le matin.:-) Nous commençons à tendre le pouce. Les minibus touristiques ne s'arrêtent pas. Puis nous apercevons une jeep qui en premier lieu ne s'arrête pas et qui finit par s'arrêter. La jeep derrière s'arrête également. Il s'agit d'une famille russe d'Irkutsk, nous devions chacun monter dans une voiture. Super ! Nous essayons de discuter. Ils sont très gentils. Ils nous emmènent à un look out près du village de Charanzy où nous avions démarré le trek. En arrivant à Khujir vers 16h30, j'aperçois nos acolytes allemands marcher dans la rue principale. Cool, nous avons tous trouvé un moyen de rentrer. Seconde leçon à retenir : ne pas partir la fleur au fusil, partit tôt, avec une carte...:-) Si c'était à refaire, j'aurai aimé faire cette rando sur plus de temps pour profiter de cette île magnifique. En tout cas le stop fonctionne, l'après midi ! Nos sauveurs nous ramènent à l'église derrière chez Serguei. Il y était avec plusieurs personnes en train de peindre la clôture de l'église. Pour remercier la famille qui nous a ramené. Serguei a fait sonner ses cloches. Super ! Du coup je me décide d'aider à peindre.

04 russie olkhon 0133

Les autres me rejoignent plus tard pour travailler. Les hommes creusent un trou. Nous nous arrêtons vers 20h, nous sommes exténués. Les hommes préparent l'apéro. Tselmuun et August ont eu l'excellente idée d'acheter de l'omoul, des tomates, du concombre et des prunes. Le bonheur, nous étions tous quasiment à jeun. Nous rencontrons un allemand Stephan (qui campait avec d'autres au dessus de chez Serguei) et une suédoise de 21 ans : Magdalena voyageant seule depuis 6 mois. Nous partons tous faire des courses pour le diner. August nous préparent des pommes de terre revenues avec des oignons et des œufs au plat. C'est très bon.  Nous passons une belle soirée. 

26 juillet : Tranquilles chez Serguei.

Nous nous levons vers 11h30, nous décidons de passer une journée au calme. Dans l'après midi, nous allons chez nikita pour réserver notre minibus pour le lendemain pour rentrer sur Irkutsk. Nos amis allemands veulent prendre le bus de 16h30. Réponse : Niet. Nous resterons donc ensemble une journée de plus. Nous partons faire des courses pour déjeuner. Tselmuun nous préparent des Pelmeni (raviolis fourrés à la viande) revenus dans un oignon, avec une petite crème. Délicieux. Nous nous offrons le luxe de manger un yaourt... Miam miam. Pendant l' après midi, les hommes retournent creuser et les filles s'occupent de l'administratif (enfin j'entends par administratif la mise a jour du carnet de voyage, des comptes...). De retour de leur labeur, vers 20h30, nous nous mettons en quête d'une douche. Les hommes parviennent à se doucher vers 21h30, il fallait attendre que l'eau arrive. Tselmuun et moi y allons, on nous demande de repasser a 23h, notre patience est mise à rude épreuve... Nous repassons a 23h et là on nous explique que ce n'est pas possible que l'eau est a 10°C. On nous dit de tester plutôt la bania. Non merci on veut se doucher. Le désespoir nous gagne. Heureusement, un russophone, anglophone est venu à notre rescousse. Nous avons testé la température de l'eau qui était fraiche mais sans plus. Nous payons avec une petite ristourne pour l'eau froide. En nous douchant, nous avons l'agréable surprise d'avoir de l'eau chaude. Alléluia. Toute cette énergie dépensée pour prendre une simple douche. Nous rentrons, entre temps, les hommes ont été faire des courses, August prépare à nouveau des pelminis. Nous passons une soirée au calme. ca fait du bien.

 

27 juillet: Retour à Irkutsk

Nous nous réveillons à 8h30. Nous rangeons toutes nos affaires, petit déjeunons et nettoyons la maison. Vers 10h, nous cherchons désespérément Serguei pour lui dire aurevoir. Nous ne le trouvons pas. Nous quittons ce lieu magique où nous avons passé de si bons moments. L'accueil de Serguei, nos rencontres et cette île incroyable resteront un point fort de ce voyage en Russie. Nous nous rendons chez Nikita pour prendre notre minibus. Le van est très récent, le chauffeur nous invite même à mettre nos ceintures. La contrepartie de la qualité de l'embarcation est que du coup il faut la ménager. Du coup, nous mettons 4h pour quitter Oklhon, passer le bas (où nous avons attendu une bonne heure sans trop savoir pourquoi) et manger. Il fait beau, les paysages en sont d'autant plus sublimés. Nous rejoignons Irkutsk à 17h30, soit 7h après être parti pour faire 300 km... Il nous dépose à la station de bus. Tselmuun et August décident d'enchainer et de partir directement à Litsvianka en minibus. Nous les quittons après une excellente semaine passée ensemble. Nous nous dirigeons vers le Subway, notre lieu culte pour internet. Nous sommes arrivés à 18h mais cela fermait à 20h. Nous rencontrons des difficultés pour nous connecter. Nous trouvons un mail de Samuel et Séverine (couple rencontré à Moscou) qui nous proposait de nous retrouver à Oklhon. Nous l'avons donc raté. Ils nous précisent également qu'il n'y a plus de chambres de repos disponibles à la gare et qu'ils vont aller au Baikaler. Merci pour l'info. Nous décidons d'aller au Baikaler, nous tombons de suite sur Samuel, je demande l'autorisation à Nadia, la fille de l'auberge de rester jusqu'à l'heure de notre train pour faire de l'internet. Après quelques quiproquos, elle accepte moyennant le paiement de 200roubles par personnes. Cool. Nous prenons un apéro avec les français et passons une partie de la nuit pour mettre à jour le site et pour traiter nos mails. Départ 4h15 pour partager un taxi avec les français pour se rendre à la gare. Notre train part à 23h52, heure de Moscou, soit 4h52 heure d'Irkutsk

28 juillet: Dernier jour en Russie, en route pour la Mongolie

4h15, le taxi est en bas du Baikaler tous feux éteints. Le chauffeur dort. Nous le réveillons, 5 à 10 minutes plus tard, nous arrivons à la gare. Notre train est à quai. Nous quittons les français pour rejoindre nos wagons respectifs. Le train est un train chinois, les provodnistas russes se sont transformées en hommes chinois souriants et parlant l'anglais. Le train est le transmongolien reliant Moscou à Pékin. Pas de 3ème classe dans ce train, nous sommes en seconde classe : "Kupe" qui propose des compartiments fermés de 4 personnes. Nous arrivons dans notre compartiment et tombons sur deux monsieurs turques parlant l'anglais. Ils font partis d'un groupe de touristes de 60 personnes, tous dispatchés dans le train. Nous prenons place dans les 2 couchettes du bas et discutons brièvement avec nos nouveaux voisins. Nous nous couchons, il est 5h du matin tout de même. Réveil difficile vers 11h du matin. Les paysages sont très jolis, montagneux, verdoyants avec de belles maisons en bois et des rivières ou lacs tout au long du parcours. Malheureusement, nous avons raté le moment où le train passait au bord du Baikal. Cette partie de la Russie a l'air très sympa : peut être une prochaine fois... Nous déjeunons puis je pars en quête de nos amis français. Je traverse quasiment tout le train et passe par la première classe. Il faut avouer que cela a une autre allure que nos wagons mais nous n'échangerons pas nos places pour autant. Je retrouve Samuel et Séverine qui me raccompagne à mon wagon car il souhaite voir le wagon restaurant. Nous voilas repartis. Nous rejoignons Yoann et partons prendre une bière au wagon restaurant qui est très sympa.

 

05 russie transiberrienpart2 0018

 

Nous passons un moment ensemble puis retournons gouter/déjeuner dans notre compartiment. Nous somnolons un peu, nous n'avons vraiment pas assez dormi. Puis vient l'heure fatidique de la frontière. Nous arrivons à la frontière russe à 18h30. Des policiers russes récupèrent nos passeports sans prêter attention à nos feuilles d'enregistrement. RRRrrr Nous sommes priés de descendre du train pour 2h.

 

05 russie transiberrienpart2 0060

 

Nous achetons quelques fruits à un petit marché. Nous remontons dans le train à 20h30 sous escorte de femmes policier. Nos passeports nous sont rendus et nous attendons encore une heure dans le train sans que celui ci ne bouge. Des femmes accompagnées de chiens reniflant nos bagages passent. Nous sommes filmés pour annoncer que nous n'avons rien à déclarer à la douane. Dis donc ça rigole pas. Nous repartons enfin. Nous passons ensuite dans un espèce de No Man's land, le train traverse les 20 km nous menant à la frontière mongole avec une extrême lenteur. Arrivés à la frontière mongole, on nous demande de remplir un papier, nous avons ensuite le droit au même cinéma que du coté russe, nous donnons nos passeports à la police mongole. Nous devons remplir un nouveau formulaire pour la douane. Cette fois-ci, nous ne sommes pas autorisés à sortir du train. En prime, nous sommes dévorés par les moustiques. Un homme passe pour inspecter les wagons et curieusement il éteint la lumière pour mieux voir... (Il faisait déjà nuit). Nous attendons un bon moment avant que nos passeports nous soient enfin rendus. Nous ne comprenons pas trop ce qu'il se passe mais le train se met à repartir en sens inverse et fait ainsi de nombreaux allers retours. Nous quittons enfin la frontière vers 00h30 soit 6h après être arrivés à la frontière russe. Après une nuit glaciale (impossible de fermer complètement la fenêtre), vers 6h nous sommes réveillés par les controleurs chinois. Nous apercevons nos premières yourtes et chevaux dans un sublime paysage montagneux. Nous sommes arrivés à 6h30 heure locale à Oulan Bator (7h30 heure russe). Comme prévu, un homme de l'UB Guesthouse nous attend. Pour la suite de l'aventure mongole, rendez vous dans le carnet de route Mongolie.

 05 russie transiberrienpart2 0025



tsar
Avant d'entamer notre voyage en Russie, nous étions partagé entre le fait d'acheter nos billets sur place ou de les acheter en avance. Sachant que notre visa a une durée délimitée et que nous partons en période estivale nous avons préféré sécurisé au moins le trajet entre Moscou et Irkutsk. Nous avons contacté plusieurs agences et avons finalement « contracté » avec Tsar Voyage qui est une agence spécialisée dans les voyages en Russie.   Ils sont très professionnels, leur site est très bien fait pour la recherche des disponibilités de train et propose également des schémas des trains pour visualiser les places choisies. Comme toute agence, ils se font une marge. En ce qui concerne les billets Moscou – Irkutsk, nous les avons payés 150 euros par personne pour un prix « russe » de 120 euros. Ce sera pour nous le prix de la sécurité.:-). Nous leurs avons présenté notre projet et ils ont eu la gentillesse de nous offrir les frais de dossiers. Aussi, une fois à Saint Petersbourg, nous avons du aller à leurs bureaux pour récupérer nos billets de train papier pour le Saint Petersbourg – Moscou. Un après midi, ils nous ont appelés pour nous proposer des entrées gratuites pour l'Hermitage. Nous avons apprécié ce geste. Merci à Tsar Voyage pour leur professionnalisme.


top


01 russie stpetersburg 0086

Commentaires   

 
0 #24 Aziz 18-08-2012 07:21
Genial!!! On pense à vous!
Ça donne des idées..;) :-)
Citer
 
 
0 #23 Fabien 13-08-2012 13:54
Coucou les aventuriers,

Et bien je me suis dit que j'allais faire un tour sur votre site pour voir si vous y donniez des nouvelles, et bien je ne m'attendais pas à tant d'info, on a presque l'impression d’être avec vous c'est vraiment génial. J'ai arrêté ma lecture au 18 juillet car je suis au taf quand meme, mais j'ai hâte de lire la suite de vos aventures. En tout cas, je suis ravi d'apprendre que jusqu'à cette date tout se passait bien pour vous. Continuez surtout à nous faire partager vos anecdotes et vos photos (surtout celle des jolies filles légèrement vétues).

Bisous à vous deux

PS: je suis fier de Yoann qui port fièrement les couleurs marseillaises à travers le monde.

Fabien
Citer
 
 
0 #22 rapha 04-08-2012 16:36
Salut les doodies,

Je vois que tout ce passe bien pour vous ça fait plaisir !!!
les photos sont magnifique continuer a shooter pour nous !!!

On pense a vous et vous ambrasse !!!
Citer
 
 
0 #21 Muriel 03-08-2012 13:24
Waouuu quel roman photo :lol:
C'est super. J'avais attendu un peu et je ne suis pas déçue, il y a de quoi lire. Je vois que les doodies prennent du bon temps. Ce n'est que le début et déjà tant de rencontres. Les photos des petites russes en mini-jupes (trop drôle!!)vont en faire fantasmer plus d'un (je ne citerai pas de noms ;-)
Merci pour ces news. A bientôt.
Citer
 
 
0 #20 Jacky et dédé 02-08-2012 20:30
Nous découvrons ce soir votre périple il faut être jeune et courageux et surtout aimer la vodka......
bonne suite et bises à vous deux
Citer
 
 
0 #19 Mazette 01-08-2012 16:11
Coucou vous deux! ;-)

Waouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuh comment dire ça simplement?
J'aime pas... j'adore lire le récit de vos aventures!

Carina tu as un style romanesque à exploiter absolument... je ne lis pas tes mots, je les bois! Et t'inquiète mon Yoyo, je sais que même si ce n'est pas toi qui rédiges, tu es également partie prenante de ce carnet de voyage...

Bref... mmmmmmm ça donne trop trop envie votre périple... Et ça donne des idées pour la Guinée ce tit blog au top!

Alors merci merci merci de nous faire rêver! Kiffez à donf, trop hâte de lire votre escapade mongole, une des destinations dans le monde qui me fait le plus rêver!

Je vous embrasse très fort... Enjoyyyyyy! Peace :-)
Citer
 
 
+3 #18 Lesdoodies 30-07-2012 14:06
Merci à vous pour tous vos commentaires, nous sommes contents de partager notre aventure avec vous!
Citer
 
 
0 #17 Pheobe B. 30-07-2012 09:53
Génial de vous voir à travers ce périble. Je suis émerveillée!
Et puis méga fécilication pour ce reporting plus que parfait!
Merci merci de nous faire partager tout ça!
Faites doucement et continuez comme ça!
Bisous!
Citer
 
 
0 #16 Flo 30-07-2012 09:06
Wahouuu !
Les photos sont superbes et les récits exaltant. Merci et continuez à trouver des Subway pour nous diffuser ça ;-)
Le site est mon favori depuis le boulot en ce lundi matin (et ouais y'en a qui bosse encore) et redonner la pêche : ça fait du bien de voyager avec vous ! En plus il faut bien une carte à côté pour arriver à trouver les villes et suivre...
Petit conseil la prochaine fois ne cherchez pas de l'eau mais des sources de vodka se sera peut être plus simple à trouver là bas 8)
Bonne route
Bises
Citer
 
 
0 #15 freeze 29-07-2012 22:00
Salut les voyageurs.

Merci pour ce texte digne de Dostoïevski et ces photos ... à aller direct chez Tsar Voyages :lol:
Tout ça m'a donné soif .. Nasdravieh !
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir