2014 - Corse / GR20

06 Septembre : Etape 0, le point mort

Lever 5h30 après nous être couchés à 1h30, ça pique. Les parents de Yoann nous déposent à Orly. Le vol pour Calvi se passe sans encombres jusqu’au moment de l’atterrissage où deux fois de suite le commandant de bord remet les gaz. Verdict : panne de frein, pas sûr de pouvoir atterrir sur la courte piste de Calvi. Du coup, direction Bastia, sans certitude pour autant que cette piste sera suffisamment longue. Nous sommes bien peu de choses… Arrivés sains et saufs à Bastia à 10h, un bus nous attend pour nous ramener à Calvi. Bilan : arrivés à 12h à Calvi soit 3h de retard. Autant dire que la première étape du GR20 ne pourra commencer que demain… Nous prenons un taxi pour Calenzana et nous nous rendons au gîte d’étape, ma foi plutôt agréable avec une cuisine avec tout à disposition. Nous déjeunons notre « sandwich de trek ». Etant bien fatigués, nous nous accordons une petite sieste, en milieu d’après midi, Yoann part faire une petite mission essence et petites courses. Je reste comater. Nous assistons ensuite à l’arrivée des randonneurs. Nous ne serons pas tous seuls ! Diner à 19h. Au lit à 21h.

IMG 9754 Copier

 

07 Septembre : Etape 1, Calenzana – Refuge d’Ortu di u Piobbu. 5h30

Lever 6h30. Départ 7h45. Arrivée à 13h15. Journée avec le plus de dénivelé : +1360m, on les sent passer ! Pause à Bocca à u Saltu au bout de 3h. Passage avec câbles et grosses marches, pas très agréable jusqu’à Bocca à u Bazichellu. Puis « contournement » de la montagne. Passage sous la crête au Fucu avec peu de dénivelé avant d’atteindre le refuge d’Ortu di u Piobbu où ils servent à diner et vendent quelques victuailles (saucisson, canistrelli, chocolat et bière…=> donc pas de quoi cuisiner !). Heureusement que nous avons nos vivres ! Yoann nous prépare un bon petit diner avec une vue à couper le souffle.

IMG 9809 Copier

IMG 9812 Copier

IMG 9822 Copier

 

08 Septembre : Etape 2, Refuge d’Ortu di u Piobbu – Refuge Carrozzu. 5h30

Départ 7h. Arrivée 12h30. Montée depuis le refuge pas trop violente. Contournement de grosses dalles rocheuses, pierriers, gros rochers jusqu’à atteindre la Bocca di Pisciaghja avec une vue à couper le souffle sur les montagnes corses. Ca y est, nous sommes dans le vif du sujet ! Nous entamons alors une longue marche à travers les crêtes, ça monte, ça descend dans des passages qui relève plus de l’escalade que de la randonnée. Nous arrivons à Bocca d’Avartoli où nous entamons une nouvelle série de crêtes avant d’atteindre la Bocca de l’Innominata. Point d’où démarre une descente infernale vers le refuge. Arrivés au refuge à 12h30. Nous prenons la sage décision d’y rester. Ménageons nos forces avant le cirque. Encore une fois, il s’agit d’un refuge où l’on peut se restaurer. Il y a un peu plus de vivres qu’hier. Nous avons pu notamment trouver du pain, des pâtes et du riz. Nous prenons une omelette et du taboulé pour le déjeuner, ça fait du bien. Petite après midi tranquille, douche froide, lessive et farniente !

IMG 9850 Copier

IMG 9861 Copier

IMG 9880 Copier

09 Septembre : Etape 3, Refuge Carrozzu – Refuge Ascu Stagnu. 4h10

Lever à 5h15 pour un départ effectif à 6h50. Peu mieux faire ! Attention courbature ! Il y a pas mal de monde ce matin, nous réussissons à nous frayer un chemin jusque la passerelle de Spasimata afin d’éviter l’embouteillage. Le paysage est très sympa, nous remontons à travers des dalles rocheuses équipées de câbles. Quand il pleut ça doit être folklo… La montée est bien raide. Nous continuons après le ruisseau pour de nouvelles montéeS au pluriel car quand on croit se diriger vers un sommet, on entame un virage vers un autre… Ca grimpe, ça grimpe, quelques « ptits coups de cul » comme dirait Phiphi. Nous parvenons au lac Muvrella (petit lac) et apercevons la Bocca di Muvrella que nous devons atteindre. Petite brèche dans le ciel. Une fois au sommet, nous longeons la crête. Nous arrivons à la Bocca di Stagnu d’où nous apercevons le gite que nous atteignons vers 11h. Nous nous trouvons un emplacement sympa. Ici il y a une supérette avec pâtes, riz, gateaux, fromage, saucisson. Top. Nous en profitons pour nous préparer une platrée de pates et faisons des provisions pour les jours suivants. Dans l’après midi, nous allons faire du repérage pour le lendemain. Le site d’Ascu Stagnu est magnifique ! On imagine bien les anciennes pistes de ski avec ses pins, le petit ruisseau encaissé dans les montagnes. On essaie de bien laisser reposer nos corps meurtris par ces 3 premiers jours de randonnée intenses.

IMG 9903 Copier

IMG 9915 Copier

IMG 9963 Copier

10 Septembre : Etapes 4 & 5, Refuge Ascu Stagnu – Refuge Tighjettu (6h) – Refuge de Ciottulu di Mori (3h30),

Etape 4.

Départ 5h30. Arrivée 11h30. Lever à 4h15… Démarrage du trek à 5h30 à la lampe frontale. Aujourd’hui est un grand jour, le jour du cirque de la solitude. Etape mythique de ce GR, maintenant on comprend pourquoi… Nous avançons « bistari bistari »… Il nous faut trouver nos marques. Première partie de sentier facile à travers les sapins, nous apercevons des orages dans les montagnes voisines, de notre côté c’est dégagé. Nous entamons l’ascension vers le cirque, ça grimpe bien mais la montée est rapide. Arrivés au cirque de la solitude, nous comprenons tout le sens de ce terme… Yoann qui a le vertige va subir une vraie thérapie. Nous avons de la chance, personne ne vient de l’autre sens. C’est à flanc de falaise que nous nous élançons, la partie avec des chaines est éprouvante et un peu flippante à vrai dire. L’effet est exacerbé par le poids de nos sacs, 20kg pour Yoann et 15kg pour moi… Nous ne sommes pas mécontents lorsque nous arrivons au bout… Reste à remonter, la remontée s’avère être beaucoup plus facile. Une fois en haut, nous sommes ravis. Ca c’est fait ! S’enchaine ensuite une descente chiante qui nous fatigue les jambes. Nous arrivons au refuge vers 11h30. Nous buvons un coup.

IMG 0012 Copier

IMG 0019 Copier

IMG 0037 Copier

Etape 5.

Départ 13h15 (bergeries). Arrivée 16h15. Nous repartons aussi sec du refuge et allons aux Bergeries de Ballonne où nous nous offrons une omelette et un figatone (gateau au Bruccio). Les proprios au premier aspect semblaientt austères, finalement ils s’avèrent être plutôt sympa. Nous repartons vers 13h15. Première partie de sentier dans les sapins plutôt agréable. Arrive ensuite la montée infernale vers le gite. Elle ne semble jamais s’arrêter. Le poids de la première partie de journée y est pour quelquechose. Doubler les étapes est assez sport. Nous arrivons au col de Fuciale, c’est pas fini ! Les montagnes se couvrent mais nous apercevons le refuge. Nous arrivons à 16h15 exténués !!!!! Nos corps se souviendront de ce premier doublement d’étape !

IMG 0065 Copier

IMG 0076 Copier

11 Septembre : Etapes 6, Refuge de Ciottilu di Mori – Refuge Manganu (7h + 1h de pause)

Grasse matinée, réveil positionné à 6h15. Il souffle un vent à décorner les bœufs. J’ouvre la tente. Bilan : brouillard à couper au couteau !!! Pas très engageant… Nous trainons et sortons de la tente vers 7h30. Nous sommes prêts à partir à 9h. Il fait un temps horrible ! Nous partons dans ce brouillard, heureusement le chemin est assez bon. Nous arrivons à une crête d’où apparemment la vue est belle… une prochaine fois peut être… En redescendant dans la vallée, le paysage se découvre peu à peu. Nous étions dans les nuages. Nous longeons le golu, le sentier est assez plat, c’est suffisamment rare pour le noter… Nous arrivons à la bergerie d’ E Radule, nous continuons dans les sapins jusqu’au refuge de Castel de Vergio où il y a une petite épicerie. Il est 11h30 et nous nous posons 30 minutes pour reprendre des forces. Nous continuons à travers la forêt, le chemin est facile, pas de cailloux, quasiment pas de pente. Le rêve. Nous allons à bon rythme, comme c’est une des journées les plus longues, nous ne voulons pas arriver trop tard. Nous passons le col San Petru sans nous en apercevoir, du coup nous pensons être super en retard par rapport au topo guide. Pourtant il est inratable ! Nous pensions bien à ce point là mais nous avons été induits en erreur par le pronostic de randonneurs allant vers le nord qui indiquait 1h alors que nous avons mis 15 minutes… C’est en arrivant à Bocca a Reta (après une crête d’où nous n’avons encore rien vu…) au bout d’1h30 que nous nous rendons compte que nous sommes bien… Nous arrivons au lac Ninu dans un paysage qui nous rappelle la Mongolie avec ces troupeaux de chevaux. Le temps reste couvert. Nous continuons, passons par la bergerie et nous arrêtons à un petit torrent pour nous reposer les pieds. Nous déjeunons petit saucisson, fromage corse et d’excellents pains achetés au Castel de Vergio puis nous repartons pour une petite heure jusqu’au refuge de Manganu. Il est 17h. Nous sommes fatigués. L’étape 6 est facile mais ce fut un peu frustant de ne pas pouvoir profiter des beaux panoramas.

IMG 0081 Copier

IMG 0098 Copier

IMG 0120 Copier

12 Septembre : Etapes 7, Refuge Manganu – Refuge Pietra Piana (5h)

Réveil 5h30, départ 7h15… Pas très vifs ce matin… Magnifique journée. Nous montons à travers une barre rocheuse, passons par un petit plateau de pozines pour se détendre un peu avant d’attaquer les franches montées raides jusqu’à la brèche de Capitellu. La vue depuis la brèche est magnifique : vue sur les lacs Capitellu et Melu. Nous longeons la ligne de crête, utilisons une petite chaine sur une zone raide, les vues depuis la crête sont vraiment splendides. Nous passons par Bocca à a Soglia, offrant une superbe vue sur le lac Melu. Nous nous rendons compte depuis ces deux points que les deux lacs ne sont pas du tout à la même altitude. Incroyable les effets d’optique quand on admire les paysages. Nous montons ensuite le col Rinosa d’où nous voyons le lac Rinosa. Nous longeons un joli paysage de pierres et d’aulnes jusqu’à atteindre le col Muzzella d’où nous apercevons le refuge. Nous arrivons au refuge à 12h20. Nous nous posons pour déjeuner. Nous hésitons à rejoindre directement le refuge de l’Onda par le sentier des crêtes. Finalement, les nuages et le temps menaçant nous décident, nous restons à Petra Piana. Nous en profitons pour nous doucher et laver nos vêtements. Après-midi tranquille au refuge.

IMG 0159 Copier

IMG 0167 Copier

IMG 0196 Copier

IMG 0210 Copier

IMG 0211 Copier

IMG 0219 Copier

13 Septembre : Etapes 8 & 9, Refuge Pietra Piana – Refuge de l’Onda par la variante des crêtes (3h) – Vizzanova (5h)

Etape 8.

Pour cette nouvelle étape, nous décidons de prendre la variante par les crêtes. Nous nous levons à 5h15. Le réchaud ne fonctionne pas… pas de thé ou café possible. Nous sommes prêts à partir à 6h45. Le ciel est bien dégagé. Nous suivons donc le balisage jaune qui nous mène à travers les crêtes ; Nous assistons au lever du soleil. C’est joli et le chemin est agréable. Une fois, la dernière brèche passée, la descente est plutôt agréable. Au bout de 3h, nous rejoignons la crête qui rejoint le GR20. Délestée de mon sac, je pars à la recherche d’eau au refuge de l’Onda. L’accueil est très froid. Je demande s’ils ont du fromage local et du pain et je reçois cette réponse « Avec du saucisson à l’intérieur oui, sinon je ne fais pas boulangerie… ». Nous passons notre chemin. Nous nous posons pour reprendre des forces et attaquons la 9ème étape dans la foulée.

IMG 0244 Copier

IMG 0246 Copier

IMG 0260 Copier

Etape 9.

Nous attaquons une belle montée sous le cagnard. Nous en venons à bout au bout de 1h30. La vue sur la vallée est jolie. La descente s’avère beaucoup plus compliquée et longue. Nous nous laissons tenter par une baignade dans un trou d’eau. Ouh la la !!!! elle est fraiche, comme dans la douche. Ça nous fait du bien. Puis nous enchainons à travers la forêt un long moment. Nous commençons à croiser des touristes en tong, nous nous doutons que nous ne sommes plus très loin. Nous arrivons à Vizzanova vers 16h15, soit 9h30 après être partis. La partie Nord du GR20 est terminée ! Nous tentons notre chance à l’hôtel qui après nous avoir dit que c’était complet, nous cède une chambre réservée. C’est notre jour de chance ! Nous partons faire des courses et croisons d’autres trekkeurs plusieurs fois croisés durant cette première partie Nord. Nous prenons une petite bière avec eux. Ça fait du bien ! Tout comme la douche chaude qui nous fait un bien fou. Cette pause à mi parcours est salvatrice. Ce soir, nous irons au resto avec les trekkeurs : Sébastien, Pierre et Sani. Au programme Pizza et burgers !!!! Quel contraste avec notre nourriture habituelle…

IMG 0283 Copier

IMG 0309 Copier

14 Septembre : Etapes 10 & 2/3 Etape 11, Vizzanova – Refuge Capannelle (4h30h) – Bocca di Verde (au 2/3 de l’étape 11, 3h30)

Etape 10.

Nous profitons une dernière fois du confort de l’hôtel et prenons une douche chaude. Nous trainons et partons à 7h15. C’est parti pour 2h de montée en lacet dans les sapins. Nous sentons bien le poids des vivres achetées la veille. C’est éprouvant d’autant que nous ne voyons pas grand-chose dans les sapins. Nous arrivons au col Palmente et nous accordons une pause bien méritée. Le reste du chemin se fait à travers la forêt. Nous passons des bergeries et entamons un sentier bien raide jusqu’à une route puis nous rejoignons le refuge de Capanelle. Le cadre est moyen mais l’accueil et la qualité des lieux est sympa. Nous déjeunons (trop) saucisson, fromage, chips et gateaux du refuge… du coup pas facile de repartir.

IMG 0344 Copier

IMG 0357 Copier

Etape 11.

Nous repartons vers 13h30 pour une longue marche à travers les sapins. Décidément ça ne s’arrête pas, ce n’est pas ce que nous préférons. Arrivés au plateau de Ghjalgone, nous étions censés avoir une vue un peu dégagée mais le temps couvert nous en empêche… Nous mettons un dernier coup de collier et parvenons à Bocca di Verde à 17h. L’endroit est très sympa et les hôtes aussi. Ils recevaient vraisemblablement de la famille car les chants corses retentissaient. On nous offre brownie et pastèque. Très sympa. Du coup pour la première fois, nous réservons le diner au refuge. Ca nous permet de passer un moment avec les trekkeurs que nous suivons depuis le début. Nous prenons une bonne douche chaude, 2ème du trek en deux jours. Diner à 19h. Entrée de crudités, coté de porc grillée dans la cheminée du refuge avec un bon gratin de chou fleur, délicieuse tomme de brebis et mousse au chocolat. Nous sommes repus ! Journée je pense la moins sympa… L’avantage est que le « revêtement » est plus doux…

IMG 0386 Copier

15 Septembre : Etapes 1/3 Etape 11 & Etape 12, Bocca di Verde – Refuge de Prati (1h40) – Refuge d’Usciolu (5h30)

Etape 11 (suite et fin).

Lever à 5h45. Nous nous préparons tranquilles. Pas de thé ou de café. Nous dégustons canistrellis (meilleurs achetés à Vizzanova !!!), chocolat et bananes séchées. Départ à 7h10. Nous attaquons par une moitié dans les sapins. Ca grimpe bien. Nous sortons du sous bois et voyons le col que nous devons gravir : première partie dans une forêt de hêtres puis à découvert. Joli panorama sur les montagnes même si on sent que le temps est couvert. Nous arrivons au col Bocca di Oru d’où le panorama sur la mer est splendide. Nous longeons le plateau (Focci di Prati) jusqu’au refuge qui est dans un panorama magnifique ! Nous arrivons à 8h50. Pause de 15 min pour manger et recharger en eau.

IMG 0410 Copier

Etape 12.

Nous quittons le refuge de Prati, ça grimpe sec jusqu’à la crête. Nous suivons cette crête qui semble infinie. Nous retrouvons Sébastien jute avant la Bocca de Laparo et nous faisons une pause ravitaillement. Nous sommes obligés de manger régulièrement pour reprendre des forces. Nous continuons notre périple. Le panorama est super malgré le temps très couvert. Passé le petit col de Laparo, nous continuons à travers les bosquets. Ca grimpe à nouveau. Aujourd’hui c’est la journée des coup de cul… Crête interminable… Nous prenons un peu la pluie mais ça va. Nous refaisons une pause avec Sébastien. Nous avons l’agréable surprise d’entamer la descente pour le refuge d’Usciolu qui est dans un joli cadre. Arrivée à 15h, nous faisons quelques petites courses, la nana est super sympa. Nous nous relaxons. Les corps sont mis à rude épreuve. Le réchaud ne fonctionne plus !!! Il n’a pas supporté le diesel. Nous testons les équipements mis à disposition dans les campings. C’est plutôt pas mal. En tout cas ça nous dépanne. La vue de dégage et nous avons un panorama magnifique au moment du coucher du soleil.

IMG 0425 Copier

IMG 0430 Copier

IMG 0465 Copier

IMG 0466 Copier

16 Septembre : Etape 13 & Etape 14, Refuge d’Usciolu – Asinau par l’ancier tracé du GR (6h30)

Aujourd’hui nous décidons de ne pas suivre le topo et d’emprunter l’ancien tracé du GR par les crêtes et le mont Incudine (nouvellement balisé avec un double trait jaune). Lever 5h30 pour un départ à 6h50, on s’améliore. Petit coup de cul pour commencer et arriver sur les crêtes que nous longeons un moment. Superbe lever de soleil et panorama sur les montagnes et la mer. Nous apercevons au loin le mont Incudine par lequel nous devrons passer. Nous arrivons ensuite dans une petite forêt de hêtres magnifique. Nous longeons un petit plateau et arrivons à la bifurcation Asinau / Matalza. Nous prenons à gauche et continuons à travers une sorte de petite prairie très jolie. Peu à peu les sommets se couvrent. RRrrrr .. Nous arrivons au pied du mont Incudine et entamons une longue mais facile ascension. Je crains un peu que le temps tourne à l’orage mais ça va. Nous arrivons au sommet et entre-apercevons le refuge plus bas. Globalement c’est un peu bouché mais nous pouvons apprécier le très beau panorama d’où l’on vient. Avant d’arriver au refuge, il reste une terrible descente. Horrible !!!! Nous mettons quasiment 2h à descendre. Nous arrivons au refuge à 13h50 soit 7h après être partis. Petite douche vivifiante qui fait du bien. Nous vidons les stocks de vivres. Petite purée, oignon, fromage, chocolat. Nous lézardons pendant l’après midi. Au lit à 20h !

IMG 0497 Copier

IMG 0528 Copier

17 Septembre : Etape 15 & Etape 16, Refuge Asinau – Refuge d’I Paliri (5h30) – Conca (4h)

Debout à 4h15. Today is the day, on en a marre d’être crasseux, l’objectif est de finir le GR20 aujourd’hui en doublant les étapes 15 et 16.

Etape 15.

Nous partons à la frontale à 5h30, terrain caillouteux jusqu’à la bifurcation variante alpine… (1h20). Nous pouvons entamer la montée sans la frontale, une bonne heure de coup de cul pour arriver au panorama des aiguilles de Bavella. C’est magnifique !!!!!! Nous assistons au splendide lever du soleil. Nous nous perdons dans les aiguilles (petit marquage jaune défaillant). Nous retrouvons le chemin, parcourons quelques montées, descentes, une petite montée avec chaines (rien de difficile) dans les aiguilles. Arrivés à une brèche, nous entamons la redescente vers Bavella (accès voiture) Nous sommes avec Sébastien, les mecs prennent une crèpe et nous faisons quelques courses. Nous enchainons le trajet vers Paliri dans les sapins avec une vue « brumeuse » sur les aiguilles. Arrivés à Paliri vers 12h, nous déjeunons et repartons vers 13h.

IMG 0565 Copier

IMG 0582 Copier

Etape 16.

C’est dur dur de repartir, le brouillard est de la partie. Nous ne verrons quasiment rien de cette étape mis à part les descentes, 2 coups de cul et quelques aiguilles. C’est éprouvant !!!! Nous arrivons à Conca vers 17h. Heureux !!! Nous célébrons cela avec Sébastien en buvant « une » bonne bière. Puis deux randonneurs suisses nous rejoignent, Pierre et Sani (belge / roumaine), Sam et Stéphane qui se sont finalement motivés à doubler. Nous célébrons la fin comme il se doit. Nous nous retrouvons au gite d’étape pour une dernière nuit en camping ! Diner tous ensemble au gite, douche chaude….

IMG 0602 Copier

IMG 0612 Copier

IMG 0615 Copier

 

18 - 21 Septembre

Nous profitons des quelques jours difficilement gagné pour rendre visite à Magalie et Chachou en vacances à …… et nous prenons quelques jours pour visiter le sud de la corse. 

IMG 0636 Copier

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir