Préparation itinéraire

Définir son trajet correspond souvent à la première étape de préparation d’un voyage au long cours. C’est une des parties les plus intéressantes/excitantes car nous partageons sur nos envies, nos désirs. C’est le moment de l’échange et des concessions.

 

Alors comment préparer son trajet ?

Il n’y a aucune règle établie. Notre temps de voyage étant limité, il nous semblait préférable de définir une roadmap. Précisons qu’il y a certaines parties du monde que nous avons écartées : l’Amérique du Nord, l’Amérique Centrale et l’Afrique. De nombreux pays nous font rêver dans ces zones mais la contrainte du billet d’avion (ajouter l’Afrique à l’itinéraire salait la note du billet) ou la proximité/fréquence des vols avec l’Europe/niveau de vie comparable à celui de la France (ex :Canada) font que nous avons préféré les mettre de coté. Il faut bien que nous nous laissions des destinations de rêve pour les voyages futurs...

Nous commençons donc par dresser une liste des pays qui nous font rêver. La première destination sur laquelle nous sommes parfaitement en ligne est l’Amérique du Sud. Nous rêvons tous les deux depuis très longtemps d’aller au Chili, en Argentine, au Pérou, en Bolivie et au Brésil … En Océanie, les pays tels que l’Australie, la Nouvelle Zélande font également partis des incontournables, nous « devons » profiter du fait de pouvoir aller loin pendant notre voyage pour visiter ces pays. Restait à définir les pays que nous souhaitions visiter en Asie. L’Indonésie était pour nous un « must do ». Puis les idées étaient plus vagues, c’est en parcourant quelques blogs de tour du mondistes que l’idée de la Russie/Mongolie/Chine nous est venue. Aux premiers abords ces pays ne nous faisaient pas rêver (mis à part peut être la Mongolie) mais les récits ont bouleversés nos préjugés. L’idée de traverser ces pays au rythme d’un train mythique tel que le Transsibérien/Transmongolien nous a plu. Le Népal s’est également dégagé de plusieurs récits de tour du mondistes : faire un trek mythique pendant le voyage nous fait également envie. Dans notre liste sont également apparues des destinations telles que l’Inde, la Polynésie française, les Iles de Pâques. ..

Nous avons rapidement mêlés d’autres facteurs à notre réflexion afin de définir un itinéraire et un sens de parcours cohérents. Ces facteurs sont essentiellement la météo et le budget… Pour la météo c’est facilement compréhensible, l’objectif est de se trouver dans les pays lors de leur saison favorable. Ceci explique notamment notre choix de ne pas aller directement au Népal depuis la Chine. Au passage ce choix a d’autres inconvénients dont notamment celui de nous ajouter un retour en arrière et un périple un peu compliqué entre l’Indonésie et le Népal. Tout est une histoire de priorités… De même afin de profiter de l’été en Patagonie, nous avions pour priorité d’arriver en Amérique du Sud en Janvier 2013, c’est pourquoi nous avons du faire un choix entre l’Inde et l’Australie au mois de Novembre (période favorable pour ces deux pays). Nous avons non sans un regret écarté l’Inde et avons privilégié le pays le plus loin.

D’un point de vue budget et de contraintes de billets d’avion, nous avons décidé de troquer la Polynésie et l’ile de Pâques par la Nouvelle Calédonie (même si ces îles n’ont rien à voir les unes avec les autres ). En revanche, nous avons mis une option sur les îles du Galápagos. Enfin, qui voyagera verra…

 

Le fruit de la reflexion

monde